• ZOÉ BORBORYGME

              

             Episode 18

               Résumé des chapitres précédents : Les propos énigmatiques (et conjugaux) de Ruth Prout, la voleuse de sperme, intriguent Zoé et Sire Concis. Quel insondable mystère se cache dans la ferme au silo puant ?

     

             — Mais... qui est donc votre mari ? s’enquit Zoé, stupéfaite.

             — Vous voulez vraiment le savoir ?

             Le ton de la fermière fit frissonner nos deux héros. Ils acquiescèrent, cependant, tant il est vrai que la curiosité est souvent plus forte que la peur.

             — Venez, dit Ruth Prout.

             Elle les entraîna dans la cuisine et ouvrit le congélateur. Parmi les michokos et les steaks surgelés gisait un petit homme vert, au front pourvu d’antennes et aux yeux globuleux.

             — Oh, foutre ! s’étrangla Zoé.

             — Nom d’une pipe ! abonda Sire Concis.

             — Et vous dites que ce... euh... monsieur était un habitué de la banque nationale de sperme ? La BNS ?

             — C’est ce qui était marqué sur sa carte, en effet. Il y en a d’autres ?

             — Oui, le Crédit Agricul et la Caisse des Pognes.

             — Non, non, il s’agissait bien de la BNS.

             Zoé fronça les sourcils.

              — C’est curieux, je ne me souviens pas de lui... Ça doit être un client d’Aurore Audoigtdefée.

             La fermière lui lança un regard soupçonneux.

             — Vous m’avez l’air bien renseignée sur ce secteur d’activité, remarqua-t-elle sèchement.

             Ce fut au tour de Zoé de piquer un fard.

             — L’hygiène, toujours l’hygiène, répondit-elle d’une toute petie voix.

                                                                                                                                      (à suivre)

    « GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 159GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 160 »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Juin 2012 à 08:12
    Benoît Barvin
    "Crédit Agricul" et "la Caisse des Pognes", pas mal du tout... Et voici les extra-terrestres dispensateurs de f... qui pointent le bout de leur heu... tentacule? "Où allez-vous donc chercher tout ça?", comme disait l'invité à la maîtresse de maison qui lui tendait son assiette emplie à ras-bord de nourriture. "Dans mon frigo et, avant, au supermarché du coin", répondait-elle avec élégance...
    2
    Mercredi 4 Juillet 2012 à 16:49
    Castor tillon
    M'enfin, qui est cette Ruth Prout pour mettre des Michoko au congélo ?!? C'est une hérésie totale ! Les Michoko, ça se bâfre tout de suite, on n'attend pas qu'ils fondent.

    Tsss.
    3
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Euh, moi c'est plutôt dans une solide cultûûûre classique, voâ-tu...
    4
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    gudule
    Damned ! Je me suis trahie !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :