• ZOÉ BORBORYGME

     

    Episode 24

             Résumé des chapitres précédents : Bigre ! ce bougre de Sire Concis ne serait-il pas en train de renflouer la banque, avec l’aide de Ruth en rut ?

     

             Mis au courant des événements qui précèdent, Anatole Youplala commença par se lamenter.

             — Deux mille tonnes de sperme gâchés ! Si c’est pas malheureux !

             Puis il se ressaisit car c’était un homme droit, qui savait regarder la vérité en face et fuyait les compromissions.

             — Il faut nous en débarrasser au plus vite, décréta-t-il. Cette substance corrompue risque d’infecter l’humanité entière.

             D’un geste désinvolte, Zoé minimisa le danger.

             — Ben, pas là où il est...

             — Et s’il y avait une fuite dans le silo, hein ? Si son contenu se répandait dans la nature jusqu’aux hameaux voisins ? S’il fécondait les villageoises, les promeneuses, les touristes, les campeuses, les chasseuses de papillons, les randonneuses, les bronzophiles, les cultivatrices bio, les brouteuses de gazon, les joueuses de boules, les suceuses de glaces — bref toute la faune femelle des grands espaces verts ? Vous y avez pensé ?

             — Non, à vrai dire, reconnut Zoé, confuse. Mais vous avez raison : le stockage de déchets nucléaires, à côté de ça, c’est de la gnognote. Qu’allons-nous en faire ?

             — Vous avez mis le doigt dessus, ma chère Zoé.

             — Déformation professionnelle, patron.

             — L’idéal serait d’envoyer le silo dans l’espace, mais de quelle manière ?

             — Si vous contactiez la NASA ?

             Le directeur de la BNS poussa un long soupir.

             — Ce n’est pas une mauvaise idée. Dès que j’aurai viré les huissiers, je m’en occupe.

             — Et moi, je vais aller voir Aurore Audoigtdefée. Parce que, quand même, dans toute cette histoire, y a quéqu’chose qui me turlupine...

                                                                                                                                (à suivre)

     

     

     

    « GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 165GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 166 »

  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Juin 2012 à 08:18
    Benoît Barvin
    "y'a - simplement - quéqu'chose qui vous turlupine", Chère Soeur? Moi j'ai plein de questions sur cette palpitante aventure - que je continue à apprécier, en dépit de vos dénégations d'auteur accablé. Et j'attends tous les deux jours avec impatience... Quant à ces "bronzophiles", voilà une nouvelle invention langagière qui me plaît...
    2
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 01:04
    Castor tillon
    Du sperme sur l'orbite à Dudule, voilà qui colle au sujet.
    3
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Votre appréciation me met du baume au cœur, cher frère. Et stimule agréablement ma fibre créatrice. C'est donc avec un redoublement d'ardeur que je vais m'atteler à la suite !
    4
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    gudule
    Tsss tsss, Castor !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :