• ZOÉ BORBORYGME

          Episode 28

       Résumé des épisodes précédents : Avec l’aval des autorités compétentes, Anatole Youplala a décidé de vidanger les deux mille tonnes de sperme corrompu dans la mer. Il charge nos héros de cette délicate mission.

     

             — À votre service, patron ! claironna Ruth Prout, qui n’était pas fâchée de retrouver la position verticale, après ces longues semaines de langueurs amoureuses.

             Dix minutes plus tard, elle grimpait dans son camion, suivie de ses acolytes.

             Le trajet fut très gai. Le vidangeage du silo également. La happy end qui se profilait à l’horizon emplissait de joie le cœur de nos trois héros. La satisfaction du devoir accompli, ça s’appelle.

             Au coucher du soleil, ils atteignirent la mer avec leur cargaison.

             — Tout est bien qui finit bien, déclara Sire Concis, en immergeant le tuyau au creux des vagues. D’ici quelques instants, les choses seront rentrées dans l’ordre...

             — Et non « dans les ordres », ce qui vaut mieux pour elles, pouffa Ruth, qui, en plus d’être fermière, veuve et amoureuse, était également anticléricale et adepte des jeux de mots foireux.

             Quand la citerne du camion eut craché ses dernières gouttes, ils reprirent la route en sens inverse. La nuit enveloppait le paysage de son grand manteau noir, piqueté d’étoiles. Et la lune, en se reflétant sur l’immensité obscure des flots, semblait un projecteur de théâtre éclairant une scène où tombait le rideau, après le dernier acte. 

             Le dernier acte, vraiment ?

             Vous croyez ça, vous ?

             Laissez-moi doucement rigoler...

                                                                                                                                           (à suivre)

    « GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 169GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 170 »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Juillet 2012 à 08:24
    Benoît Barvin
    Suspense insoutenable, super! Mais heu, vraiment, Chère Soeur, "anticléricale"? Ah, oui, pas "antimoniale", bien sûr, où avais-je la tête...
    2
    Mercredi 4 Juillet 2012 à 10:06
    Benoît Barvin
    Oui, pourquoi pas? Ou antisoeurale? Ou antistatique, bien sûr, mais là, on passe à une autre dimension... (antispermulatique, peut-être aussi? ça plairait à Zoé...)Tu vois l'effet que font tes doigts de fée sur le clavier...
    3
    Dimanche 8 Juillet 2012 à 00:41
    Castor tillon
    D'accord, je fournis la musique de fin :

    ♬ I'm a poor ♪ awsome sextoy ♫
    ♫ And a long far way ♪ from home ♬
    4
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Et pourquoi pas "antinonnique", tant que tu y es ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :