• ZOÉ BORBORYGME

    Épisode 39

       Résumé des chapitres précédents : Bon, retour à la case départ. Sire Concis, Aurore et Ruth se sont évanouis dans la nature, et Zoé se retrouve seule au turbin. À mon avis, va falloir embaucher. 

            

             Hormis les deux stagiaires fournies par pole-emploi, rien de marquant ne se passa dans les mois qui suivirent. Sauf, peut-être, ce titre apparu, un matin, à la une d’un grand quotidien : UNE SIRÈNE AURAIT ÉTÉ APERÇUE DANS LA MER DU NORD.

             «  Quel poisson d’avril idiot », pensa Zoé, en passant devant son kiosque habituel.

             En fait, ce n’en était pas un (d’ailleurs, nous étions les 24 juin NDLA), comme le confirmèrent, plus tard, l’ensemble de la presse, la radio, la télé et les consommateurs des Bons Amis. Des marins avaient bel et bien vu, flottant au gré des vagues, une créature sortie tout droit de l’Odyssée. L’un d’eux l’avait même photographiée avec son téléphone portable. Bien que de très mauvaise qualité, le cliché fut vendu à prix d’or aux journaux. On y discernait, floutée par les embruns, ce qui semblait, en effet, être une femme à queue de poisson... 

             Le phénomène, aussitôt, passionna l’opinion publique. Tous les médias s’en emparèrent. Il y eut des interviews de scientifiques, des débats, des conférences ; des affrontements verbaux ; des déclarations fracassantes, des dénégations hystériques. Les plages belges et normandes, boudées d’ordinaire par les vacanciers, furent envahies de curieux, ce qui enchanta les professionnels du tourisme. Et des images de sirènes, truquées pour la plupart, saturèrent la toile.

             La chose, à la longue, intrigua Zoé. De sorte qu’elle décida de se rendre sur place. Le temps était radieux, et un petit week-end vivifiant la tentait. Histoire de se requinquer après le boulot, voyez ?

                                                                                                                                    (A suivre)

    « GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 180GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 181 »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Juillet 2012 à 08:04
    Benoît Barvin
    Et chtock! Que je retombe sur mes papattes en faisant le coup du rebondissement non inscrit même dans l'esprit du plus fidèle de vos lecteurs, Chère Soeur... Ah ça, c'est du Grand Art ou je ne m'y connais pas...
    2
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 11:36
    Castor tillon
    Oui, vivifiant, le week-end.
    Ah, tu as dû inverser les textes : c'est vendredi, le jour du poisson. Je trouve le rebondissement tout-à-fait excitant, en effet. Qu'est-ce qu'une trayeuse va bien pouvoir faire d'une sirène ?
    3
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:44
    gudule
    Ben... si c'était prévisible, ce serait pas du rebondissement, hein ! En tout cas, je suis bien contente qu'il t'ait surprise !
    4
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:44
    gudule
    Hou, tu n'es pas au bout de tes surprises !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :