• ZOÉ BORBORYGME


    Épisode 76

              Eh non, contrairement à ce que pourrait laisser croire le chapitre précédent, notre histoire n’est pas terminée. Car après  « La trayeuse intrépide », puis « L’invasion des monstres de l’Espace », voici... Tatatam ! « La vengeance du fils des Etoiles » !

             Accrochez-vous à vos calbuts, les mecs !

     

             Le réveil fut joyeux. Que dis-je ? Triomphant. D’autant que le soleil  était de la partie. Dans la lumière du matin, le cimetière avait un petit air guilleret qui vous mettait le cœur en fête.

             — Bon, ben va falloir que je retourne au taf, moi, annonça Zoé en s’étirant. Et vous ?

             Ruth et Sire Concis se consultèrent des yeux.

             — On va faire jouer l’assurance, dit ce dernier.

             Sa compagne hocha la tête.

             — Nous sommes hyperblindés contre les risques d’incendie, j’y ai veillé personnellement. Ils doivent, en théorie, tout nous remettre à neuf.

             — Et en attendant ?

             — Ben... on reste ici, ça nous fera des vacances. Regarde comme le petit s’amuse !

             D’un menton attendri, Ruth montra Cédric qui empilait les pierres tombales comme de vulgaires Légos. 

             — C’est un véritable parc d’attraction, ici, pour lui !

             — Et ça ne fait de mal à personne, approuva le dragon. Les morts sont assez peu chiants, en général...

             Zoé ne semblait pas de cet avis.

             — Et les gens du cru ?

             — Bah, ce sont les dommages collatéraux de leurs conneries, ils n’ont qu’à assumer. Personne ne leur a demandé de démolir notre château, n’est-ce pas ?

             C’était le bon sens même. Laissant la p’tite famille à son paisible bonheur, Zoé regagna sa voiture, garée non loin des ruines. Et, joyeusement, reprit la route.

             Une phrase de bande dessinée chantait dans sa tête : Tout est bien qui finit bien. Elle avait hâte de retrouver sa routine, ses patients, son patron, sa chère BNS... et surtout Asia Li-Li !

                                                                                                                                 ( À suivre, hé, hé, hé)

     

     
    « IL EST SORTI !GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 218 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Octobre 2012 à 08:49
    Benoît Barvin
    Mon calbut, il est à moi, personne le touche, non mais! Pourquoi "s'accrocher", sinon?
    2
    Mardi 9 Octobre 2012 à 20:46
    Castor tillon
    Si Zoé s'accroche à mon calbut, je ne dirai rien. C'est quand même elle la spécialiste.
    Vive Zoé ! qui renaît du néant où la vilaine Gudule a menacé de la plonger.

    Et pis Asia Li-Li, miam.
    3
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:41
    Gudule
    Oh là là, cette susceptibilité virile !
    4
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:41
    Gudule
    Houuu, mais tu n'as encore rien vu ! (ni moi non plus, d'ailleurs)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :