• ZOÉ BORBORYGME

    Episode 77

             Va-t-il falloir que nous jetions un voile pudique sur les ébats chifoumiesques de Zoé et Asia Li-Li ? Parce que bon, je n’ai aucune envie que ce feuilleton soit interdit aux moins de dix-huit ans, moi... Bon, allez, on jette, on laisse voguer son imagination, et les censeurs nous fichent la paix.  

     

             Lorsque Zoé regagna la BNS, après une nouvelle nuit au Georges V, elle pétait la forme. Les heures passées en compagnie de la belle Chinoise avaient rechargé ses batteries, et même bien au-delà.

             «  Pierre... caillou... puits... » se répétait-elle avec extase, tout en préparant son petit matériel professionnel.

             Et d’évoquer avec des frissons de volupté le sourire lascif, les traits adorables, le corps de rêve et les roucoulements ravageurs de sa partenaire. 

             «  Elle me manque déjà... J’ai hâte d’être à ce soir. Mais en attendant, au travail ! »

             Le premier patient qu’introduisit Zoé avait un regard étrange, derrière ses lunettes noires. Une barbe touffue couvrait ses joues ; il portait un chapeau  enfoncé jusqu’aux yeux.

             «  Encore un timide », pensa-t-elle, en l’invitant à se mettre à l’aise..

             Il refusa d’un geste ; elle n’insista pas. Une pudeur instinctive poussait un certain nombre d’hommes à cacher leur visage avant d’offrir leur zob. Loin de s’en formaliser, Zoé trouvait cela touchant ; elle respectait leur incognito. « D’ailleurs, se plaisait-elle à dire, j’en sais bien plus sur eux qu’ils ne le pensent : c’est fou ce que raconte une bite en érection, pour qui sait l’écouter ! »

             Celle de l’étrange barbu avait un petit reflet verdâtre qui l’ attendrit : elle était écolo dans l’âme. De sorte que l’affaire fut torchée en cinq sec, à l’évidente satisfaction des deux parties.

             Le lendemain, il revint.

             Et le surlendemain.

             Et les jours suivants.

             Si bien que, peu à peu, des liens commencèrent à se tisser entre eux.

             Comment disait toujours Zoé : « Dans ce métier, le piège, c’est de s’attacher. Mais on ne peut pas toujours museler son cœur, n’est-ce pas ? » Entre Asia la nuit et ce patient quotidien, le sien glapit bientôt comme une hyène en folie...

                                                                                                                                          (A suivre)

    « Une nouvelle à lire en ligneAh, tiens, encore une autre... »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 08:22
    Benoît Barvin
    Le lecteur naïf pensait que tout était bel et bien fini, et puis voilà que cette nouvelle partie des aventures de Zoé nous replonge au tout début de son apparition: lesbianisme esthétique, onanisme - pour la bonne cause -, étrange barbu (Docteur Landru, je présume?), aj! que de crimes commet-on au nom de l'Amour...
    2
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 14:37
    Castor tillon
    Les censeurs parviendront-ils à sabrer sauvagement les torrides parties de "feuille caillou ciseaux", anéantissant ainsi les efforts du Castor et ceux de Benoît pour faire redémarrer la série ?
    Un suspense haletant qui vous sera dévoilé dans le prochain épisode : "le vert et la bi... la verge".
    3
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:41
    Gudule
    Monsieur Barvin, vous êtes un Sage. Vous me rappelez un de mes excellent amis: Rémy Gallart. Vous le connaissez ?
    4
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:41
    Gudule
    Si le couperet de la censure s'est abattu sur notre pauvre Zoé, vous le saurez d'ici après-demain par une lettre officielle. Mais ça m'étonnerait : ils lisent pas mon blog... (oh, punaise, j'avais écrit "m'étronnerait... ce que c'est que l'inconscient, quand même !)
    5
    Benoît Barvin
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:41
    Benoît Barvin
    Rémy qui? Non, je ne connais pas... A-t-il écrit quelque chose, ce Monsieur? Ahaha...
    6
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:41
    gudule
    Ecrivain, Rémy Gallart est l'auteur des 17 derniers " Blade et Baker " signés Jimmy Guieu (Vauvenargues), d'un épisode de la série " Le Poulpe ", de traductions - dont celle du Dossier West (Encrage), - et de plusieurs scénarios de BD, dont la série " Borsalino " et Objectif Equus, un " Bob Morane " dessiné par Gérald Forton.
    Wikipedia

    (Ce Wikipédia a oublié ses nouvelles, dont la dernière, saluée par la presse, dans l'antho "Et d'Avalon à Camelot", de Lucie Chenu, chez Terre de Brume.)
    7
    Benoît Barvin
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:41
    Benoît Barvin
    Alors là... Je m'incline, je ne connaissais même pas cette fiche, c'est dire... Le rouge me vient au front...
    8
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:41
    Gudule
    Non mais bon, faut surfer, des fois !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :