• ZOÉ BORBORYGME

    Episode 100

             Résumé des chapitres précédents : Zoé narre à ses hôtes les 99 chapitres qui précèdent. Marrant, non, comme mise en abîme ?

     

             Et quand ce fut fini :

             — Quel Destin, par Allah ! s’écria Airifik d’une voix chevrottante.

             Il cracha la fumée odorante du narguileh puis, se tournant vers un groupe de rebelles à loilpé :

             — C’est à la prochaine pleine lune que passe la caravane d’Ibn-et-Zarzour, non ?

             — Oui, approuva l’un d’eux.

             — Après-demain, si je ne m’abuse, ajouta un autre.

             Monique hocha songeusement la tête.

             — Il faudra s’assurer qu’ils transportent bien le sperme, et dans ce cas...

             — Dans ce cas ? 

             — Nous abreuverons le désert.

             Le surlendemain, nous retrouvons nos trois héros, vêtus de gandouras et de turbans, plantés sur le bord de la piste.

             — Chouette communauté, n’est-ce pas ? dit Zoé, en désignant le fortin du menton.

             — Oui, mais fatigante.

             D’un geste un peu las, Branquenstein massa ses tempes douloureuses.

             — Leur jus de dattes, là, c’est sympa mais ça cogne. En plus, quand Chouchou a bu, il est intenable !

             Il mima quelque chose d’obscène puis, s’adressant à Dora :

             — Je t’ai vue, gourgandine, dit-il d’un air de reproche.

             — Rien de plus naturel, voyons ! gloussa Zoé. Prenez donc exemple sur nos hôtes et remballez vos préjugés, cher chirurgien...

             Un nuage de poussière, au loin, l’interrompit. La main en visière sur les yeux, elle scruta l’horizon aveuglant.

             — Ah, je crois que les voilà !

                                                                                                                         (A suivre)

     

     

     

    « GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 240GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 241 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Novembre 2012 à 04:51
    Castor tillon
    Je préfère que Zoé narre à ses hôtes plutôt qu'elle n'ôte à César les 99 chapitres. Elle donne ainsi au Castor l'occasion de contrepèter une idiotie.
    Ah, voilà le sperme, ça va charcler, va y en avoir partout, waouh, à table !
    2
    Samedi 24 Novembre 2012 à 07:11
    Tororo
    Cent épisodes! C'est sans doute encore un peu tôt pour abreuver le désert, mais ça pourrait être le moment de trinquer!
    3
    Samedi 24 Novembre 2012 à 10:03
    Tororo
    Je comprends: c'était hier soir, la fête...
    4
    Samedi 24 Novembre 2012 à 13:12
    Castor tillon
    Quelle vieille dame ?
    5
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:40
    gudule
    Et merde, j'arrive pas à trouver un truc marrant à répondre, ce matin. J'ai encore la tête dans le cul...
    6
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:40
    gudule
    Et puis, trinquer à huit heures quarante-trois, beuh...
    7
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:40
    gudule
    Du tout, c'était la semaine dernière. Mais j'en suis encore au café-croissant. Faut pas bousculer les vieilles dames, monsieur Tororo !
    8
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:40
    gudule
    Merci, Castor ! Je n'en attendais pas moins de toi...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :