• ZOÉ BORBORYGME

    À la demande générale, voici le 121ème et dernier épisode de Zoé Borborygme (qui a bien besoin d'un peu de repos, elle aussi !)

     

    Episode 121

              Résumé des chapitres précédents : Enfer et damnation ! La favorite d’Ibn-el-Zarzour vient de mettre un enfant au monde, neuf mois après avoir été lutinée par Chouchou !

     

             « Et si cet enfant était l’œuvre d’Ibn-el-Zarzour lui-même ? » tenta de se rassurer Zoé. Les vieillards ont parfois des sursauts de vigueur, après tout ! »

             Durant quelques secondes, elle se berça d’espoir, puis son bon sens reprit le dessus. Allons, allons, inutile de se leurrer. Pour l’avoir personnellement expérimenté, elle savait l’outil princier en trop piteux état pour une telle performance. D’ailleurs, l’émir ne lui avait-il pas dit : « Tu seras mon dernier amour » ? Il savait de quoi il causait, le pépère !

             Cette évidence plongea notre héroïne dans un profond abattement. Damned, tout était à recommencer ! Il allait de nouveau falloir courir le monde à la poursuite des envahisseurs. Et elle était fatiguée. Si fatiguée...

             Soudain, comme le découragement la submergeait, un déclic se produisit dans son cerveau. Et un petit souvenir en émergea, plinc ! telle une étincelle dans la nuit.

             La coupe !

             La coupe dans laquelle elle avait recueilli le sperme d’Ibn-el-Zarzour...

             «  Si ça se trouve, il a tout simplement inséminé la petite », se dit-elle, rassérénée. 

             Et, le cœur allégé d’un poids immense, elle reprit tranquillement le chemin de la BNS.

     

     

                                                            FIN

    « GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 255GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 256 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 12 Janvier 2013 à 08:52
    Benoît Barvin
    Ca s'appelle finir en eau de boudin... Je n'ai rien contre mais, bon, nous sommes orphelins de cette gentille Zoé. J'espère qu'elle reviendra un jour, vaillante comme à son habitude, les mains lestes et la langue itou... Bon vent à elle et bisous à Sainte Gudule!
    2
    Samedi 12 Janvier 2013 à 14:22
    Tororo
    Mais bien sûr qu'elle ne disparaîtra pas comme ça, Madame Borborygme!
    Comme Madame Arthur, elle fera parler parler parler parler d'elle longtemps.
    3
    Samedi 12 Janvier 2013 à 21:38
    Castor tillon
    Le sperme dans une coupe ? Blèèèerkeu. Heureusement qu'il y a loin de la coupe aux lèvres.
    Hasta luego Zoé, jolie trayeuse, tu nous manqueras.
    4
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:38
    gudule
    C'est un bien gentil adieu, cher Benoît. Quoique je te sente un peu frustré...Mais bon, notre Zoé reviendra peut-être un jour, qui sait ? Pour l'instant, je la laisse au placard. Nous nous sommes trop fréquentées, elle et moi, dans les moments difficiles ; nous avons toutes deux besoin de recul.
    5
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:38
    gudule
    Oh, la jolie référence !
    Mais bon, ça commençait à tirer en longueur, c't'histoire. Il était vraiment temps de passer à autre chose. Non ?
    6
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:38
    gudule
    Juste l'eau de boudin, cher Castor. Juste l'eau de boudin...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :