• Vos gueules les mômes ! (paru dans Siné Hebdo n°2)

     

                                           Le retour du fœtus vivant

     

    Depuis le 22 août, ma tante Flo ne décolère pas. À cause du fameux décret qui autorise les parents à inscrire leurs fausses-couches dans le livret de famille, comme s’il s’agissait d’enfants décédés. Tatie, ce genre de truc, ça la scie. Forcément : elle travaille au planning familial.

    « Dire qu’on s’est battues pour la légalisation de l’avortement ! répète-t-elle à qui veut l’entendre. Ce décret, c’est le retour à l’obscurantisme de l’après-guerre. Les brigades anti-IVG doivent jouir dans leur froc ! »

    J’ai beau lui dire qu’elle exagère, que cette inscription ne concerne pas tous les parents, mais seulement ceux qui en font la demande, elle n’en démord pas. D’après elle, ce n’est qu’un début.

    « Sous la pression des ligues de vertu, cette pratique va se généraliser jusqu’à devenir obligatoire, prophétise-t-elle. La loi, en donnant un état civil au fœtus sans précision d’"âge", en fait, dès l’instant de sa conception, un être humain à part entière. Par conséquent, le supprimer devient un crime. Tu imagines l’horreur, dans les registres d’état-civil ? Isidore Machin, embryon de onze semaines assassiné par sa mère le 2 juillet 2009. C’est un coup à envoyer le tiers de la population française en taule pour infanticide ! »

    Brrr, j’en ai froid dans le dos… Ça me rappelle un fait divers horrible qu’on racontait en classe. Une femme, qui conservait le fœtus de son fils aîné dans un bocal de formol, obligeait chaque soir ses deux autres enfants à aller embrasser leur grand frère. Les pauvres mioches étaient si perturbés que l’assistante sociale avait porté plainte. Et la sentence était tombée : ou la mère se débarrassait du « frère » ou on lui retirait ses mômes. Elle avait accepté la première solution à condition qu’il soit enterré chrétiennement.

    « Mais… il va falloir leur acheter des cercueils, alors, à ces fœtus, j’ai objecté. Ça va coûter bonbon !

    — T’inquiète, les contrats d’assurance prévie son déjà prêts, a grincé ma tante. Ça va relancer l’économie. D’ici que les morts-nés soient coté en Bourse… »

    Wahou ! Le génial scénario de film d’épouvante !

     

    « Vos gueules les mômes ! (paru dans Siné Hebdo n°1)Vos gueules les mômes ! (paru dans Siné Hebdo n°3) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :