• vos gueules les mômes n°9

     

     

                               Mémé fait de la résistance

     

    « Et merde, grogne mémé Georgette, en écrasant sa clope sur le seuil du troquet. Ne plus pouvoir fumer devant mon p’tit ballon, ça me mine… »

    Elle s’accoude au bar, commande un verre de rouge.

    « Je ne sers plus que du bio, précise le patron. Et pour la demoiselle, ce sera ?

      Une grenadine. »

    J’ai droit à un sirop vaguement rosâtre et pas appétissant du tout.

    « Pourquoi elle est pas rouge, ma grenadine ? », je demande.

    Il me regarde comme j’avais chié une pendule sur son zinc.

    « Le colorant est un poison, lâche-t-il du bout des lèvres.

    — Confidence pour confidence, je préfère le bon vieux préfontaine à cette piquette, objecte mémé en repoussant son verre à moitié plein. Je vous dois combien ?

      Cinq euros trente.

      Oups ! Ça a augmenté ! 

    — La bonne santé se paie, ma p’tite dame. Mon pinard réduit le taux de cholestérol.  »

    Au même moment, à la télé placée au fond de la salle passe un pub pour les yaourts Trouduc, qui facilitent le transit intestinal.

    « Aujourd’hui, tu ne manges plus, tu te soignes, ricane amèrement mémé Georgette. Faudra bientôt une ordonnance pour boire un coup, et  les restos ressembleront à des pharmacies— d’ailleurs leurs cuisines s’appellent déjà “laboratoires”… . Le pire, c’est que tout le monde applaudit ! Et si t’es pas d’accord, y a toujours quelqu’un pour te faire la morale : le sucre, c’est mauvais pour la tension, le gras bouche les artères, fumer donne le cancer, etc…Et le plaisir, dans tout ça, on en fait quoi ? On s’asseoit dessus ? »

    Les consommateurs l’écoutent, bouche bée, comme à un meeting.

    « La secte des bien-mangeants est en passe de devenir la religion officielle, beugle-t-elle. Ne nous laissons pas embrigader dans leur trip castrateur ! Résistons, foutredieu ! Jouissons de nos papilles avant que la dictature de l’hygiène ait notre peau ! »

    Eh bien, vous savez quoi ? Personne n’a applaudi. Triste époque… 

     

    « vos gueules les mômes qui n'est pas passé dans SHvos gueules les mômes n°10 »

  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Mai 2009 à 10:18
    equilegna
    Que dire mis à part que je suis totalement d'accord avec toi ce qui est dit.
    Aujourd'hui le plaisir pris à manger s'efface de plus en plus. On ne se nourris plus, on se soigne.
    Sauf qu'on oublie très souvent que la notion de justice n'a rien à voir dans la maladie.
    Un médecin que je connais et une des rares qui aie grace à mes yeux m'a dit (à peu de chose près): "profite de la vie, j'ai vu des gens malades qui n'avaient ni fumé, ni bu, ni quoi que ce soit de mal et qui faisaient toujours attention. Par expérience, je sais qu'on échappe pas à la mort. Alors autant être un cadavre heureux."
    2
    Marie
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:56
    Marie
    Si, Mémé, moi j'applaudis !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :