• vos gueules les mômes n°31

                                    

                                 TRADITION BOLLYWOOD

     

             « Foutre ! s’étrangle mémé Georgette.

             — Qu’est-ce que t’as, mémé ?

             —  Douze femmes indiennes sont brûlées toutes les heures, affirme la revue médicale britannique The Lancet. Six fois plus que les estimations les plus alarmistes... »

             J’ouvre des yeux ronds.

             « Comment ça se fait ?

             —Toujours selon cette étude, il s’agit essentiellement de meurtres maquillés en accidents domestiques. 

             — Mais... pourquoi ?

             — En Inde, quand une femme se marie, sa famille paie à celle du fiancé une dot de deux lakhs (l’équivalent de 3000 €, dans un pays où le salaire mensuel moyen est de 60 €) et équipe entièrement la maison du jeune couple. Bien que cette pratique soit interdite depuis 1961, elle est, aujourd'hui, plus virulente que jamais. « Élever une fille, c’est comme arroser le jardin d’un voisin » dit un proverbe local...

             — Quel rapport avec les morts par le feu ?

             — Ben... les familles préfèrent n’avoir que des fils. Résultat : suppression des petites filles à la naissance (163 millions en 2005, selon le Fonds des Nations) ou des adolescentes en âge de convoler.

             — Quelle horreur !

             — Et ce n’est pas tout. Il ne faut pas croire qu’une fois casées, les malheureuses soient tirées d’affaire ! Certes, leurs parents se sont ruinés pour leur assurer une position sociale, mais c’est compter sans l’avidité des belles-familles : la lune de miel terminée, des milliers d’épouses disparaissent, afin que leurs veufs puissent se remarier et toucher une seconde dot...

             — Mais... que fait la police ?

             — Elle ferme les yeux. Ces crimes, appelés dowry death, sont ancrés dans la tradition, tu comprends ?

             — Et alors ?

             — Dans quelque pays que ce soit, la tradition sert d’alibi aux pires atrocités. Alors, fillette, un bon conseil : quand on prononce le mot « tradition » devant toi, fais comme moi, sors ton flingue ! »

     

    « vos gueules les mômes n°30vos gueules les mômes n°32 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :