• vos gueules les mômes n°24

     

                                Tiens , v’là mémé qui râle !

     

             « Et un fichage de plus, un ! », peste mémé Georgette.

             Pfff, y avait longtemps...

             « Qu’est-ce que t’as encore ?

             — Ça recense à tout va, dans nos belles provinces !

             — Oui, et alors ? Faut bien que l’INSEE fasse son boulot !

             — L’INSEE a bon dos ! Sous prétexte de statistiques, l’État  décortique en toute légalité la vie privée des gens... quand il ne recoupe pas les fichiers ! »

             Je lève les yeux au ciel. Des fois, ses discours, à mémé, ils me gonflent !

             « Tu serais pas un peu parano, toi, des fois ?

             — Il y a quelques années, les recensements, qui n’avaient alors qu’une honnête fonction d’évaluation, étaient anonymes. Aujourd’hui, ils sont nominatifs et on doit les signer. Tu trouves ça normal ? 

             — Ben...

             — Et ce n’est pas tout ! Dans le temps, tu renvoyais directement ton questionnaire — de plus en plus intime, soit dit entre nous !— à l’INSEE. Aujourd’hui, tu le déposes à ta mairie.

             — Qu’est-ce que ça change ?

             — Dans les grandes villes, pas grand-chose, mais dans les petits villages... Des informations théoriquement confidentielles passent d’abord entre les mains de l’agent enquêteur (qui est, en général, un de tes voisins), puis entre celles du secrétaire de mairie et de l’ensemble du conseil municipal, avant d’atterrir sur le bureau du maire qui se fait un plaisir d’en prendre connaissance — et p‘t-être même, au passage, d’y glaner quelques informations. Comme ça, t’es fliqué à tous les niveaux : national et communal...

             —Ah là là, tu en fais, des histoires pour rien ! T’as tellement de choses à cacher ?

             — Là n’est pas la question.

             — Elle est où, alors ?

             — Les états policiers, t’as entendu parler ?

             — Tu fais allusion à la Sarkozie ? 

             — Ça se pourrait bien... »        

             Quand je disais qu’elle était parano, mémé Georgette ! 

    « Vos gueules les mômes n°23vos gueules les mômes n°25 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :