• ROSE 99

     

     

          UNE GRANDE DAME BRUNE ASSEZ FORTE

     

       Les choses en sont là, lorsqu'un beau jour, en revenant de l'école :

    Qu'est-ce que tu manges, Grégoire ? s'étonne Rose.

    Un bonbon.

    Qui te l'a donné ? La maîtresse ?

    Non, Nana.

    Un froid glacial envahit Rose.

    Crache ça tout de suite !

    L'enfant refuse avec indignation.

    Crache ou je me fâche, s'énerve sa mère.

       Et, joignant le geste à la parole, elle le secoue comme un prunier. Grégoire, surpris, s'étrangle et, dans une quinte de toux, obtempère malgré lui.

    Où as-tu vu Nana ? tempête Rose, hors d'elle.

    En pleurnichant, l'enfant montre le grillage du doigt.

                — Elle t'a glissé le bonbon à travers les trous pendant que tu étais à la récréation, c’est ça ?

    Grégoire hoche la tête en reniflant.

    Elle vient souvent te voir ?

       Second hochement de tête qui met Rose hors d’elle.

    Pour me faire des bisous, précise l’enfant en montrant sa joue.

                — Et la maîtresse n'intervient pas ? Elle laisse n'importe qui embrasser les gosses sous sa surveillance ? Eh bien, elle va voir de mes nouvelles, celle-là !

       Rose rentre en courant prévenir son mari.

    Celui-ci commence par relativiser.

                — Du calme, habibté. Donner un bonbon à un enfant, ce n'est pas un crime.

                — Et s'il était empoisonné, hein ? Ce ne serait pas la première fois qu'un adulte barjot refilerait des saletés à un môme : il y a des morts chaque année, aux Etats-Unis, pendant Halloween.

                — D'abord, nous ne sommes pas aux Etats-Unis, et ensuite, tu sais aussi bien que moi que Mona ne ferait aucun mal à Grégoire. Elle doit juste avoir eu envie de le revoir. Elle s'est quand même occupée de lui pendant des mois. Logique qu'elle se soit attachée, non ?

                — Sa logique à elle, je m'en méfie, figure-toi. Et si tu avais assisté à sa crise, tu réagirais comme moi.  Elle a tué notre chat, merde ! Pourtant, à lui aussi, elle était "attachée" : le soir, elle passait des heures à le caresser.

    Il y a une différence entre un chat et un enfant.

             — Mouais… N'empêche qu'on devrait appeler le toubib, pour être sûrs.

    — Arrête, Grégoire se porte comme un charme !

                — Je te préviens : s'il a mal au ventre, je saurai d'où ça vient. Et là, je te jure, je… 

       Rose n'explicite pas sa menace, mais à son expression, il est évident qu'elle ne plaisante pas. Fort heureusement, Grégoire ne présente aucun symptôme d'intoxication, et l'incident demeure sans suite. Rose lui doit néanmoins une recrudescence d'anxiété, si bien que le lendemain :

                — Ne laissez personne d'extérieur approcher mon fils, recommande-t-elle à la maîtresse. En particulier une grande dame brune, assez forte, la quarantaine, les cheveux mi-longs… Elle lui a donné des bonbons, hier. Il ne faut surtout pas que cela se reproduise.

       L'institutrice promet, et Rose s'en va, rassérénée. Mais le soir même…

       Comme elle sort de l'école, la poussette d'Olivier en proue, Grégoire agrippé à celle-ci, une ombre furtive attire son attention. Quelqu'un, visiblement, l'observe, dissimulé derrière l'un des grands arbres de la place. Et ce quelqu'un n'est autre que…

     

    « ROSE 98ROSE 100 »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Avril 2014 à 11:33
    Annie GH
    Je me disais aussi qu'avec Mona, l'histoire n'était pas terminée…
    2
    Mercredi 9 Avril 2014 à 18:25
    Castor tillon
    Un seul recours : offrir des bonbecs empoisonnés à Mona.
    3
    Mercredi 9 Avril 2014 à 20:00
    Gudule
    SADIQUE !
    4
    Mercredi 9 Avril 2014 à 20:25
    Tororo
    Mais c'est qui? Mais qui?
    5
    Mercredi 9 Avril 2014 à 20:31
    Gudule
    Vous le saurez dans le prochain épisode de notre grand "blogo-feuilleton", Rose. A demain, petits impatients !
    6
    Jeudi 10 Avril 2014 à 20:29
    Pata
    Hum, hum, commençant à connaitre ton esprit narratif malin, je me demande si c'est bien Mona qui se cache derrière l'arbre ?
    Vite, la suite !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :