• ROSE 43

     

                                                      LA FAMILLE IDÉALE

     

     —Le téléphone sonne ! crie Rose par la fenêtre. Tu décroches, Amir ? Je ne peux pas répondre, je change Olivier.

    OK, bâille Amir, en sautant du hamac.

    Cinq minutes plus tard, il monte la retrouver.

    C'était mon frère. Il a besoin de nous.

    Omane ? interroge Rose, le cœur battant.

    — Non, rien à voir. C'est à propos de boulot. Un de ses collègues de l'Hebdo — Georges Lahoud, tu connais ? …

    — Non.

    — Peu importe. Georges Lahoud, donc, prépare un dossier sur "La famille idéale". Des photos de Rachad, Omane et leur bébé devaient l'illustrer, c'était prévu bien avant l'accouchement. Comme le journaliste s'est adressé au plus grand photographe de Beyrouth, le rendez-vous était pris depuis des mois. Et maintenant, bien sûr, Omane ne veut plus en entendre parler. Tu devines la suite…

    Rachad nous demande de les remplacer, c'est ça ?

    Voilà, t'as tout compris. Qu'en penses-tu ?

    — Pourquoi pas ? J'enverrai l'article à mes parents, ils seront tout fiers. En plus, c'est assez rigolo de se retrouver en vedette dans le journal qui m'a jetée.

    Tu es d'accord, alors ?

    — Heinhein !

    Tant mieux, parce que j'ai accepté.

    On y va quand ?

    — Cet après-midi. J'ai prévenu Gaby que je serais en retard à la répète. Il râlait mais tant pis : ce n'est pas tous les jours qu'on pose pour la postérité.

     

    Le temps de se faire beaux, et ils sont à pied d'œuvre. Rose est excitée comme une puce.

    « La famille idéale, se répète-t-elle sur tous les tons. Nous allons représenter la famille idéale. »

    Il y a, dans ce retournement de situation, une ironie du sort revancharde qui l'enchante. Une sorte de pied-de-nez à la vie. Avec une jubilation qui augmente de minute en minute, elle se remémore le chemin parcouru par la petite fille-mère bruxelloise — chemin jonché d'humiliations, de ricanements méprisants, de claques-dans-la-gueule — et débouchant soudain, pouf ! sur cette consécration suprême : incarner publiquement les fondements mêmes de la société.

    Zénab va en avaler son dentier, glousse-t-elle.

             Dans son esprit, cette réflexion résume à merveille tout ce qui précède.

    « ROSE 42ROSE 44 »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Février 2014 à 08:26
    melaka
    gniiiih quand je pense à ce qui va se passer ensuite...
    2
    Mercredi 12 Février 2014 à 09:56
    Gudule
    J'ai déjà raconté cette histoire (avec d'autres mots) dans " Grands moments de solitude". Désolée, donc, pour ceux qui la connaissent déjà. Ici, elle est replacée dans son contexte.
    3
    Mercredi 12 Février 2014 à 09:58
    Gudule
    Méla, tu triches ! C'est sûr que toi, tu la connais,l'histoire !
    4
    Mercredi 12 Février 2014 à 10:45
    Ryko
    OUARF ! "Un papa, une maman"... Mais pas "de souche", aujourd'hui, en France, ça passerait mal.
    Et Méla est priée de ne pas vendre la mèche. Bien que maintenant je sois habitué au rythme de l'histoire : un coup doux, un coup dur.
    5
    Mercredi 12 Février 2014 à 19:26
    Mêo
    Ha ha y a du grand moment de solitude dans l'air, donc...
    6
    Mercredi 12 Février 2014 à 20:04
    Gudule
    Tu l'as reconnue, cette anecdote, hein !
    7
    Mercredi 12 Février 2014 à 21:00
    Castor tillon
    Moi, je ne dirai rien.
    8
    Mercredi 12 Février 2014 à 21:25
    Gudule
    Botus et mouche cousue ?
    9
    Mercredi 12 Février 2014 à 22:14
    Castor tillon
    Je dirais même plus : cotus et mouche bousue.
    10
    Mercredi 12 Février 2014 à 23:54
    Ryko
    Pff.
    11
    Jeudi 13 Février 2014 à 00:10
    Castor tillon
    Quoi, pff ?
    12
    Jeudi 13 Février 2014 à 00:11
    Gudule
    Pff (bis)
    13
    Jeudi 13 Février 2014 à 00:57
    Castor tillon
    Mééé-eu
    14
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:28
    Pata															l
    Hé, hé, une scéance photo en guise de catharsis !
    15
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:28
    Pata															l
    Heu, séance, c'est mieux -_-
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :