• ROSE 38

     

     

                                                              SOUS TUTELLE

     

             Deux semaines plus tard, elle remettra au chanteur quinze poèmes — dont une bonne partie, en toute honnêteté, ne vaut pas tripette — qui, à quelques exceptions près (les moins bons, justement) formeront l'essentiel de son répertoire.

    Or, durant ce marathon, Rose néglige sa maison. On ne peut pas être à la fois au four et au moulin, créer d'une main et briquer de l'autre. Devant le désordre qui envahit peu à peu les pièces, la vaisselle sale qui s'accumule dans l'évier, le panier à linge qui déborde, elle finit par accepter l'aide que lui offre spontanément Mona Aoun.

    — N'ayez aucun souci, le ménage, c'est mon rayon, déclare celle-ci en retroussant ses manches.

    Elle la repousse dans sa chambre, ferme d'autorité la porte — « Écrivez, écrivez, moi, je me charge du reste » — et Rose, ronronnante, se laisse faire. Après tout, elle n'a que dix-neuf ans. A cet âge, combien de jeunes filles sont encore sous la tutelle de leur mère ?

              Au terme de ces quinze jours à se côtoyer quotidiennement, elles se tutoient. Mona Aoun, rebaptisée "Nana" par Grégoire, a tout nettoyé de fond en comble, rangé les placards, viré les bibelots (ces ramasse-poussière) et changé le mobilier de place. De sorte que quand, sa "mission" terminée, la serviable voisine réintègre ses pénates, Rose se sent étrangère dans sa propre maison.

             Qu'à cela ne tienne :

             —Si tu as besoin de moi, n'hésite pas à m'appeler, je suis à ta disposition, lui a recommandé Mona Aoun en s'en allant.

             Rose ne se le fait pas répéter. Désormais, pour un oui pour un non, elle la sollicitera. Durant deux semaines, elle a eu l'impression de retrouver sa Têta, comment pourrait-elle s'en passer à nouveau ?

                                                       

    « ROSE 37ROSE 39 »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Février 2014 à 07:27
    Ricco
    Sacrée Mona ! J'en ai connu une comme ça. Une experte. Rationnelle, efficace. J'étais en admiration. Il y a des personnes (surtout des nanas, faut l'avouer) qui gagneraient à ce que le ménage devienne discipline olympique.
    2
    Vendredi 7 Février 2014 à 08:47
    Gudule
    Un art comme un autre...
    3
    Vendredi 7 Février 2014 à 12:18
    Mêo
    Décidément une perle, cette voisine. Tiens c'est bizarre, je ne n'arrive pas à m'identifier à elle, dommage ;-)
    4
    Vendredi 7 Février 2014 à 12:41
    Castor tillon
    Rose et Mona sont des bâtisseuses, des vraies : une qui brique et l'autre qui bûche.
    5
    Vendredi 7 Février 2014 à 13:34
    Gudule
    @ Castor : le pendant féminin des frères Ripolin, en quelque sorte : un qui trique, l'autre qui tûche !
    6
    Vendredi 7 Février 2014 à 13:35
    Gudule
    @ Mêo : la suite te dira si tu as eu raison de ne pas t'identifier à Mona Aoun.
    7
    Vendredi 7 Février 2014 à 13:45
    Mêo
    Je suis assez d'accord avec elle pour les bibelots mais qu'elle se permette de les virer, ça m'aurait plu moyen...
    8
    Samedi 8 Février 2014 à 02:26
    Annie GH
    Changer les meubles de place… A mon avis, c'est pas bon signe… Bientôt elle se fera appeler Maman par Grégoire…
    9
    Samedi 8 Février 2014 à 07:47
    Gudule
    Hé hé...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:28
    Pata															l
    Mona Aoun talent fou pour le rangement !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :