• PETITE CHANSON DU MATIN

    Un texte concocté par Gudule sous le règne de Sarko-le-bref.
    On remarquera avec une stupéfaction frisant l'hébétude, que cette petite chanson est toujours, malgré le changement de gouvernement, d'actualité, suffit juste de changer quelques noms. Droite, gauche, droite, gauche, le pauvre peuple, comme à un match de tennis, regarde passer la baballe qui est toujours, en définitive, dans le même camp.

    Le Castor. _ °ↀ°

     

     

    Je viens d'écrire une petite chanson, à chanter sur l'air de "Dominique, nique, nique"

     

      

    Il nous nique, nique, nique

    Ce gentil gouvernement

    Corrompu jusqu’aux dents

    Côté jardin, Bettencourt

    Et les pots d’vin, côté cour

    Et les pots d’vin, côté cour

     

    Enveloppes choupinettes

    Et parachutes dorés,

    Bling, bling, tombent les pépettes

    Sur des comptes bien planqués !

     

    Cette clique, clique, clique

    Bouffe à tous les râteliers

    Et nous, on s’fait baiser.

    Qui finance les d’sous d’table ?

    Le cochon d’contribuable

    Le cochon d’contribuable.

     

    La France pointe au chomdu

    Sarko s’offre un beau navion

    Et devant l’trou d’la Sécu

    Il s’branle avec ses millions !

     

     

    Politique, tique, tique

    D’austérité, nous dit-on,

    Serrez vos ceinturons !

    Les caisses sont toutes à sec

    Pour les r’traites, plus un kopek

    Pour les r’traites, plus un kopek.

     

    C'est la raison pour laquelle

    Le salair’ du président

    Et ses p’tits frais personnels

    Ont quadruplé en un an ! 

     

    On embauche des tonn’s de fliques

    Pour aller kärchériser

    Les gosses des cités

    Car pour leur éducation

    L’Etat manque de pognon

    L’Etat manque de pognon.

     

    L’école, privée de fric

    Est en train de dépérir

    Bientôt, plus d’service public

    Et tant pis pour l’avenir !

     

    A coups d’triques, triques, triques

    Besson traqu’ les immigrés,

    Dehors, les colorés !

    Qu’ils crèvent dans leur pays

    Y a pas de place pour eux ici !

    Y a pas de place pour eux ici !

     

    De la France de Voltaire

    Chassons tous les étrangers

    Et équipons des charters

    Pour nos ex-colonisés !

     

    Il nous nique, nique, nique

    Ce gentil gouvernement

    Corrompu jusqu’aux dents

    Mais il est beau, nous l’aimons

    Il nous encule, et c’est bon

    Il nous encule et c’est bon ! 

     

     

    « PETITE RÉFLEXION MATINALE 5Vos gueules les mômes ! (article paru dans Siné Hebdo n°0) »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Février 2016 à 04:06

    Ma Gudule, c'est la plus marrante ! ♥♥♥

    2
    Yunete
    Dimanche 7 Février 2016 à 09:34
    La plus mieux meilleure !
      • Dimanche 7 Février 2016 à 12:58

        Yunette, va mettre un deuxième t à ton nom ! Nan mais j'vous jure ! Est-ce que je commente avec une seule chaussette aux pieds, moi ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :