• LES FRISSONS D'OCTOBRE

    Aux éditions Mic-Mac, trois courts romans pour adolescents dans un livre intitulé : Les dentelles du diable. L'angoisse est, bien entendu, au rendez-vous. 

    Chez Rivière Blanche, une antho signée Marc Bailly : Les enfants de Masterton (avec une préface du monsieur, excusez du peu !). Il s'agit de la compilation des neuf nouvelles ayant obtenu le prix Masterton. C'est fantastique et frissonnant, comme il se doit, et on y retrouve des signatures telles que Michel Pagel, Mélanie Fazi, Richard D.Nolane... et Anne Duguël. 

    les dentelles du diable couvcover

    « petite interview sympaLIVRE NUMÉRIQUE »

  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Octobre 2011 à 14:17
    Castor tillon
    Ayé, c'est commandé ! J'adore Masterton, j'imagine donc le ton donné au recueil. Et puis, avec une nouvelle de Gudule dedans, j'aurais acheté de toute façon.
    Pour faire bonne mesure, j'en ai pris un pour ma Fifille qui partage mes goûts morbides en matière de littérature !
    2
    Mardi 18 Octobre 2011 à 15:59
    Castor tillon
    Oh, c'est une ancienne lectrice, et une fan, hein. Et à 35 ans, elle encaisse bien, je lui ai donc pris le même que le mien, pour éviter qu'elle me le pique.
    3
    Mardi 18 Octobre 2011 à 18:24
    Castor tillon
    Exactement. Joli prénom, Mélaka. Ses papa et tonton ont souvent animé mes zygomatiques avec leurs BD. Et sa maman m'oblige à dormir avec la lumière allumée.
    4
    Mardi 18 Octobre 2011 à 20:32
    Castor tillon
    Merci ! Les illus sont vraiment très marrantes.
    Mon âme de turlupin va aller explorer ce site en détail !
    5
    Mercredi 19 Octobre 2011 à 02:31
    Castor tillon
    J'adore ! J'ai passé mon temps à glousser comme un dindon égrotant. Cette petite n'a rien à envier à ses augustes aînés ^^
    6
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 03:30
    Castor tillon
    Glauque si tu veux, mais elle est vraiment très belle, cette nouvelle. Et puis, les enfants de Masterton, c'est pas la Semaine de suzette, hein.
    Avec la collection "Rivière blanche", j'étais resté sur la SF roman de gare (que je lisais malgré tout, j'adore la SF et l'horreur). Mais ce que je viens de redécouvrir n'a plus rien à voir : la couv est magnifique, le nouveau format est magnifique, et les écrivains sont magnifiques.
    Et je vais essayer de gommer ce sourire béat, ça me fait baver sur mon beau bouquin tout neuf.
    7
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 11:28
    Castor tillon
    Ce Pasqua ! C'est toujours les plus dégoûtants les plus dégoûtés. J'ai vu le recueil de J.M. Archimbault, ça fait envie, en effet.
    8
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 11:32
    Castor tillon
    Archaimbault, pardon, j'ai pas mis le a, c'est parce que mon clavier commence à manquer d'encre.
    9
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 11:39
    Castor tillon
    Archaimbault, pardon, j'ai pas mis le a. C'est parce que mon clavier commence à manquer d'encre.
    10
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 11:47
    Castor tillon
    Je vois ce que tu veux dire, le genre de SF que j'aime, c'est plus K. Dick ou T. Sturgeon que le space-opéra.
    As-tu remarqué comme le net est primesautier, ce matin ? Les commentaires sautillent en double que c'en est un bonheur.
    11
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 12:03
    Castor tillon
    Avec Overblog, c'est souvent un peu anarchique, les commentaires. J'ai remarqué sur un autre site que si j'ai le malheur de mettre un c cédille majuscule en copier-coller, le cadre apparaît avec rien dedans, par exemple.
    12
    Dimanche 4 Décembre 2011 à 13:00
    Castor tillon
    Puisqu'on devise littérature, je crois que tu vas aimer celle-ci :
    http://lunatik-labyrinthe.blogspot.com/2010/11/la-vivisection-pour-tous-et-toutes.html
    Lunatik, c'est un auteur atypique qui a publié un recueil de nouvelles dans le même genre, finement intitulé "Tous crocs dehors". La mini-bio en quatrième de couv est de moi. La bête est actuellement un des sept finalistes (sur 36 en lice au départ) pour le prix Littér'Halles de la Nouvelle 2012, aux côtés de deux Goncourt, notamment.
    13
    Lundi 5 Décembre 2011 à 11:37
    Castor tillon
    Oui, les chutes, c'est son dada. Le truc marrant : c'est grâce à Lunatik, fan de la première heure, que j'ai connu les nouvelles sombres de Gudule !
    14
    Lundi 5 Décembre 2011 à 11:57
    Castor tillon
    @ Jean-Michel : bien noté.
    15
    Lundi 5 Décembre 2011 à 12:09
    Castor tillon
    @ Gudule : c'est rien, on va remettre tout ça dans l'ordre et en faire une nouvelle.
    16
    Lundi 5 Décembre 2011 à 12:17
    Castor tillon
    @ Gudule : c'est rien, on va remettre tout ça dans l'ordre et en faire une nouvelle.
    17
    Lundi 5 Décembre 2011 à 12:39
    Castor tillon
    Les commentaires ne s'enregistrent plus. La surchauffe, probablement...
    18
    frederic
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    frederic
    Aaarg ! Encore des livres à acheter ! Mon banquier va me détester Gudule ! (mais ma petite libraire va m'adorer, elle a d'ailleurs les yeux qui brillent quand je rentre dans sa boutique) Au fait, j'ai lu "Jeanne est au pain sec" dans Museum chez Malpertuis... excellente petite nouvelle de mon auteure francophone préférée dans laquelle on retrouve bien toutes ces petites choses qui font qu'une histoire de Gudule est une histoire de Gudule.
    Concernant l'antho chez Rivière Blanche : Je ne savais pas que tu avais obtenu le prix Masterton, elle doit être drôlement sympa cette nouvelle !
    19
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    gudule
    Hi hi, elle est un peu glauque, cette nouvelle (celle du prix Masterton), mais bon, moi je l'aime bien. Je l'avais proposée à Jean-Marc Ligny pour son "Cosmic érotica" (ça fait plus de dix ans de ça ; comme le temps passe !) mais le sujet l'avait un peu glacé (!) et il lui a préféré une brûlante histoire de zoophilie avec une femme qui se change en panthère. Chacun son truc, hein !
    20
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    gudule
    Chouette, une nouvelle lectrice ! Que lui as-tu commandé ? Et quel âge a-t-elle, d'abord ?
    21
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    gudule
    Ah, d'accord ! Nous sommes donc plus ou moins contemporains,toi et moi : ta fille a grosso-modo l'âge de Mélaka, la mienne... L'âge idéal pour lire des horreurs, si tu veux mon avis !
    22
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    gudule
    C'est son pseudo : elle est la reine des blogs. Mais j'ignore l'effet que ses œuvres te produiraient. Entre les crampe des mâchoires et les claquements de dents, il doit bien rester quelques petites niches à plaisir !
    23
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    gudule
    L'adresse de son blog, c'est ici : http://www.melakarnets.com/
    24
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    gudule
    En toute subjectivité, je pense que tu ne vas pas t'embêter !
    25
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    Gudule
    Ces gloussements dindonnesques sont une douce musique à mon cœur de mère
    26
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    gudule
    Ravie que ça t'ait plu ! J'ai connu des lecteurs rebutés par le thème de cette nouvelle, écrite à l'origine pour la revue fétichiste "Sortilège" (revue interdite par Pasqua lors de sa "grande épuration", fin 80). Sinon, oui, Rivières Blanche fait aujourd'hui des merveilles, et surtout publie des nouvelles d'auteurs français ! Je te conseille vivement "Requiem pour âmes d'ombre" de Jean-Michel Archaimbault, dont j'ai fait la préface. C'est du tout bon !
    27
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    gudule
    En tout cas, moi qui ne suis pas lectrice de science-fiction, et considère souvent la fantasy avec méfiance, j'ai été scotchée par le malaise latent qui émanait de ses textes. Ça sentait le vécu, le rêvé, le vécu-rêvé... Un éventail d'émotions très humaines, tu vois. Très universelles. Enfin, bon, j'ai aimé, quoi.
    28
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    gudule
    En tout cas, moi qui ne suis pas lectrice de science-fiction, et considère souvent la fantasy avec méfiance, j'ai été scotchée par le malaise latent qui émanait de ses textes. Ça sentait le vécu, le rêvé, le vécu-rêvé... Un éventail d'émotions très humaines, tu vois. Très universelles. Enfin, bon, j'ai aimé, quoi.
    29
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    gudule
    Voui, c'est un horreur, ces commentaires. En plus, je ne sais pas toi, mais moi ça me réclame plusieurs confirmations (chiffres brouillés) avant d'accepter de poster mon message.
    30
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    gudule
    Ah oui, moi ça m'arrive aussi, même sur le mien. Les coupé-collé, c'est redoutable !
    31
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    Gudule
    Je viens de lire la nouvelle de Lunatik, c'est savoureux. Et avec une vraie de vraie chute. J'ai beaucoup aimé !
    32
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    Gudule
    Ah, ça fait plaisir ! Je réfléchissais justement à cette chute, après avoir écrit le commentaire précédent, et je me disais qu'elle était parfaite parce que, à la fois, inattendue et évidente. C'est la chute logique qu'attend le lecteur (une autre serait décevante) et pourtant, elle le suprend. C'est cette contradiction, je pense, qui en fait la force.
    Sinon, je vois avec plaisir que Jean-Michel Archaimbault est venu nous rejoindre pour nous parler de son recueil de nouvelles. Je ne saurais trop te conseiller d'aller voir sur le lien.
    33
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    Gudule
    Euh... tous nos messages se sont croisés et on s'est un peu emmêlés les pinceaux. Les réponses ne sont pas en-dessous des questions, mais peu importe : l'essentiel est qu'on soit entre gens de bonne compagnie, n'est-ce pas ?
    34
    Jean-Michel Archaimb
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    Jean-Michel Archaimb
    Merci, Gudule, pour tes mots encourageants !
    Sur http://www.riviereblanche.com/requiem.htm et en cliquant sur "Lisez une nouvelle" vous aurez accès au texte complet de la toute première du recueil.
    Et dans le forum Rivière Blanche "Nos parutions" (accessible depuis la page principale de l'éditeur), le lien spécifique à mon recueil vous en dira davantage sur la dynamique d'ensemble de cette succession de textes.
    Accès direct par ou lien direct http://riviereblanche.informe.com/dn-cembre-requiem-pour-ames-d-ombre-dt1136.html
    Bonne découverte, à bientôt de lire vos commentaires !
    Je serai samedi 10 décembre prochain aux Rencontres de l'Imaginaire de Sèvres (92). N'hésitez pas à passer si vous le pouvez. Amicalement !
    35
    Jean-Michel Archaimb
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    Jean-Michel Archaimb
    Re-hello tout le monde,
    En SF chez Rivière Blanche, j'ai écrit sur des scénarii de Jean-Marc Lofficier 3 suites à des "vieux" romans de SF populaire française de Maurice Limat. C'est plus réservé aux fans nostalgiques, mais lire "Le Quatorzième signe du Zodiaque" n'est pas forcément inintéressant pour de jeunes amateurs.
    Par contre, mon vrai roman à moi tout seul, c'est "SEENTHA". Du space opera, certes, mais davantage opera que space, et surtout, noir de chez noir quasiment dès le début. Allez voir la page http://www.riviereblanche.com/seentha.htm et, si le coeur vous en dit, lisez donc le prologue au roman, dispo en ligne. Ce n'est pas plus désespéré que certaines de mes nouvelles, c'est juste plus "exotique" et épopée spatiale. Alors que les textes de "Requiem...", à part deux échappées "oniriques", s'ancrent dans notre brave monde - mais "dévient" vers des ailleurs insoupçonnables.
    Bon, c'est tout pour aujourd'hui, comme l'on disait à chaque fin d'épisode des "Shadoks"... !
    36
    Jean-Michel Archaimb
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    Jean-Michel Archaimb
    Ben dites donc, avec tous ces fils qui se croisent, on est chez Spiderman, pas chez Gudule ! Encore que... Quand elle vous a pris dans le filet de ses petites chansons dans la pénombre, adieu la liberté. D'abord, vous n'avez plus envie de partir. Ensuite, vous fantasmez de pouvoir un jour chanter comme elle.
    Je m'expliquerai là-dessus une autre fois !
    37
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:51
    Gudule
    Bon, ça y est, tout est rétabli. Très flattée par ton petit commentaire, Jean-Michel. Vous allez finir par me faire gonfler les chevilles, les mecs ! Heureusement que les éditeurs sont là pour claquer le beignet (et la porte) aux auteurs (même quand les manuscrits sont bons). Ça évite qu'on se la pète de trop !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :