• LE NUMÉRIQUE DU MERCREDI

    Et voici le petit Bragelonne du mercredi, toujours disponible à la même adresse :

     http://www.didactibook.com/produit/4435/9782820501653/Entre%20chien%20et%20louve

    1103-chien-louve

    « Oh, le joli petit papier !PAUVRES DRAGONS ! »

  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Mars 2011 à 20:34
    benoît barvin
    Moi aussi j'ai beaucoup aimé. J'aime d'ailleurs tout ce que tu publies, ma chère Gudule et je me replonge dans un de tes romans quand ça tangue un peu. Ce qui m'arrive pas mal depuis trois ans. J'ai toujours dit que, pour moi, tu étais Sainte, Gudule... Bises.
    2
    Lundi 21 Mars 2011 à 07:53
    benoit barvin
    Quelle est une des fonctions de l'écrivain(e), si ce n'est accompagner les errements du lecteur - de la lectrice -, de les caresser ou de les secouer, et peu importe le genre... Dans ton second recueil réunissant tes "petites filles", avec le roman "Poison", n'as-tu pas parlé de ton expérience de collaboratrice dans une revue "leste"? Cela m'a beaucoup plu, d'ailleurs, puisque j'y ai retrouvé des gens que j'ai connus... comme toi, d'ailleurs, à cette époque. Ma pseudonymie va-t-elle être démasquée? En tout cas, au nom de tous tes admirateurs - admiratrices - je t'embrasse avec tendresse.
    3
    Lundi 21 Mars 2011 à 08:33
    benoit barvin
    Une femme? Hum... Merci pour le compliment, qui en est un, d'ailleurs pour moi, mais pas vraiment. De plus, j'ai travaillé à Pubnou, oui, mais en tant que pigiste... Et je n'étais pas parisien. Si avec tout ça tu ne trouves pas, ma Gudulette...
    Bises
    4
    Lundi 21 Mars 2011 à 10:10
    benoit barvin
    Gudule,

    Dieu, dans sa Sainte Bonté, vous a éclairé, Oh Chère Soeur... C'est bien le vieux brigand biterrois qui vous fait un petit coucou, lui qui a lu avec attention vos écrits, Chère Soeur. Ecrits qui, effectivement, m'ont permis de tenir ces dernières années où le moral n'allait pas fort. C'est grâce au blog d'Eric Chevillard que j'ai su que vous dispensiez également Vos Paroles, via un blog à votre image - chaleureuse et pleine de tendresse -, et cela me redonne la pêche. Promis, je vais vous suivre, Chère Soeur, puisque vous m'avez découvert...
    Bises,

    Rémy
    5
    Lundi 21 Mars 2011 à 12:02
    rémy
    Coucou Gudule,

    Bon, je crois que je vais t'écrire via mon courriel, ça sera plus sympathique. Je ne t'ai pas oublié, évidemment, mais comme j'ai du mal - c'est le moins qu'on puisse dire - à me faire publier, je ne voulais pas te contacter... pour me plaindre! Donc j'ai fait Tu Quoque pour continuer à exister quelque part, sur le net, en tout cas. J'ai aussi un profil facebook - avec Tu quoque - et sur mon nom classique. Pour le reste, je t'en dirai plus dans un courriel.
    Grosses bises,
    Rémy
    PS: pas interdit d'être amie avec Tu quoque, d'ailleurs, ça encourage toujours à ne pas se laisser aller...
    6
    Lundi 21 Mars 2011 à 13:09
    rémy
    Ben ça alors, le Che? J'ai beau regarder sur les profils facebook de Tu quoque... Peut-être est-ce cet étrange visage - de notre ami franky Enstein, peut-être? En tout cas, merci. Je vais t'envoyer bientôt un courriel. Et bonne écriture (mais je n'ai pas besoin de te le souhaiter, car tu dois avoir mille et une publications sous le coude, évidemment)
    Bises
    7
    Mardi 22 Mars 2011 à 08:22
    régal
    Gudule,

    Comme je n'arrive pas à voir cette photo du Che (pas très fort sur Facebook, le vieux Régal), j'ai changé celle de mon profil. je suis le Père Noël, celui qui tire les ficelles... de l'humour, évidemment! Tiens, en passant, j'ai mis en lien, sur Face de bouc, ton blog. Ça fera des lecteurs en plus.
    Bises
    8
    Samedi 30 Avril 2011 à 21:05
    Cécile
    Bonsoir,
    Je découvre votre blog, chouette ! Je viens de lire ce livre... et je lui ai consacré un tout petit article dans ... mon blog :-)
    Je commence seulement à vous lire mais je suis déjà une accro à votre style, à votre univers ! J'ai hâte de m'évader dans vos autres œuvres. Merci et à bientôt. Bonne soirée.
    9
    Frederic
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:52
    Frederic
    C'est avec ce roman que j'ai découvert Gudule il y a quelques années (paru alors en Présence du Fantastique chez Denoël avec une couverture déjà très sympa). L'histoire en gros : Au crépuscule de ta vie, tu meurs et tu te réincarnes en clebard, plus exactement dans le clebard de ta veuve, et là, non seulement tu dois apprendre à vivre comme un chien (et tu ne comprends rien à ce qui t'arrive !), mais en plus tu découvres que la femme avec laquelle tu partageais ta vie est à mille lieues de celle que tu croyais... gnar ! gnar ! gnar ! Merci Gudule !
    Un choc pour moi lors de sa lecture.
    10
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:52
    Gudule
    Tu as parfaitement résumé l'histoire. On peut y ajouter, pour épicer, un zeste de pédophilie qui trouve sa "justification" dans le colonialisme belgo-congolais, et une petite réflexion sur la condition de la femme, noire de surcroît, dans les années cinquante.
    Merci pour le "choc", Frédéric. C'est un très beau compliment !
    11
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:52
    Gudule
    Alors là, "sainte Gudule" reste sans voix... Tu veux me faire chialer ou quoi ? Me dire que mes livres t'ont aidé dans les sales moment. On ne peux pas me faire de plus beau cadeau !
    Je suis tout émue, là !
    12
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:52
    Gudule
    Ah, ça, pour une surprise ! Tu as, toi aussi, travaillé à Pubnou ? Allez, on joue au jeu des devinettes. j'ai cru comprendre que tu étais une femme cachée sous un pseudo masculin. D'ailleurs, dans cette entreprise - dans la première période, du mojns — le personnel était en majorité féminin. Voyons... t'ai-je "utilisée", tout ou partie, comme personnage ? Es-tu Christine ? Anne ? Catherine ? Gréta ? Denise ? Donne-moi une indication qui me mette sur la piste !
    13
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:52
    Gudule
    RÉMY ???
    14
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:52
    Gudule
    Frère régal, quel bonheur ! Il y avait si longtemps que nous n'avions pas eu de nouvelles l'un de l'autre ! (Depuis les anthos chez Malpertuis, je crois bien). Que fais-tu ? Où publies-tu ? Es-tu sur facebook ? Moi, je m'y balade souvent sous le nom de Lili Bidault. On pourrait s'y retrouver ? Parle-moi de toi, de ta vie, de tes années difficiles... Tu connais mon adresse perso, n'est-ce pas ? Sinon, par ce blog, tu peux m'écrire directement (la fonction "contact", tout en bas.) Et justement, c'est si formidable de reprendre contact ! Je t'embrasse.
    15
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:52
    Gudule
    Je viens d'aller voir les profils Tu Quoque, il y en a plusieurs. J'ai choisi à tout hasard (et par goût personnel) celui avec la photo du Che, et je lui ai envoyé un message personnel, mais je sais pas du tout si c'est le bon.
    Bisou.
    16
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:52
    Gudule
    Tu tapes "Tu Quoque" sur facebook, et c'est le deuxième de la liste. Et c'est bien une photo du Che avec son staff. Essaye voir, tu verras !
    17
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:52
    Gudule
    Merci Cécile. C'est toujours un bonheur de découvrir de nouvelles lectrices. Et une Bruxelloise, en plus ! Moi qui suis née chaussée de Wavre, à Ixelles.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :