• LE BEL ÉTÉ 48

     

     

                                                             AOÛT TARNAIS

                             

     

     

             Fin juillet, Frédéric débarqua avec femme et enfants, comme chaque année depuis dix ans. Olivier, Brigitte et Claude en profitèrent pour réintégrer, les uns leurs falaises picardes, l’autre sa forêt canadienne. Et comme le grand beau temps s’était enfin installé, cet été, finalement, n’offrit que peu de différence avec les précédents. Les vieilles pierres, animées par les cris des gamins, leurs courses de vélos, leurs parties de cache-cache et de ballons, en étaient toutes ragaillardies. Lorsqu’ils ne traînaient pas à la terrasse du Roc café, nos vacanciers faisaient du canoë-kayak sur l’Aveyron ou investissaient la base de loisir toute proche. Fred, ayant pris en main les finitions de la galerie, confia sa gestion à Julia, une amie de longue date qui en fit, en quelques semaines, le pôle d’attraction des touristes. Sans l’absence de Sylvain que, d’un commun accord, personne n’évoquait — pour m’épargner, je pense —, nulle ombre n’eut terni l’incandescente lumière de ce mois d’août tarnais.

     

             Une fois de plus, Castor assura. Toujours disponible, toujours à l’écoute ; le grand-père parfait. Comme ses frère et sœur, Fred tomba sous le charme, ainsi que Margo, sa compagne, et leurs deux fois deux mômes.

             Bien que chaque jour, en fin de matinée, nous nous éclipsions pour filer à l'hôpital d'Albi jusqu’à cinq heures du soir, cette pénible contrainte ne le fut que pour nous.  Aux yeux de tous, elle passa inaperçue.

             — On s’est offert une petite fugue en amoureux, répondait Castor aux rares ignorants s’étonnant de notre absence.

             Ce qui les mettait aussitôt à l’aise.

     

     

                                                          

    « LE BEL ÉTÉ 47LE BEL ÉTÉ 49 »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 10:14
    Ryko
    Cette page est un bel album photo avec dans un coin, la maladie en contre jour.
    2
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 12:25
    Gudule
    Euh, Pata, cet alibi n'en était pas vraiment un, puisqu'il s'agissait de ces foutues séances de radiothérapie. Mais comme Castor voit toujours le côté positif des choses, la corvée devenait une escapade.
    3
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 13:08
    Gudule
    Merci, Ryko, t'as tout compris (comme toujours !)
    4
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 21:46
    Castor tillon
    Gudule a toujours refusé de faire ces 100 kilomètres quotidiens à moto. Elle prétend que le vent de la course gonfle sa salopette, et la fait ressembler à un ballon captif.
    5
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 22:03
    Gudule
    Erreur : le ballon auquel je ressemble ne capte aucun tif, c'est bien là le drame. Si c'était vraiment un ballon capte-tifs, j'en ferais tous les jours, de la moto ! Et je retrouverais ma belle chevelure !
    6
    GH
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 23:23
    GH
    Là, on n'est plus dans l'autodérision. Et pourtant on n'est pas non plus dans la gravité. Le ton juste…
    7
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 23:27
    Gudule
    Comme la vie, quoi ! Merci pour ce com, Annie, et bonne nuit !
    8
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 00:03
    Mêo
    Une manière de joindre le malheureusement utile à l'indispensable agréable
    9
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 00:06
    Mêo
    Les commentaires aussi, ça pourrait faire une photo de famille...
    Bonsoir Gudule, Ryko, Pata, GH et Castor ! Tillon (j'ai suivi la consigne de Castor donnée à GH dans un épisode précédent ;-)
    10
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 09:30
    Flore
    La vie suit son cours, malgré tout !
    C'est ça la plus grande victoire sur la maladie.

    Hier j'ai laissé les 3 gamins (officiellement, ce sont 2 enfants et leur père, mais en vrai, c'est 3 gamins) pour une escapade dans l'est. Ce matin, j'ai découvert un squatteur dans la chambre de mon fils. Probablement un vacancier qui tente de se faire passer pour un doudou :) .
    Pas trop de temps ce matin, mais je soupçonne qu'il enverra quelques photos de ses vacances... Teasing :)
    11
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 10:20
    Gudule
    Euh... un squatteur humain ou un genre lézard, escargot ou papillon de nuit ?
    12
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 10:35
    Gudule
    @ Mêo : je suis sûre que de nombreux lecteurs viennent sur ce blog pour ces "commentaires de famille", justement. La "bande au Castor" n'engendre pas la mélancolie !
    13
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 10:48
    Flore
    Un squatteur qui est sans doute là depuis un bon moment, mais qui savait bien se fondre dans le paysage ou qui se carapatait quand j'arrivais.
    Et que j'ai découvert véritablement ce matin, sur un coffre à jouets "Mais qu'est-ce que tu fais là, toi ?". Il semblait dire, avec un air d'innocence dans ses grands yeux, "Mais j'ai toujours été là, moi..." Et c'est bien possible en fait.

    Un squatteur gentil, quoi qu'il arrive et personne ne me contredira sur ce point. J'essaierai de le prendre en photo ce soir ;)
    14
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 10:53
    @ GH : Gudule
    Oh oui, des photos ! Des photos ! Que ce suspens insoutenable s'arrête !
    15
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 11:01
    @ GH : Gudule
    Pourquoi over-blog a posté ce com à GH alors qu'il était adressé à Flore ? Désolée, les filles, mais les instances supérieures décident à notre place. Bonjour la liberté !
    16
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 12:30
    Flore
    Un squatteur du genre rongeur, en fait...
    Je dis squatteur, mais c'est plutôt visiteur inattendu, mais bienvenu dans le fond :) :) :)
    Hinhinhin ! J'adore faire durer le suspense. Mais on peut aussi jouer aux devinettes. Jusqu'à ce que je rentre à la maison et surprenne le visiteur.
    17
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 15:17
    Gudule
    Une marmotte ? Un loir ? Une belette ? Un petit lapin ? un écureuil ? un castor ? Non, pas un castor, j'ai un copyright.
    18
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 15:23
    Castor tillon
    Ah, un rongeur... Voyons... ça peut pas être un capybara, y en a pas à Lyon... et pis c'est un peu gros pour une chambre d'enfant, ça ressemble à une rate. Qui se dilate.
    C'est soit une souris, soit un petit lérot, non ? Les lérots sont très familiers.
    Sinon, je donne ma langue à Hello Kitty.
    19
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 16:11
    Castor tillon
    Comme dirait Ryko : ça me laisse rongeur.
    20
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 16:13
    Flore
    Alors, les trucs un peu gros pour les chambres d'enfant, on a déjà... Un parrain, qui se croit malin, a offert à son filleul un crocodile géant (de la marque ironiquement appelée "Liliputiens"...)

    Faut voir qu'on habite en ville, alors ça limite quand même un peu certains visiteurs (encore que j'avais souvent croisé des renards à Lausanne).

    Et puis y'a pas de copyright sur les animaux d'abord, ils sont libres de partir en vacances, ou d'avoir des jumeaux...
    21
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 16:40
    Gudule
    Houlà, ça se corse ! comme disait Christian (pas le mien, de clavier, l'autre).
    22
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 16:47
    Flore
    Ouh la la ! Je viens de comprendre un jeu de mots avec beaucoup de retard (genre pas mal d'épisodes).
    J'vais m'cacher, tiens !
    23
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 16:58
    Gudule
    Tu veux dire que tu n'avais pas compris pourquoi mon clavier s'appelait Christian ? Oh vilaine ! C'est bien la peine que Gudule elle se décarcasse !
    24
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 17:00
    Flore
    Ben, j'ai des ratés des fois, des grands moments de solitude comme ça.
    Des trucs évidents pour tout le monde et qui me passent au dessus. Celui là en a fait partie...
    25
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 18:14
    Gudule
    Bon, alors, pour mémoire : mon clavier s'appelle Christian, mon cancer s'appelle Guillaume et mon Castor s'appelle Michel (comme l'archange du même nom) . Vous avez bien tout noté, au fond de la classe ?
    26
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 18:22
    Flore
    Bon, voilà le visiteur avec son air innocent "Nan mais promis, j'ai toujours été là."
    https://dl.dropboxusercontent.com/u/26335223/visiteur.jpg

    Je pense qu'il y a un réseau de communication de coffres à jouets. Qui fait que les doudous peuvent voyager d'une chambre à l'autre en passant par les coffres à jouets. Quand on n'arrive plus à retrouver un doudou, c'est certainement qu'il est parti en vadrouille :)
    27
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 18:40
    Castor tillon
    Ahem... Gudule, je peux tout expliquer... Aïeuh ! Pas sur la tête, on a dit !
    28
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 18:44
    Castor tillon
    @ Flore : http://nsm08.casimages.com/img/2013/12/19//13121906493514328911830250.jpg
    29
    Jeudi 19 Décembre 2013 à 20:34
    Gudule
    @ Castor : alors comme ça, on voyage dans les coffres à jouets, hein ?
    30
    GH
    Lundi 23 Décembre 2013 à 02:28
    GH
    Je ne connais pas Flore et j'espère qu'elle ne m'imputera pas cette usurpation numérique d'identité !
    ;-))
    31
    GH
    Mercredi 25 Décembre 2013 à 14:03
    GH
    Ben non, j'avais tout faux !!! j'étais déjà plus loin…
    Mon Alzheimer se développe à vue d'œil !
    32
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:29
    Pata															l
    Hé oui, quand on a des lettres (au moins une suffit !), il est facile de changer un Albi en alibi... Mais il faut la sincérité du Castor pour que cela n'éveille aucun soupçon, et cette qualité là, tout le monde ne l'a pas !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :