• LE BEL ÉTÉ 39

     

            

                                                         421201_426130634117769_1461033397_n.jpg

     

                                                       LA POUPÉE AUX ARAIGNÉES

            

     

             Le départ d’Olivier et Brigitte me rendit une autonomie que je croyais avoir perdue. En l’absence de ma belle-fille, il fallait bien que quelqu’un s’occupe de la maison, n’est-ce pas ? Je me réappropriai donc les lieux par un rangement en profondeur ; je  recommençai à cuisiner, à faire les courses, à payer les factures, à répondre au courrier en retard — tout cela épaulée par  Castor qui, comprenant d’instinct mes besoins, m’offrait son aide sans pour autant me l’imposer.

             Parallèlement débutèrent des séances de radiothérapie, nous imposant un aller-retour quotidien à Albi — c’est-à dire plus de cent bornes par jour. Castor, selon son habitude, prit la chose avec bonhomie. Ainsi le personnel de la polyclinique vit–il se pointer, tous les après-midi, un couple de vieux amoureux dont la bonne humeur allégeait l’atmosphère d’une salle d’attente, ma foi, légitimement morose.

             Vu l’état de mon crâne, bosselé et couturé d’une part, fortement dégarni de l’autre, j’avais adopté le look casquette-salopette qui, bien que peu flatteur, avait le mérite d’être marrant. Certes, Castor m’eût préférée plus féminine, mais vu la conjoncture, ces critères n’étaient pas de mise. Les vieilles Barbies à moitié chauves en robes coquines, merci bien !

             Mon image reflétée par la glace me ramenait souvent à Martine, une poupée d’avant-guerre en carton bouilli, ayant appartenu à ma marraine. Les rares mèches encore implantées dans sa calotte crânienne — par ailleurs amovible — me servaient à faire pivoter son scalp, ce dont je ne me privais guère, et pour cause : une araignée  avait élu domicile dans sa tête. Elle s’était même délestée de trois gros œufs blancs à hauteur des  yeux, dont le système d’ouverture et de fermeture ne fonctionnait plus depuis belle lurette. Je suivais avec un intérêt mâtiné de répugnance l’évolution du phénomène, qui semble, avec le recul, avoir influencé  bon nombre de mes fantasmes. Si j’ai écrit, plus tard, « La poupée aux yeux vivants » et « la petite fille aux araignées », n’est-ce pas en souvenir de mes émois d’alors ? Et le rêve récurrent dont je parlais plus haut ne fut-il pas la conséquence directe de cette ponte saugrenue ?

     

    « LE BEL ÉTÉ 38LE BEL ÉTÉ 40 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Décembre 2013 à 10:35
    Ryko
    Elle ne faisait pas du vélo ?
    Pour la forme...
    L'araignée...
    Au plafond de la poupée...
    Ou sont-ce seulement les séances de castothérapie qui te donnent cet air pas morose, à lézarder les certitudes mandarines ?
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 9 Décembre 2013 à 11:18
    Gudule
    http://www.youtube.com/watch?v=JNcrmwD6K10
    3
    Lundi 9 Décembre 2013 à 11:28
    Castor tillon
    Ah, Gudule n'est pas clémentine avec les mandarins.
    4
    Lundi 9 Décembre 2013 à 12:36
    Gudule
    Pour ce qui est de la castothérapie, je suis adepte à cent pour cent, même si c'est pas remboursé par la sécu.
    5
    Lundi 9 Décembre 2013 à 12:43
    Ryko
    Il n'est pas jeune, ton vélo. Il tourne encore ? Il doit être comme ces choses qui ne s'usent que si...
    6
    Lundi 9 Décembre 2013 à 12:54
    Gudule
    Bof, il a mon âge, en gros. J'écoutais cette chanson à la radio quand j'étais ptite.
    7
    Lundi 9 Décembre 2013 à 14:13
    Ryko
    Le mien, de vélo, il a une roue voilée. Mais ça n'a rien à voir avec la religion. Par contre, sa chambre, elle manque pas d'air.
    Couic couic... Driing dingue... Couic...
    8
    Lundi 9 Décembre 2013 à 14:20
    Mêo
    Une araignée (que dis-je : quatre !) dans le plafond, ta nouvelle poupée n'en a pas, craché-juré (ptouu ;-)
    9
    Lundi 9 Décembre 2013 à 16:27
    Gudule
    Je te crois sur parole, Mêo. Tes poupées vaudouces ne sont pas du genre à couver des araignées. Des coccinelles, peut-être ? Des libellules ? Des papillons ? Mais des araignées, non.
    @ Ryko. Une roue voilée... Tu peux te balader avec elle dans les lieux publics sans que la maréchaussée te colle une prune ?
    10
    Lundi 9 Décembre 2013 à 16:50
    Castor tillon
    Moi, j'ai suivi une gudulothérapie avec les grands moments de solitude. Rien de tel pour vous remettre la rate à l'endroit.
    11
    Lundi 9 Décembre 2013 à 17:47
    Gudule
    oui mais, crois-en mon expérience, une castorthérapie, c'est encore mille fois mieux ! Y a pas de moments de solitude du tout, juste des grands moments de tendresse.
    12
    Lundi 9 Décembre 2013 à 18:46
    Tororo
    Y'a des araignées dedans les poupettes? Et des oubliettes au fond de la cour?
    13
    Lundi 9 Décembre 2013 à 18:52
    Gudule
    Oh, toi, t'as lu un bouquin d'épouvante ! (pas un des miens, j'espère ! Je voudrais pas te donner des cauchemars...)
    14
    Lundi 9 Décembre 2013 à 19:47
    Ryko
    Un castor avec une rate à l'envers, je serais le rat, je lui volerais dans les plumes !
    15
    Lundi 9 Décembre 2013 à 19:48
    Ryko
    "araignées"... "les poupettes"... tiens tiens...
    16
    Lundi 9 Décembre 2013 à 20:33
    Gudule
    Ryko, qu'as-tu encore fumé ? Des herbes de provence ? de la lavande ? du thym ? Du romarin ? du gigot à l'ail ?
    17
    Lundi 9 Décembre 2013 à 20:36
    Gudule
    Voler dans les plumes de mon ange ? Je voudrais bien voir ça !
    18
    Lundi 9 Décembre 2013 à 21:47
    Ryko
    J'ai fumé le linoléum. Parce que la moquette, c'est clafouti d’acariens, et c'est ça qui te colle des araignées dans la cafetière.
    19
    Lundi 9 Décembre 2013 à 22:20
    Flore
    Eh ben, j'ai pas eu le temps de passer aujourd'hui...
    Je découvre donc qu'il y a des poupées qui se balancent sur une toile toile d'araignée ! Ça a l'air bien amusant.

    Bon, par contre question horreur, je n'y connais que pouic. Si ce n'est les histoires qu'on se racontait quand j'étais aux scouts à la nuit tombée... Quand on dormait à la belle étoile dans une clairière, seules, sans chef. Ou bien, au plus profond de la nuit, lors d'une veille de feu. Ou bien encore, lors d'un jeu de nuit, dans une chapelle désaffectée avec les chauve souris qui volent dans les combles et une chouette effraie qui passe dans le ciel.

    C'est surtout l'atmosphère qui compte en fait, il nous est jamais rien arrivé. Par contre, on s'est fichu de sacrées frousses...
    20
    Lundi 9 Décembre 2013 à 22:27
    Gudule
    Non non, non, tu n'y es pas du tout. Ce n'est pas une poupée qui se balance sur une toile d'araignée, c'est une araignée qui a élu domicile dans la tête d'une poupée (celle, exactement, que je tiens dans mes bras sur la photo, et y a pondu. L'observation de ce phénomène (ponte, éclosion des œufs, etc) m'a passionnée durant ma petite enfance. Sinon, ben si tu veux t'initier aux romans d'horreur, j'en ai écrit une bonne centaine (dont "La petite fille aux araignées".
    21
    Lundi 9 Décembre 2013 à 22:34
    Gudule
    @ Ryko ; oh, non, pas le linoléum ! Trop ringard, comme matière. Tandis qu'un beau parquet de chêne recouvert d'un tapis persan, ça oui, c'est la classe !
    22
    Lundi 9 Décembre 2013 à 22:36
    Flore
    Nananananan ! Moi j'en reste à ma poupée qui fait de la balançoire sur sa toile d'araignée.
    Quant à l'horreur, ben ça me fait trop peur en fait... Romans ou films. Jamais lu de Stephen King ou vu de d'Alien ou de Fredy. Je me suis contentée de Dracula (bon quand j'étais en primaire, ça date) et ça va bien. Oui, bon j'ai aussi vu l'exorciste et ça m'a fait rire.
    Bref, j'aime pas trop l'horreur, mon imagination travaille trop du coup. Je préfère les contes avec des korrigans, des fées, l'ankou... Bref des trucs naturels et normaux, quoi !
    23
    Lundi 9 Décembre 2013 à 22:37
    Gudule
    Quant aux acariens, à part quand elles collent des allergies aux asthmatiques, ce sont des petites bêtes bien inoffensives.
    24
    Lundi 9 Décembre 2013 à 22:46
    Gudule
    @Flore : bon, vu que l'idée est jolie, je laisserai la poupée sur sa toile d'araignée. Après tout, pour une pas-amateure d'horreur, tu te débrouilles pas mal, je trouve ! Sinon, ben moi aussi j'ai hurlé de rire devant l'exorciste, avec ma fille d'une dizaine d'années. Faut dire, on avait lu la version de Gotlib avant, et ça, pour vous déconnecter la loupiote de l'angoisse, y a pas mieux. Sinon, ben justement, Fantasio des Ardennes (un fidèle de mon blog) m'a envoyé aujourd'hui une bien jolie critique dont je t'envoie le lien.
    25
    Lundi 9 Décembre 2013 à 22:50
    Gudule
    @ Flore : A propos d'horreur, regarde la jolie critique de Fantasio des Ardennes (un fidèle de ce blog) a faite d'un de mes livres :
    http://lefantasio.fr/index.php?2013%2F12%2F09%2F1220-gudule-guduel-anne-petit-theatre-de-brouillard-in-les-filles-mortes-se-ramassent-au-scalpel-bragelonne
    26
    Lundi 9 Décembre 2013 à 22:56
    Gudule
    Si le lien ci-dessus ne marche pas, en voici un autres : http://lefantasio.fr/index.php?2013%2F12%2F09%2F1220-gudule-guduel-anne-petit-theatre-de-brouillard-in-les-filles-mortes-se-ramassent-au-scalpel-bragelonne
    27
    Mardi 10 Décembre 2013 à 09:35
    Flore
    Effectivement, la critique est bien sympa.
    Mais en ce moment, je n'arrive pas à lire. J'ai une quarantaine de BD en retard... Encore plus, si on considère le fait que la plupart sont des suites et que pour m'y retrouver, il faudrait que je relise les X tomes précédents. Plus 3 tomes de la balade de Pern qui m'attendent. Il faut au moins que je décharge la bibliothèque d'attente de la chambre et que je range les BD avant d'en rajouter...
    28
    Mardi 10 Décembre 2013 à 09:47
    Gudule
    Oh, tu sais, moi, ce que j'en disais... Je te comprends d'autant mieux que je lis très peu, en ce moment. Les piles de livres s'accumulent sur la table du salon, par terre, et à côté de mon lit.
    29
    Mardi 10 Décembre 2013 à 10:15
    Flore
    En fait, je lis souvent par vagues et ce dont j'ai envie sur le moment. Je peux avoir dit pendant des lustres "Nan, j'ai pas envie de lire ça." et puis d'un coup choper la série et la dévorer.
    Par contre, quand je lis, le monde peut s'arrêter de tourner et je m'en fous. C'est un peu pour ça que je fais gaffe à pas trop me plonger dans la lecture, sinon la maison risquerait d'être dévastée par 2 minis ouragans.
    Alors, j'ai mon tas de lecture, un puzzle en cours, une todo-list qui menace de s'écrouler sur ma tête...
    30
    Mardi 10 Décembre 2013 à 15:04
    Tororo
    Mais non, pas un bouquin, une chanson d'Higelin (pour les bouquins d'horreur, j'ai suivi ton conseil, je me suis mis à la diète).
    31
    GH
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 01:14
    GH
    De là à croire que tu as "PROGRAMMÉ" ton cancer, j'espère que tu n'as pas sauté le pas !
    Bon, avec tout ça, j'ai une image à finir… A+
    32
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 11:47
    Gudule
    Bof, ça, ce sont mes mystères de l'inconscient. Mais va savoir...
    33
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    Pata															l
    T'as des résurgences d' araignées-poupées ??? Ben écoute, ça tombe bien, le Castor adore ces p'tites bêtes et en a fait de fort beaux portraits ! Tu disais ? C'est écrit ? Oui, et même photographié :)))
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :