• LE BEL ÉTÉ 36

     

                                        OUI, POURQUOI, AU FAIT ?

     

             A cause d’une question qui  me tenaillait chaque jour davantage : et si l’œuf de la mort, clipé  à la paroi interne de mon crâne, s’était multiplié avant qu’on le retire, hein ?  Le chirurgien m’avait bien expliqué que la tumeur, de par son emplacement, n’avait pas causé de dégâts irréversibles — les sièges de la vue, de la parole, de la mémoire, des réflexes moteurs étant placés nettement plus bas, en direction de la nuque. Mais rien ne prouvait qu’une métastase sans foi ni loi n’irait pas, le cas échéant, se loger pile poil  dans cette zone à risque, et une telle éventualité me glaçait les sangs !

     

             Il me fallut attendre plusieurs semaines avant qu’un toubib moins hermétique que ses confrères m’affirme que les cancers cérébraux n’essaimaient pas. En revanche, ils pouvaient parfois repousser au même endroit.

             — Mais vu que vous en connaissez déjà les effets, et que de plus, vous serez sous étroite surveillance, on agira immédiatement, ajouta-t-il.

              J’en restai comme deux ronds de flan.

    — Ah bon ? Personne ne me l’a dit, ça !

      Peut-être ne l’avez-vous pas demandé ?

             Foutrediou ! Quand je pense que ma mère m’a répété toute mon enfance : « On se repent toujours d’avoir trop parlé, jamais de s’être tu !  » Quelle connerie, l’éducation !

     

    « LE BEL ÉTÉ 35LE BEL ÉTÉ 37 »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 09:19
    Ryko
    Le problème, c'est que tu aurais dû, comme tout un chacun, faire des études de médecine avant de tomber malade. Histoire d'apprendre à poser les bonnes questions.
    A part ça, j'aurais deux mots (voire beaucoup plus) à dire à ma mère, pour ma mauvaise éducation.
    2
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 12:53
    Gudule
    Ton raisonnement est marqué au sceau du bon sens. J'ai souvent tenu le même. D'ailleurs, ayant été chercher des infos sur internet, je me sens maintenant plus forte face au corps médical. Non seulement je pose les bonnes questions, mais j'ai des arguments à opposer aux réponses toutes faites. Comme quoi, le progrès, c'est pas nécessairement merdique.
    3
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 13:55
    Flore
    D'un autre côté, la connaissance est un fardeau.
    C'est difficile pour le médecin de savoir jusqu'où il doit aller, dire au patient, toute chose ayant un bon et un mauvais côté. C'est pas très honnête d'omettre les mauvais côtés et de donner de faux espoirs.

    Un fardeau qu'on est contents de pouvoir partager, ça l'allège beaucoup. C'est comme ça qu'un soir d'été, mon cousin et moi au téléphone avons longuement parlé de la mort imminente de notre oncle. On savait qu'il lui restait que quelques jours / heures à vivre, on se faisait à l'idée qu'on ne le reverrait probablement pas avant son décès. Nous étions les 2 seuls (hormis les médecins) à nous rendre vraiment compte de l'état de notre oncle. Finalement, ce soir là, on a décidé de ne rien dire au reste de la famille, parce que ça n'aurait servi à rien.
    4
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 14:16
    Gudule
    Je suis assez d'accord avec toi. Les médecins meurent de peur de croiser le regard du condamné, c'est pour ça qu'ils se blindent, se cachent derrière leur savoir, leur jargon, et l'autorité que leur confère leur rôle. Mais bon, des fois, ça fout un peu les boules.
    5
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 14:35
    Flore
    D'un autre côté, personne (patient ou famille) n'a envie d'entendre le médecin dire froidement : "Ce médoc que je vous prescris, ça ne sert pas à grand chose, parce que je sais très bien que quoi qu'il arrive, rien ne fera régresser la maladie. De plus les tox associées risquent de vous affaiblir encore plus et de hâter la fin". Alors le médecin dit "On va essayer ce traitement."

    Crois-moi, personne n'a envie d'entendre "Il ne reste que quelques jours et encore, je suis large." ni "Bon, on l'a mis sous respirateur et perf, mais on sait bien qu'il est déjà mort depuis hier."

    Et quand c'est ta famille, que justement tu as cette connaissance qui pèse, tu ne dis rien pour ne pas accabler les autres. Parce qu'il ne faut pas tuer l'espoir, sinon il ne reste plus rien. Mais il ne faut pas non plus donner de faux espoirs, sinon la chute est beaucoup plus dure "Tu avais dit que ça marchait bien ce traitement." "Oui, ça marche très bien, chez 75% de patients."
    6
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 14:39
    Gudule
    Mouais... vive internet, donc, qui te met les yeux en face des trous.
    7
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 14:50
    Flore
    Je suis plutôt réservée sur la pertinence d'internet.
    Justement parce qu'on peut y trouver tout et son contraire. La plupart du temps, ce sont des gens qui racontent leur expérience, donc c'est biaisé. Sans compter tous les charlatans qui pullulent. Plus de la désinformation sur tout ce qui touche aux médicaments / vaccins. Et les titres racoleurs des grands journaux quotidiens, qui au final racontent n'importe quoi.

    Il y a un rapport signal / bruit qui est vraiment mauvais.

    A mon avis, certainement pas le meilleur endroit pour obtenir une information complète, cohérente et fiable.
    8
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 14:55
    Ryko
    Vous mettez la barre un peu haut, là. Je ne sais pas comment je vais m'en sortir pour dire des conneries sur ce thème.
    Allô ! Desproges ? ... Fournier ?
    9
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 15:00
    Castor tillon
    Le Lutin qui sait pas s'il va dire des conneries. Je rêve.
    10
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 15:05
    Gudule
    @ Flore : je ne parle pas des forums bien entendu. L'avis des malades, je m'en tape. En revanche, si tu tapes le nom de la maladie, voire des médocs, tu as une information assez complète, rédigée par des spécialistes. J'ai pu comparer ces infos avec ce que je connaissais et/ou avais vécu, et en vérifier ainsi la pertinence. J'ai pu également parler aux oncologues sans être désarçonnée par leur jargon (puisque j'utilisais le même).
    11
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 15:05
    Castor tillon
    @ Flore : pas question de zoner sur les forums, bien sûr. Par contre (exemple) si tu vas sur le site du Témodal, tu apprends un tas de choses sur des effets secondaires que tu ne connaissais pas, et qui te pourrissent la vie. Ça, c'est de l'information fiable, et ça te permet de faire face et de remédier quelquefois.
    12
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 15:06
    Gudule
    @ Ryko : qui c'est, encore, qui disait : "Mieux vaut rire de tout plutôt que d'en pleurer ? "
    13
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 15:23
    Flore
    C'est ce que je disais un rapport signal / bruit très faible. Non qu'il n'y a pas d'information mais elle est noyée au milieu de beaucoup d'autres choses au mieux inutiles, au pire fausses.

    Clairement les toxicités des médocs ne sont pas souvent détaillées par les médecins et on n'a pas la notice des chimio. Et celui là a l'air particulièrement violent...
    Il y a aussi les interactions à éviter qui doivent être listées.
    14
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 15:48
    Flore
    @Gudule : "je me presse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer" ?
    C'est de Beaumarchais, on en parlait dans les commentaires d'un précédent épisode...
    15
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 16:52
    Gudule
    Ouaip. C'était un sage, cet homme-là !
    16
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 16:56
    Gudule
    En fait, ma phrase à moi (un peu plus haut) était tirée d'une chanson qui passait à la radio quand j'étais petite. Je ne me souviens plus qui la chantait. Gloria Lasso, peut-être, ou quelqu'un comme ça.
    17
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 17:11
    Mêo
    J'avais fait promettre à mon oncologue de me dire toujours toute la vérité. Mais peut-être parce qu'il sentait dès le départ que je m'en sortirais ?
    Depuis il est mort... d'un cancer, le salaud !
    18
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 17:16
    Gudule
    Bien fait : y a quand même une Justice !
    19
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 17:21
    Mêo
    Le pauvre ;-))))
    N'empêche que je l'avais maudit et que je lui avais souhaité de subir ce qu'il me faisait subir, alors bouhouu l'horrible sentiment de culpabilité ;-((
    20
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 17:22
    Gudule
    Non, mes mots ont dépassé ma pensée, désolée. C'est mon côté revanchard au premier degré. Mémé Georgette vient de réapparaître en loucedé. Celle-là, quelle plaie ! Qu'on la musèle, sapristi !
    21
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 17:25
    Castor tillon
    Un médecin qui meurt de maladie, ça a quelque chose d'un peu obscène. Comme un charcutier qui meurt de faim, ou un fourreur qui claque du bec. Et c'est pas très rassurant, hein.
    22
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 17:53
    Gudule
    Ah non, Mêo, pas de culpabilité, surtout. Tant que tu n'as pas usé de magie noire pour lui transmettre ta maladie, tu n'es pas concernée par les facéties du destin. Et quand bien même ! Si cela était, tu lui aurais rendu service en lui permettant d'expérimenter ce qu'il imposait à ses patients, alors... Vive toi !
    23
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 18:18
    Ryko
    Alors là !!! Ça faisait un petit moment que Mêo n'était pas venue à mon secours. Mais le choc a été brutal. J'ai pouffé comme une baudruche et pulvérisé ma gorgée de café sur mon écran.
    C'est dégueulasse.
    24
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 18:22
    Ryko
    Que veux-tu, Castor. Comme dit le dicton : "C'est bien la peine d'avoir fait médecine si c'est pour finir cordonnier".
    25
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 18:24
    Gudule
    Encore un Christian qui en a pris plein la gueule. Je vais ps le plaindre !
    26
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 18:25
    Gudule
    @ Ryko : c'est bien la peine d'avoir fait médecine pour finir mort !
    27
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 18:27
    Castor tillon
    Le cordonnier-médecin, il peut toujours s'occuper des dents qui se déchaussent.
    28
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 18:35
    Ryko
    Y'en a un qui a fait apprenti charpentier et fini dieu à perpète. Mais on n'a plus de ses nouvelles depuis un sacré bout de temps.
    29
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 18:39
    Ryko
    J'ai connu un plombier qui s'est fait dézinguer. Mais c'est pas pire que le pauvre zingueur qui s'était fait plomber, hein.
    Bon, je vous laisse méditer sur ces tristes destinées. A plus (mais pas dans 2000 ans).
    30
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 19:54
    Gudule
    Quoique...
    31
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 20:34
    Castor tillon
    Dans la médecine, t'as aussi les professeurs. Ah, c'est un métier, professeur. Et quand c'est une femme, c'est un fessier prometteur.
    Zut, je vais m'aliéner les mouvements féministes avec mes commentaires pleins de tendresse. Pff. Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour mettre une idiotie.
    32
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 21:19
    Gudule
    T'aurais pu mettre "profs-fesseurs", tout simplement. Comme ça, tu ne t'aliénais pas seulement les mouvements féministes mais également les associations de parents d'élèves, les syndicats d'enseignants et les ex-enfants battus par leur instituteur. Gaffe au retour de bâton, quand même !
    33
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 21:46
    Ryko
    Zut. J'ai perdu le fil. Où en était-on ? Ah oui ; "Ce sont les professeurs les plus mal fessés". Bien, bien... Je vais vider l'eau des poissons dans la caisse du chat et je reviens. A tantôt (à la pas d'heure).
    34
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 23:03
    Gudule
    Tu nous raconteras, pour l'eau des poissons ?
    35
    Samedi 7 Décembre 2013 à 00:39
    Ryko
    Pardon ! Méat coule plus ! En réalité j'étais en train de faire un dessin très mignon pour mon prochain vide grognon.
    Hein hein hein...
    36
    Samedi 7 Décembre 2013 à 00:40
    Ryko
    Je voulais dire "hin hin hin !" (ça me vaut rien, la culpabilité).
    37
    Samedi 7 Décembre 2013 à 01:09
    Castor tillon
    Ben c'est le chat qui va être content. J'espère qu'il va en faire autant dans ton lit.
    38
    Samedi 7 Décembre 2013 à 07:47
    Gudule
    Un dessin très minier ? Au fusain, tu veux dire ?
    39
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    Pata															l
    Ah ben, une fois n'est pas coutume : pour le coup, c'est rassurant de se savoir surveillée ! Big doctor is watching you :)))
    40
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    Pata															l
    Et c'est tant mieux !!
    41
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    Pata															l
    Ce serait logique, vu que chez Ryko, ça fusain, les bêtises !!! Oui, me revoici, avec du chapitre à rattraper, miam !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :