• LE BEL ÉTÉ 32

     

     

                                                                    MAUVAIS SCÉNAR

     

             Sur ces entrefaites, l’hôpital nous « libéra ». Devant mes demandes réitérées, le chirurgien, estimant sans doute mon milieu familial plus restructurant que l’environnement hospitalier, s’était laissé convaincre. Castor me ramena donc chez moi le samedi suivant, avec armes et bagages.

             Une triste nouvelle m’y attendait : l’un de mes copains, un gosse de vingt-cinq ans rayonnant de joie de vivre, avait succombé trois jours plus tôt à un accident de bucheronnage, en forêt. Tout le village assistait à son enterrement.

             Là, le mauvais scénar devenait franchement merdique.  A tel point que, de prime abord, je refusai d’y croire. Mais le glas qui sonnait me mit les points sur les « i ». Et aussi le fait que les rues soient vides, puisque tout le monde était au cimetière…

             D’autre détails —  même s’ils semblent dérisoires en regard de ce drame  — vinrent, si besoin était, étoffer mon « Mauvais scénar » (qui, d’ailleurs ne vit jamais le jour) : ma maison puait. Le café au lait, dont je me gavais d’habitude, était devenu d’une amertume insoutenable. Une tornade semblait avoir balayé mes placards dans lesquels je ne retrouvais rien.  Quant au temps… ah là là, le temps ! Ce mois de juin, avec ses faux airs de Toussaint — crachin, ciel nuageux, vent glacial, lumière morne —  s’inscrivait dans la continuité de l’éprouvant hiver qui durait depuis neuf mois. Une morte saison en plein été, dans la région censée être la plus chaude de France…

     

     

     

    « LE BEL ÉTÉ 31LE BEL ÉTÉ 33 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Décembre 2013 à 09:14
    Tororo
    Finalement, c'est pas plus mal que "Mauvais scénar" ne voie pas le jour.
    Il vaudra mieux écrire "Bon scénar" à la place (mais je me demande si "bon scénar " est un titre vendeur?)
    2
    Lundi 2 Décembre 2013 à 09:51
    Flore
    Eh oui, les emmerdes ça vole en escadrille !
    Mais en général, le stock n'est pas inépuisable et on finit par retrouver des moments heureux qui arrivent eux aussi en escadrille (guidés par des anges, la plupart du temps)
    3
    Lundi 2 Décembre 2013 à 10:21
    Rykø
    Une saison qui meurt en plein été... c'est mauvais signe, en effet. Ils volaient comment, les corbeaux ? Pfff. Encore heureux que le sort t'avait dépêché un ange.
    4
    Lundi 2 Décembre 2013 à 10:23
    Flore
    Le week-end est plutôt occupé par les enfants en général et puis il fallait acheter le sapin de Noël (en même temps que tout le monde forcément).

    Au programme du week-end :
    Planquage au fond du lit "Chut les enfants ! Cachez-vous sous les couvertures, normalement Papa ne devrait rien remarquer." Malheureusement les enfants sont fourbes et quand le Papa a débarqué, ils m'ont dénoncée ! M'en fous, je me suis défendue et il fallu me jeter hors du lit pour me lever. Grande partie du rigolade.
    Puis tentative de récupération de nos doudous (à Seb et moi) auxquels les enfants avaient décidé d'apprendre à voler (Des dinosaures rouges comme ça : https://s3.amazonaws.com/mozilla.3cdn.net/335535e2897c355f99_2lm6bxwng.png, d'après eux, ça vole très bien). Bref, Pop et Corn (les noms des dinos) ont fini par réintégrer leur habitat naturel.

    Oui parce qu'il faut savoir que l'habitat naturel du doudou c'est le lit. Donc, il faut faire bien attention à les laisser dans le lit ou à les y remettre après le petit déjeuner. Sinon, on a des doudous grognons qui n'ont pas assez dormi la journée et du coup sont infernaux le soir et empêchent tout le monde de dormir parce qu'ils sont trop fatigués...
    Il est possible que cette explication soit un peu bancale, mais les enfants n'y ont encore pas trouvé de faille et remettent leurs doudous dans le lit !
    5
    Lundi 2 Décembre 2013 à 10:52
    Flore
    Ah oui, c'est une grande saga les doudous, d'autant qu'on essaie de leur donner des noms (avec plus ou moins d'imagination, faut dire).
    Le plus bizarre qu'on a fait (sans doute) : Plaf, une espèce de bonhomme avec un bonnet sur la tête que ma fille s'obstine à lui rabattre sur les yeux, ce qui nous a fait dire que ça lui donnait l'air un peu "bas de plafond" -> Plaf (plus facile à dire).

    Docteur en doudoulogie, effectivement ce serait un beau métier, je vais leur en parler :)

    Et pour continuer dans la poursuite des oiseaux, une photo que j'aime beaucoup : http://www.flickr.com/photos/flore_frmoz/2799497549
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Lundi 2 Décembre 2013 à 11:51
    Flore
    C'est vrai ! Et en plus il laisse derrière lui les gros nuages pour ouvrir la voix vers des cieux plus cléments.
    Un vrai Castor :)
    7
    Lundi 2 Décembre 2013 à 11:51
    Flore
    la voie... pffff
    8
    Lundi 2 Décembre 2013 à 13:08
    Castor tillon
    Quelques échos de ce mauvais scénar ici :
    http://www.melakarnets.com/index.php?post/2013/07/22/2013%2C-collier-de-caca.
    @ Flore : les grandes douceurs sont mouettes.
    9
    Lundi 2 Décembre 2013 à 13:25
    Flore
    La voix d'un goéland, c'est pas super joli quand même. Son rire sadique quand il se barre après t'avoir chié dessus est tout sauf mélodieux (pas plus que la bordée de jurons qui suit d'ailleurs).
    10
    Lundi 2 Décembre 2013 à 13:58
    Castor tillon
    Je laisse à Gudule la responsabilité de son expérience du vol aux instruments.
    Pour une fois que je disais pas de conneries, hein.
    11
    Lundi 2 Décembre 2013 à 14:02
    Flore
    Faut pas confondre les mouettes (petites et gentilles) avec les goélands (grands, sadiques et bouffeurs de poubelles).
    Mais les gens font rarement la différence et appellent "mouette" tous les oiseaux de mer.
    Par exemple, la mouette rieuse de Gaston est sûrement plus un goéland qu'une mouette.

    Et pour se venger des goélands (si, si, quand on a suffisamment fréquenté la mer, on a toujours des reproches à faire aux goël), un truc très drôle (et pas trop méchant) consiste à leur lancer des morceaux de pain préalablement trempés dans de la moutarde. P'têt pour ça qu'ils nous en veulent après :D
    12
    Lundi 2 Décembre 2013 à 14:05
    Flore
    @Gudule : tu parles du goéland ou du castor dans ton dernier commentaire ? J'ai du mal à suivre :)

    Tiens faudrait que je remette la main sur ma peluche goéland (parie combien qu'elle a été kidnappée par les enfants ?)
    13
    Lundi 2 Décembre 2013 à 14:21
    Castor tillon
    Ben moi, j'ai entendu parler de nourrissage de goélands avec du pain édulcoré au laxatif lors de certains rassemblements. La foule n'était pas au courant pour le petit additif, bien évidemment.
    14
    Lundi 2 Décembre 2013 à 16:16
    Flore
    C'est pas très dur d'être calée en zoziaux marins quand on a passé toutes ses vacances en Bretagne au bord de la mer. On les reconnaît facilement, le fou de Bassan, l'huîtrier pie... Le Cormoran qui a toujours l'air d'une andouille à faire sécher ses plumes sur une bouée ou un rocher. Le cormoran qui essaie de s'envoler mais qui n'y arrive pas parce que ses plumes ne sont pas assez sèches -> Bouée -> ailes étendues -> l'air d'un plouc.

    Mais mon oiseau marin préféré reste le macareux, l'est trop mignon (j'en ai rarement vu, une ou 2 fois aux 7 îles) et pareil, la peluche est certainement dans le lot kidnappé par les enfants.

    Ça va finir par se voir que y'a pas que mes enfants qui ont des doudous ? Nan, penses-tu...

    @Castor : Les laxatifs aux goëls, c'est diabolique quand même et effectivement, y'a intérêt à bien cibler le rassemblement (et à pas rester dans les parages) !

    @Gudule : le goélange à tête de castor ? Et c'est un oiseau mi-gratteur ou pas ?
    15
    Lundi 2 Décembre 2013 à 16:38
    Castor tillon
    J'ai une boîte à MEUUUH, et Gudule un Mac à REUUUH, un ordi terriblement tonitruant.

    http://nsm08.casimages.com/img/2013/12/02//13120204393114328911785241.jpg
    (Photo : ciel.vefblog.net)
    16
    Lundi 2 Décembre 2013 à 16:47
    Flore
    Bon sang ! On dirait un croisement entre un épouvantail et Big Mama (de Rox et Rouky) qui aurait fait un casse dans une poissonnerie !
    17
    Lundi 2 Décembre 2013 à 17:27
    Mêo
    J'aime bien le collier de Mélaka ;-)
    Après tout cet enfilage de bouses ça ne peut qu'aller en s'amenuisant, crottes de biques, crottes de lapins, crottes de nez et pfft plus rien. Même plus ça pète, juste ça contrepète et pis vouala
    18
    Lundi 2 Décembre 2013 à 17:34
    Castor tillon
    Ah, l'éternelle rivalité entre la Flore et la faune.
    19
    Lundi 2 Décembre 2013 à 23:24
    Flore
    Je suis pas jalouse d'abord ! Et je symbiose pas avec n'importe quoi, non mais !!!
    20
    Mardi 3 Décembre 2013 à 06:46
    Rykø
    Excusez-moi d'intervenir aussi tard mais je dois apporter ma contribution à l’étude éthologique du gouélant.
    Celui des côtes bretonnes se laisse facilement berner pas le croûton emmoutardé. Il descend en piqué, se saisit de la friandise, repart en chandelle et avale en plein vol le fruit de ce qu'il croit être son larcin. Quand la bombe à moutardement lui explose dans l’œsophage, il retombe en feuille morte et proteste bruyamment contre la supercherie. C’est très drôle.

    J'ai tenté l'expérience avec son cousin de Cornouaille. Il plonge droit sur l’objet de sa convoitise, le gobe sur place puis s'égosille en british. Ça me fait bien marrer mais je comprends vite qu'il s'agit d'un cri de ralliement. Tous ses congénères rappliquent dare-dare (fissah en cornish) et réclament leur part du festin avec leur accent inimitable autant qu’insupportable. Le pullulement du fish-and-chips-mustard – espèce endémique – et la sélection naturelle ont fait leur œuvre.
    Pff.
    21
    Mardi 3 Décembre 2013 à 09:51
    Flore
    J'imagine assez bien le gwelan de Cornouailles comme le décrit Ryko. Mais jamais testé.
    Par contre, j'ai testé le gwelan-moutarde breton jeune et têtu. Jeune, ça se voit à son plumage et têtu parce qu'il a du s'y reprendre à 15 fois pour bouffer son pain moutarde : il le crachait, le reprenait, le recrachait, le rereprenait... Jusqu'à ce qu'il finisse par l'avaler (la moutarde ayant du se dissoudre). Ou alors, c'était un gwel qui se préparait pour son immigration en Grande Bretagne.
    Il y a aussi une variante au gwel-moutarde : le gwel-pastis... Vole plus très droit après :D :D

    Par contre je me souviens d'une autre grande tradition glénanaise : en arrivant en Angleterre (souvent aux Scilly), le maître de port demandait "Where do you come from?" et de lui répondre "Mon cul c'est du poulet, Sir!". En supposant que les anglais ne comprennent pas assez bien le français...

    Et sinon une petite chanson sur un volatile d'un autre genre (devait avoir des origines bretonnes...)
    "L'épervier de ma colline n'est pas un très bon chrétien
    "L'épervier de ma colline chante comme un vrai païen
    "Il connaît tous les couplets
    "Des filles de Camaret
    22
    Mardi 3 Décembre 2013 à 17:28
    Castor tillon
    Bof, moi j'ai renoncé à certains jeux de société, avec ces animaux-là : chacun sait que le jeu de go est lent.
    23
    Mardi 3 Décembre 2013 à 19:40
    Gudule
    Que répondre à cela sinon : "Oh" ?
    24
    GH
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 00:31
    GH
    J'ai noté l'argumentaire très convaincant de Flore pour laisser les doudous dans le lit. On sait jamais, ça pourra m'être utile un jour…
    25
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    ... et surtout si c'est un titre bien réaliste, qui reflète la réalité ?
    Quoique...
    26
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Ah, Flore ! Tu nous a manqué... Ouaip, la loi des séries n'est pas inépuisable, comme tu dis. Et mon ange perso est assez fortiche pour remettre de l'ordre dans tout ça ! Y en a qui sont doués, quand même...
    27
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    @ Ryko : Tu m'étonnes... Mon mien, d'ange, il suivait les corbeaux pour les photographier et mettre ça sur le wizzz. C't'un cadeau du ciel, un emplumé de cette trempe (comme dirait la copine à Mêo).
    28
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    @ Flore : ainsi donc, la sage des doudous continue, d'autant que les dimanches matin s'y prêtent à ravir. Ceci dit, la profession future de tes enfants est toute trouvée : docteurs es doudous. Une chaire de doudoulogie à la Sorbonne, ce serait sympa, je trouve.
    29
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Rectification, la SAGA des doudous. (La sage des doudous, ça veut rien dire).
    30
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Ah... il ne lui manque qu'une tête de Castor, à cette jolie mouette-là !
    31
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    ouvrir la voix, c'est joli aussi.
    32
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Oh, merci pour le relayage, Castor !
    Et je plussoie : les grandes douceurs (à tête de rongeur) sont mouettes - j'ai personnellement expérimenté la chose.
    33
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Certes, mais son vol, hein ? Son vol magique dans les profondeurs du firmament quand, tel Nils Holgerson, tu es accroché à sa queue...
    34
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Euh... La référence littéraire, c'était histoire de me dédouaner, hein !
    35
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Flore, tu es presque aussi calée en zoziaux de mer que tes enfants en doudous. Votre érudition me donne le vertige !
    36
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Je parle de Goéland à tête de castor, un peu comme celui qui est assis dans un fauteuil en illusration du Bel été 30
    37
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Rassemblement du FN, j'espère !
    Ah, Flore, c'est de l'illustration du Bel été 29 que je voulais parler.
    38
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Euh... si tu connaissais les goëlanges aussi bien moi, tu saurais que ces oiseaux-là ne font jamais les choses à moitié !
    39
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Oh, la jolie bébête !
    40
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    Pata															l
    Je me suis perdue dans le collier de caca de ta fille, ce qui, je trouve est assez raccord avec vos comms qui tournent autour des oiseaux et des effets que l'ont peux en tirer !!!!
    41
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    Pata															l
    N'empêche, je suis vraiment contente que cette période là soit derrière toi, et je te souhaite toute la chaleur que tu n'as pas eue pour les années qui viennent !
    42
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    J'en parle au Castor. Je crois qu'il pourra faire quelque chose.
    43
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Sinon, ben, le blog de Mélaka est assez fendard, dans l'ensemble. Je suis contente que Castor te l'ait fait découvrir. On attend la suite avec impatience.
    44
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Flore, je te trouve injuste envers ces charmantes bestioles. A mon avis, c'est la jalousie qui dicte tes paroles !
    45
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Que voilà un optimisme bien agréable, Mêo ! Puisses-tu dire vrai !
    46
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Rivalité ou symbiose ? That is the question.
    47
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Flore, si tu symbioses avec le gwéland-moutarde, j'ose espérer que tu nous feras part de tes impressions avec autant de précisions ornithologiques que Ryko !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :