• LE BEL ÉTÉ 23

     

     

                                                              BRÈVES DE CANCER (SUITE)

     

    — Avez-vous été à la selle ?

                  Une femme adore qu’on lui pose de telles questions devant son amant !

                  Histoire d’éluder, je fais « oui, oui » de la tête. Mais l’infirmière insiste :

                   — Vous êtes sûre ? Parce que sinon, je vous donne un laxatif.

                   J’élude à nouveau :

        — Ne vous inquiétez pas, tout va bien.

                     À l’évidence, elle ne me croit pas, et sort de la piaule, la moue dubitative, pour réapparaître cinq minutes  plus tard, brandissant un suppositoire à bout de doigts.

    — Mettez-le quand même, ça stimulera votre intestin.

                 Euh… on ne pourrait pas parler d’autre chose ?  Je sais pas, moi, littérature, cinéma, politique ? Ou même de la pluie et du beau temps ?

     

     

                                                         

     

     

     

                     J’ignore si, durant ses études, le personnel soignant subit une quelconque formation psychologique, mais à mon avis, non. Partant du principe que tout malade est un cas avant d’être une personne, on le traite comme tel, au risque de piétiner le peu d’honneur qui lui reste.  Je pense, entre autres, à ce kiné beau comme le jour, la trentaine, dents blanches, sourire charmeur, se pointant dans la salle de bains alors que je suis en petite tenue pour me proposer « une promenade dans les couloirs » (sans ajouter « mamie » mais en le pensant si fort que je l’entends clairement). 

                    Là, bon, normal,  je craque :

                    — Non mais, ho, allez la faire tout seul, votre promenade ! Vous voyez  bien que j’ai pas de culotte !

                    Tandis qu’il remballe son sourire et s’éclipse, je peste, à l’intention de Castor :

       — Il me prend pour une grabataire, ce connard, ou quoi ?

                     Un « Tu es belle, je t’aime » hilare me rend illico ma dignité en débandade.

        Voilà ce que j’appelle de la psychologie !

     

     

    « LE BEL ÉTÉ 22LE BEL ÉTÉ 24 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Novembre 2013 à 10:25
    Flore
    Franchement, tant de pudeur ! Pas besoin de culotte pour s'asseoir dans un fauteuil roulant et se promener dans les couloirs poussée par un bel homme. De quoi rendre jalouse les autres mémés du service !
    Ah, tu n'avais pas vu le fauteuil roulant ? C'est parce qu'il était garé dans le couloir.
    Vous ne verrez jamais un soignant se déplacer dans un hôpital en discutant avec un patient d'égal à égal. Il faut qu'on puisse reconnaître le patient au premier coup d'œil : la chemise d'hôpital ouverte dans le dos, le fauteuil roulant, la potence avec les perfs...

    J'ai bossé 5 ans en hôpital (en recherche fondamentale et pas dans un service où il y avait des patients) et je n'ai jamais rencontré personne de si imbu d'eux-mêmes et corporatistes que les médecins hospitaliers. Les types qui essaient de décoder ton badge pour savoir s'ils ne risquent pas de déchoir en te disant bonjour (d'où le jeu de planquer son badge, le mettre à l'envers pour les voir galérer). Ceux qui vont au self en pyjama de bloc pour que personne n'ignore qu'ils sont chirurgiens). Les gens normaux ne vont pas manger avec leur blouse de labo, ils savent bien à quelle point elle est crado même si elle n'en a pas l'air...
    2
    Samedi 23 Novembre 2013 à 10:30
    Ryko
    Ouaaarf ! Un cas comme toi me donne envie d'être hospitalisé. Oui mais si tu n'y es pas, ça manquera de sel... A ce propos, souvent "littérature, cinéma, politique" font d'excellents laxatifs.

    PS. Je rigole, mais c'est pas drôle. Toi si. Tu l'es. Mais il faut reconnaître que tu es une vétérante des Grands Moments.
    Zut. "vétérante", c'est pas le terme. "Rompue" ? Pff. Je reviendrai quand je l'aurai trouvé.
    "Vétéranne"... ? C'est quoi ce mot de macho qu'a pas de féminin ?

    Vétérin'... non.
    3
    Samedi 23 Novembre 2013 à 11:29
    Ryko
    Justement, j'ai dit "je rigole mais c'est pas drôle" (je protège mes arrières). Désolé pour ta vétéranitude mais j'ai Robert et Larousse sous la main (le samedi, je fais de la muscu) il disent que non, y a pas de féminin. Peut-être parce que les femmes manquent d'expérience. (hu hu !)
    4
    Samedi 23 Novembre 2013 à 11:44
    Ryko
    T'as raison. Y'a pas d'raison. Surtout que « vétéran » vient du latin (ils sont fous ces...) : vetus, veteris « vieux ». Or il est communément admis qu'une femme peut vieillir.
    5
    Samedi 23 Novembre 2013 à 11:47
    Flore
    N'empêche que je préfère être la patiente affreuse que la patiente docile...
    Ou l'accompagnante indigne.
    Le mois dernier, mon fils (4 ans) avait foncé sur une porte ouverte à l'école. Bilan : une matinée aux urgences... Et la mère indigne qui dit à son fils dans la salle d'examen "Allez, on fait une photo et on l'envoie à Parrain !".
    Le parrain indigne (cousin de la mère indigne et petit fils du papy terreur) a appelé, mort de rire, pour avoir plus de détails. Et était très fier de son filleul qui a mobilisé 4 personnes pour faire un point de suture tout en hurlant malgré le masque sensé faire rigoler...
    Épilogue : quand j'ai raconté ça à ma mère (fille du papy terreur), elle m'a dit "Et pourquoi tu m'as pas envoyé la photo aussi ?"... On a la famille qu'on mérite :)
    6
    Samedi 23 Novembre 2013 à 12:34
    Castor tillon
    @ Flore : un exemple de porte ouverte qui fonce sur un gamin (une gamine, en l'occurence) :
    http://s3-ec.buzzfed.com/static/enhanced/web04/2012/10/9/11/anigif_enhanced-buzz-9399-1349796652-9.gif
    7
    Samedi 23 Novembre 2013 à 12:39
    Castor tillon
    @ Ryko : quand on va à l'hôpital, il faut absolument que ce soit avec Gudule. Ça vous évite de trimballer vos Tex Avery.
    8
    Samedi 23 Novembre 2013 à 13:06
    Castor tillon
    @ Gudule : Je suis plus héroïque que tu ne l'imagines. Allez, je coupe ta poire en deux : je ne mets que la moitié de la photo.
    http://nsm08.casimages.com/img/2013/11/23//13112312593614328911758567.jpg
    9
    Samedi 23 Novembre 2013 à 14:48
    Flore
    Jolie demie photo, dommage que ce ne soit qu'une demie :D . Le castor osera-t-il mettre la 2ème moitié ?

    Sinon Gudule, j'aime beaucoup ta façon d'envoyer promener le kiné. Ceci dit s'il arrive essoufflé à la chambre, c'est qu'il a besoin de plus d'exercice !

    Pour mon fils, le mot de la fin est revenu à son parrain "Aucun doute, il nous ressemble...".
    Ma fille est plutôt du côté obscur, elle m'a filé 2 coups de boule mémorables. Le premier m'a fait un œil au beurre noir. Le 2ème a fait très peur à mon copain qui a entendu le craquement sourd du à la collision front / nez. C'est qu'elle a la tête dure ma fille, elle tient ça de moi.
    10
    Samedi 23 Novembre 2013 à 16:21
    Mêo
    J'ai des bouffées de Crumble, crumble (comme dit Ryko) qui me remontent. Heureusement que ta façon d'écrire est désopilante (et non pas dunlopillo). Et pour finir, à la déclaration de Castor, j'hilare aussi
    11
    Samedi 23 Novembre 2013 à 21:56
    Flore
    Ça c'est sûr que ça remet en forme des réflexions de Castor comme ça :) . Et peut-être que ça a fait fermer sa mouille au kiné ?
    Ma mamy s'était faite opérer du genou et je l'appelais pour prendre de ses nouvelles. Elle ronchonne que sa cicatrice fait quand même 35cm de long (elle avait amené son mètre de couture à l'hosto). Compatissante, je lui ai fait part de mon inquiétude "Mais tu vas plus pouvoir te mettre en mini jupe, Mamy ?". Mamy (83 ans) "Mais je me mets jamais en mini jupe !" "Eh ben, c'est pas si grave alors..."
    C'est un trait bien caractéristique de la famille : on a tous un sérieux grain.
    12
    Mardi 26 Novembre 2013 à 00:09
    Castor tillon
    Le ku du kiné, le ku du kiné... Il était tout-à-fait ordinaire, hein, on va pas en faire un fromage. Si ça se trouve il avait une prothèse. D'abord. (Air renfrogné).
    13
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Hi, hi, Flore, la balade ce n'était pas en fauteuil roulant mais à pied, genre petit exercice pour se maintenir en forme. Chaque fois qu'il me faisait le coup, ce joli kiné de mes deux, je l'entraînais en cavalant pour me débarrasser de la corvée au plus vite, de sorte qu'il traînait loin derrière moi, et arrivait dans la chambre tout essoufflé, alors que j'avais déjà rejoint Castor que la situation faisait marrer. "Elle va vite", qu'il disait. Et Castor, en rigolant : " Ben ouais, quoi, c'est une battante". Je crois qu'à partir de là, le kiné a eu un peu peur parce que je ne l'ai plus revu.
    14
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Saaalut, Ryko ! C'est rigolo ce que tu dis sur l'hôpital, mais je ne pense pas que Castor ait apprécié, en fait (même s'il faisait preuve d'une inaltérable bonne humeur, ce qui est une belle preuve d'amour, je trouve.) Faudrait que tu lui demandes ce qu'il en pense en vrai. En tout cas, je peux te dire qu'il était bien content de quitter ces lieux mal famés !
    15
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Euh, Ryko, je crois qu'on dit vétérante, mais ça me fait une drôle d'image dans la tête : genre la vieille en treillis avec la kalachnikov dans la ceinture et les bottes de sept lieues, tu vois ? Je sais pas si j'ai vraiment envie de correspondre au schéma. En vrai, je préférerais ressembler à Marylin Monroe en maillot de bain, talons aiguilles et boa de plumes roses, mais on a pas toujours le choix des armes...
    16
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Pfff, allez, on décide toi et moi que Robert est un con et sa rousse une grosse pouffe. Et on garde vétérante, rien que pour les emmerder, ces machos à la manque. Peut-être qu'après ce com, la langue française se sera enrichie d'un mot - pas très reluisant, certes, et évoquant des choses assez rabaissantes pour le genre humain (genre guerre du Vietnam), mais bon, un nouveau mot, c'est toujours bon à prendre. Ne serait-ce que comme insulte !
    17
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    A son corps défendant, bien entendu.
    18
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    @ Flore : Excellente réaction familiale et qui augure d'un avenir sympa pour le jeune homme en question ! En ce qui nous concerne : Castor m'a photographiée au sortir du bloc opératoire ; on m'avait mis un bonnet de shtroumpfette sur la tête pour cacher le pansement et j'étais tellement ridicule que je l'ai menacé des pires rétorsions s'il le postait sur mon blog. Je ne crois pas qu'il osera passer outre, ou alors, c'est qu'il est encore plus héroïque que je ne l'imaginais !
    19
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Décidément, ce type est insoutenable. Heureusement qu'on ne voit rien en-dessous de la ligne de flottaison !
    20
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    @ Flore : eh, ho, être joli garçon n'autorise pas tout, quand même !
    Sinon, tes mésaventures avec tes enfants me font beaucoup rire !
    @ Mêo : Castor a toujours le mot qu'il faut au moment où il faut. Ces vieux castoridés sont très forts, dans leur genre !
    21
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Tout ce que j'aime !
    22
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    Pata															l
    Un kiné et un cul nu, moi j'trouve que ça l'aurait fait, comme titre pour cette promenade !!
    23
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Kiné kunu, ça vous a un p'tit air de X japonais pas piqué ds hannetons ! Remarque, à la réflexion, çui de ce kiné-là devait être assez joli à voir. Mais bon, y a pas que le cul dans la vie, hein ! Quoique...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :