• LE BEL ÉTÉ 22

     

     

                                                                BRÈVES DE CANCER

     

             Petit intermède. Allez, juste pour le fun, quelques « grands moments de solitude » hospitaliers qui valent leur pesant d’or.

     

             Une nuit, une infirmière surgit à l’improviste dans notre chambre (et sans frapper, bien sûr).

             «  Ohoo, madame est en galante compagnie ! »  lance-t-elle, à sa collègue, tandis que, très gênés, nous ramenons en hâte les draps sur nous.

             Pas très stimulant  pour la libido, ce genre de visite-surprise !

     

                                      

     

                                                                                     

     

     

     

             Une autre nuit, nous sommes réveillés par ce que nous prenons, d’abord, pour des sanglots, avant de réaliser qu’il s’agit de cris de plaisir.

           ­ — Eh bien, y en a qui s’embêtent pas, s’esclaffe Castor.

             Perso, ça me ravit. Ce genre d’hymne à la vie, dans un lieu de souffrance et de mort,  c’est vachement rafraîchissant, je trouve.  Sauf  que l’instant d’après, des «  bom, bom » furieux contre la paroi nous  rappellent à l’ordre, nous.

             Ça, à tous les coups, c’est l’infirmière de l’avant-veille (ou ses remplaçantes qui se sont donné le mot) !

     

     

     

    « LE BEL ÉTÉ 21LE BEL ÉTÉ 23 »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 08:24
    Ryko
    Là, franchement, tu es en-dessous de tout. Et pas que. Normalement dans un hôpital, la jambe en l'air est réservée aux fracturés et c'est pas drôle. Ou au personnel comme dans les films que je ne regarde jamais mais dont j'ai entendu parler à la récré. Tu t'arroges de ces privilèges...
    Moi, jaloux ? Pff. Je ne me fais jamais hospitaliser, j'aime pas ça.
    2
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 12:12
    Flore
    Ça c'est une grande règle des hôpitaux : on ne frappe pas et on débarque à des heures improbables. Enfin mon expérience hospitalière se borne à 2 fois 3 jours en maternité.
    Mais j'ai quand même vu le toubib (celui qui me suivait à son cabinet) débarquer dans ma chambre à 7h du matin juste pour dire bonjour. Il s'est pris un "Vous êtes qui ?" dans les dents. M'a répondu que je n'étais pas physionomiste. Alors non, quand je me suis endormie à 4h du mat' après avoir accouché (oui, on connaît pas les heures ouvrables dans la famille) et que je ne porte pas mes lunettes, je ne suis pas physionomiste... Eh oui, je suis très myope et ne dort que rarement avec mes lunettes. Et je n'ai pas le réveil en sursaut aimable...

    Et puis, ils ont toujours un truc à faire dans votre chambre (même en maternité, où on n'est pas malade).
    "Je viens prendre votre température." "Euh ouais..."
    "Je viens vous donner les papiers à remplir." "Ah ?"
    "Je viens récupérer les papiers remplis." "Euh, oups ?"
    "Je viens vous donner des médicaments." "C'est ça, ben gardez-les et reprenez les précédents que j'ai pas pris". Je suis pas malade !
    "Je viens voir si on vous a bien donné vos médicaments." "Grrrrrrrr !"
    "Je viens vous examiner." "Pffff"

    Je suis une patient modèle :)

    Tout ça en plus des repas et ménage...
    3
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 12:59
    Flore
    Je suis pas râleuse et je suis très sage dans les hôpitaux. Enfin quand on me compare à mon grand-père ! Lui, il nous a tous vengés, rassurez-vous...
    "Comment ça, pas le droit de me lever, on va voir ça !" "Ah oui effectivement, c'était pas une bonne idée." se dit-il en essayant de remonter dans le plumard avant l'arrivée des infirmières attirées par le bruit des potences et perf qui s'étaient fracassées sur le sol... Engueulade, dont mon papy se foutait éperdument, la preuve il recommençait le lendemain.

    "J'irai pas en convalescence !". Donc convalescence à la maison, Mamie (pas infirmière pour 2 sous) l'a plié en 2 dans son fauteuil en essayant de lui mettre les pieds plus haut que la tête. Mais bon, au moins, il était pas à l'hosto. Et on en rigole encore :D
    4
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 13:25
    Flore
    Ceci dit, il y a des patients qui ne font rien pour la dignité...
    Honnêtement, en maternité, j'ai vu des jeunes mamans (certes fatiguées, mais bon) aller donner le bain dans la nurserie en chemise de nuit avec culotte apparente (on parle d'une culotte en filet taille grand-mère, pas de dessous sexys). Sachant que les papas viennent aussi dans la nurserie pour donner le bain à leurs bébés !
    La dignité du patient en prend un vieux coup, là !!!
    5
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 14:38
    Flore
    J'ai remarqué que certains billets sont agrémentés d'une photo, postée en général dans l'après-midi. Photo illustrant l'anecdote narrée dans le billet.
    Quelle photo aurons-nous pour celui-ci ?
    6
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 14:44
    Mêo
    Je plussoie tout caisse que vous dîtes. En matière d'intimité et de dignité, les chambres d'hôpital, c'est pas le top.
    C'est pour ça que j'en veux à l'infirmière d'être un homme.
    7
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 19:16
    Castor tillon
    Gloups...
    8
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 19:46
    Castor tillon
    En tout cas, c'est pas larmes au nid.
    9
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 21:00
    Ryko
    Cette journée de papotage (mais presque) semble devoir se terminer en beauté. Castor va pas tarder à snober les fraises pour des cachous l'harmonie (municipale). Et moi, je ne suis plus en état de laisser un commentaire sérieux, ou aussi étoffé bidonnant que ceux de Flore. Alors à demain. Je le veux bien.
    10
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 22:33
    Flore
    Aaaah mais j'avais oublié la visite la plus incongrue à la mat' (en journée mais toujours le chic pour arriver au mauvais moment) : la photographe de maternité...
    "Bonjour, je viens pour les photos" "Nan, mais là elle dort" "Oh mais non, regardez, elle a ouvert un œil". J'ai fait un regard genre "Si vous la réveillez, je vous fais manger votre appareil, flash et objectif inclus". Elle a battu en retraite "Je reviendrai à un meilleur moment". C'est ça...

    Pour l'aîné, je l'avais laissée prendre ses photos, pour prendre des idées. Une fois qu'elle était partie, j'avais sorti mon appareil et fait mes photos. Quelques semaines après, j'ai eu la commerciale au téléphone "Bonjour, je voudrais prendre un rendez-vous pour venir vous embêter chez vous et essayer de vous vendre très cher plein de trucs inutiles avec des photos de votre bébé. Mardi prochain, c'est possible ?" "Non... ni mardi, ni jamais. Pas la peine de venir, je n'achèterai rien." S'en est suivi un argumentaire "une photo offerte... souvenirs magiques... cadeaux pour la famille..." sous-entendus "mauvaise mère".

    Un autre style d'emmerdeurs, mais avec le 2ème effet kiss cool en plus...
    11
    GH
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 03:16
    GH
    C'est bien connu : pour l'opinion publique, les vieux, les malades et les unijambistes devraient s'interdire de faire l'amour… Pour peu que vous soyez vieux, malade ET unijambiste, et qu'en outre vous viviez dans une maison de retraite, alors là, c'est le scandale ab-so-lu !!!
    12
    GH
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 03:17
    GH
    Bon, je vais dormir…
    13
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 06:00
    Gudule
    Bonne nuit !
    14
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Vos avis divergent (!): Castor, lui, pense que c'est réservé au personnel hospitalier (mais son jugement est p'têtre un peu revanchard). Afin de ne point bousculer l'ordre des choses, les malades doivent stagner sur leurs lits de souffrance et le plaisir est réservé aux bien portants. Mais bon, si on commence à se soumettre aux conventions, on n'est pas sortis de l'auberge !
    15
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Divergent ou convergent ? V'là que je m'embrouille, moi !
    16
    Pierre-Yves Delarue
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    Pierre-Yves Delarue
    Et la tension en pleine nuit, t'a oublié la tension en pleine nuit, Flore !
    17
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Chouette, t'es aussi râleuse que moi !
    18
    Pierre-Yves Delarue
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    Pierre-Yves Delarue
    Et la bouffe dégueulasse ...
    19
    Pierre-Yves Delarue
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    Pierre-Yves Delarue
    Heureusement qu'il y avait Mounir, mon jeune chirurgien faiseur de miracles, très apprécié des dames (et aussi de Marie-Do). J'en étais presque jaloux !
    Et toi, Gudule, il était beau ton chirurgien ?
    20
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    ça, c'est même pas la peine d'en parler. Bouffer = plaisir, faut oublier. Quand on sait l'importance de l'alimentation (et du plaisir !) dans la guérison des malades, on se dit que là, franchement, y a de l'abus.
    21
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    NAN ! Un gros introverti. Mais doué, ça oui. Pis d'ailleurs, je m'en foutais : pour le palpitant, j'&vais mon Castor.
    22
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    J'adore les vilaines bêtes teigneuses qui font du ramdam dans les hôpitaux. Ils œuvrent pour la dignité humaine. J'avais un copain comme ça : une vraie terreur. Mis qu'est-ce qu'on se sentait protégés ! Du coup, on l'emmenait toujours avec nous, même pour un tout petit truc de rien du tout !
    23
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    C'est sans doute le lieu qui veut ça... Dans le prochain épisode, j'aborde ce genre de truc. Tu verras ça d'main.
    24
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Hu hu, tavawoir dans l'épisode de d'main !
    25
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Houlà, Flore, je te vois venir... mais non, non, non, je refuse que soient illustrés ces épisodes sordides. Je fais plus confiance à l'imagination des lecteurs qu'au petit œil cynique de l'appareil numérique !
    26
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    Pata															l
    Eh, eh, je vois que vous vous êtes fait une jolie petite réputation tout les deux !! :))
    27
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Gloups... !
    28
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    C'est pas ça qu'on appelle l'harmonie ?
    29
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Ni l'arme honnie !
    30
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:30
    gudule
    Encore un métier qui se perd, grâce aux appareils numériques. Tant mieux, vu le prix où ils te font payer leurs pauvres clichés à moitié flous ! A la naissance de mon petit-fils, on a dû faire autour de 200 photos. Tu imagines ce que ça nous aurait coûté avec un photographe ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :