• Interlude

     

                              Gudule y va au Pif

     

         Dans les années 70, Carali et Gudule travaillent pour les éditions Vaillant. Ils pondent des jeux au kilomètre dans Pif poche, Léo poche, Pifou poche, etc, lui au dessin, elle au scénar. Mais quelquefois, Gudule empoigne les crayons, et nous gratifie de son trait stylisé si particulier, bien dans l'air de ce temps-là.

         Donc aujourd'hui, il n'y aura pas de gaffe, hein, temps mort dans les moments de solitude : jouons avec Gudule dans Pif poche n° 127 de mars 1976 !

     

    p 72      p 86

     

    p 110      p 118

     

    p 154

     

         Quoi !? Ne me dites pas que vous voulez les soluces, en plus ! Pourquoi pas un thé à la bergamote aussi ? Et des toasts pour accompagner ?

         Bon, d'accord. Allez, on va mettre les solutions. A l'envers pour la tradition, il suffira de tourner l'écran à 180°. Et tant pis pour ceux qui sont sur extra-large mural, ça sera une occasion d'apprendre à faire le poirier.

     

    Soluces                                                   (allez, chuis pas vache : cliquez sur l'image)

     

    Castor tillon

     

     

     

     

     

    « grands moments de solitude 152 (tome 2)grands moments de solitude 153 (tome 2) »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 14:58
    Tororo

    Ben moi j'ai eu faux: dans la quatrième image je croyais que c'était normal que Gudule elle ait une ampoule qui pousse sur la tête, c'est que qui arrive normalement aux gens qui ont des idées (c'est pas que personnellement ça m'arrive tellement, mais j'ai vu ça plein de fois dans des cartoons).

    Mais quel plaisir de jouer avec Gudule! Merci Castor.

    2
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 19:54

    Tororo, j'ai eu exactement la même pensée ! Gudule avait toujours plein d'idées.

    Moi, les ampoules ne me poussent même pas sur les mains, tellement je suis feignant. Même mon style narratif n'est pas ampoulé.

    3
    Pata
    Lundi 16 Novembre 2015 à 13:20

    Sont mignons ses chats à Gudule !

    Merci du partage Castor, c'est un vrai plaisir de découvrir cette autre façon qu'avait Gudule de créer des p'tites histoires ^^

      • Lundi 16 Novembre 2015 à 15:57

        Gudule connaissait toutes les techniques pour faire le conte, et je laisse le "te" parce que je suis poli.

        Elle a mon admiration inconditionnelle et éternelle.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :