• histoire de france 9

    MARGUERITE DE BOURGOGNE (1290-1315)

     

    On a prétendu (et on prétend encore) que Marguerite de Bourgogne jetait ses amants du haut de la tour de Nesle, afin que leur liaison reste secrète. C’est faux ! Elle était simplement allergique à la plume d’oie. Aussi, chaque matin, secouait-elle sa couette par la fenêtre afin de l’aérer. Mais comme elle était maladroite, une fois sur deux, elle la lâchait, et la couette tombait dans la Seine. Or, rien ne ressemble plus à un noyé qu’une couette gorgée d’eau... Pour la punir de ses prétendus crimes, son époux, Louis X, lui fit trancher la tête. Ce qui ne l’empêcha pas, sur l’échafaud, d’éternuer à plusieurs reprises, car, comme vous et moi, elle était allergique à la peine de mort.

     

    « histoire de france 8histoire de france 10 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Novembre 2014 à 15:12

    Marguerite de Bourgogne, je croyais que c'était une fleur qu'on mettait dans le pinard.

    2
    Samedi 15 Novembre 2014 à 15:15

    Une fleur d'épinard ? Pas terrible, ça !

    3
    Mercredi 8 Avril 2015 à 17:50

    Nesle ? Comme le chocolat ?

    Ça existe depuis si longtemps ??? Ah ben oui, pour aller avec le zapping bien sûr !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :