• GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 65

    Biographie

      Avec « Les Belles Lettres », Jean Rollin a trouvé le partenaire idéal. Outre sa collection, « Les anges du bizarre », où il publie les auteurs oubliés qu’il vénère —  Max Roussel, Guy de Wargny ou Anta Grey, pour ne citer qu’eux —, il y ressort l’intégralité de son œuvre dans une collection généraliste. De superbes couvertures bleues avec juste un filet plus foncé... La grande classe ! Malheureusement, ses livres ne se vendent pas. Jean romancier ne draîne pas plus les foules que Jean cinéaste. Si bien qu’un jour, le directeur, Michel D., me convoque.

             — Pourrais-tu m’écrire une biographie de Rollin ? me demande-t-il. Un truc drôle, accrocheur, qui donne aux lecteurs envie de mieux connaître le personnage. Un livre promotionel, en quelque sorte...

             L’idée est marrante et tombe à pic. Suite à un problème d’ascenseur, Jean, qui habite au onzième étage, est cantonné chez lui. D’autant que sa santé est plus que chancellante...

             Durant presque un mois, tous les après-midi, je vais grimper dans sa tour d’ivoire et le faire parler. Il adore ça. Je prends des notes que je recopie le soir sur mon ordinateur. (Plus de 300.000 signes ; le format d’un roman !) Une matière vive truffée d’anecdotes, de réflexions, d’émotion, d’humour et d’instants de grâce.

             Après avoir passé sa vie au peigne fin, je me mets au boulot. Je rédige les trois premier chapitres où je décris, sur un ton allègre et légèrement décalé, son enfance dans le giron des surréalistes. Puis je lui en envoie une copie, ainsi qu’à Michel D. Leurs réactions sont diamétralement opposées. Le directeur des Belles Lettres applaudit : c’est exactement ce qu’il voulait. Et Jean m’engueule comme du poisson pourri. Jamais il ne permettra à quiconque — fut-ce une bonne copine — d’ironiser sur sa famille. Qui suis-je pour me permettre de parler de sa mère sans y mettre les formes ? Et pour narrer avec désinvolture les événements qui l’ont construit ?

             Sitôt le téléphone raccroché, j’appelle Michel D. pour lui annoncer mon désistement. Il est déjà au courant par un coup de fil de Jean et comprend parfaitement.

             — Cette biographie, nous devons le convaincre de l’écrire lui-même, décrète-t-il.

             Je m’y emploie, lui aussi, si bien que Jean, bon an mal an, se lance dans ce que je considère comme son chef d’œuvre : « Moteur ; coupez ! Mémoires d’un cinéaste singulier ». Un gros ouvrage référenciel, truffé de photos et jouissif en diable. Mais comme, entre-temps, il s’est fâché avec Michel D., ce livre sortira chez Rouge Profond. Il est aujourd’hui épuisé et, à ma connaissance, pas réédité. Dommage.


    « L'ŒIL DE SEBASTIEN SONETGRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 66 »

  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Février 2012 à 08:45
    benpoît barvin
    D'autant plus que, faute de dinéros, je l'ai loupé à sa sortie et que, maintenant, j'en suis pour regarder sur certains sites pour le trouver...
    2
    Mardi 21 Février 2012 à 14:58
    Castor tillon
    Ah oui, c'était pas une mini-bio, dis-donc. J'ai vu les films de Jean Rollin, mais jusqu'à il y a peu, j'ignorais qu'il écrivait. Il aurait eu besoin d'un bon coup de pub, bon sang !!
    Sinon, c'était truffé de photos même dans le format poche ?
    3
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    gudule
    Moi, j'en avais un, mais j'en ai fait cadeau à mon fils Frédéric. Et je le rachèterais bien... si je le trouve !
    4
    Nadege
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    Nadege
    S'agit-il de ce livre ?

    http://www.decitre.fr/livres/MoteurCoupez-Memoires-d-un-cineaste-singulier-suivi-de-l-Itineraire-marin.aspx/9782846082532
    5
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    gudule
    Exact ! Merci beaucoup pour le tuyau, Nadège. Je vais de ce pas le re-commander, mais c'est surtout intéressant pour tous ceux qui l'ont loupé à sa sortie.
    6
    Nadege
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    Nadege
    De rien, ça me semblait bizarre qu'avec tous les sites de vente de livres d'occasion surtout Decitre ou Chapitre.com il soit introuvable...

    Bonne relecture :)
    7
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    gudule
    Je suis allée sur plusieurs sites de vente en ligne, et à chaque fois, il était épuisé.
    8
    Nadege
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    Nadege
    J'ai eu droit à la "chance de la débutante" on dirait.
    9
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    gudule
    Wahou, on le trouve sur Amazon aussi : http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=moteur+coupez+m%E9moire+d%27un+cin%E9aste+singulier&x=18&y=20
    Par contre, il n'a effectivement pas été réédité. Ça fonctionne sur l'ancien stock. Et la version poche (avec, à mon avis, une meilleure couverture) est introuvable.
    10
    Nadege
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    Nadege
    Peut-être chez des bouquinistes parisiens ou à G***t pour le poche, si vous avez des relations en région parisienne, c'est jouable.
    11
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    gudule
    Oui (enfin, je crois) : je voulais me procurer le format poche mais il semble qu’il n’ait été tiré qu’à un très petit nombre d'exemplaires. Contrairement à ce que je pensais, on trouve des grands formats sur les sites de vente en ligne. En tout cas, c'est un régal pour tous les amateurs de cinéma (entre autres).
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :