• grands moments de solitude 64 (tome 2)

     

                                     La demande en mariage (suite)

     

           Mais l’histoire ne s’arrêta pas là, c’eût été trop simple. Aux yeux de son héros, il lui manquait une « chute » à la hauteur du préjudice subi. Si bien que vers minuit…

             A force de pleurer, je m’étais endormie, quand une voix de stentor m’éveilla en sursaut :

             — Ils vont le regretter, ces salopards ! éructait Louis en tournant dans la chambre comme un lion en cage. Jusqu’à la fin de leurs jours, ils auront ma mort sur la conscience !      

             Encore tout engourdie de sommeil, je bredouillai :

             — Qu… que vas-tu faire ?

             ­ — Leur mettre le nez dans leur caca une bonne fois pour toutes.   

             Ni une ni deux, il se rua vers la pharmacie et en extirpa une bouteille dont il s’envoya une grosse lampée avant de préciser :

             — C’est un poison violent qui vous emporte en moins de deux. Mon agonie ne sera pas longue, rassure-toi. Mais dis bien à ton père que c’est lui le responsable, et que je l’ai maudit en expirant.

             Horrifiée, je sautai du lit pour lui arracher la bouteille, puis j’appelai les pompiers.

             — Allo ! Venez vite, mon ami vient de se suicider.

             ­— De quelle manière ?

             — Avec du poison.

             ­ — Quoi, comme poison ?

             Je regardai l’étiquette.

             — Euh… de l’huile de ricin.

     

             Quand je raccrochai (sous les invectives de la standardiste qui croyait à une mauvaise blague), Louis était aux toilettes. Il y passa la nuit et une bonne partie du lendemain. J’en profitai pour l’abreuver de reproches sans risquer de prendre une baffe.

             Comme quoi, les laxatifs, des fois, c’est bien utile.

    Occupé

                                                     Dessin d'Édika

     

     

            

    « grands moments de solitude 63 (tome 2)grands moments de solitude 65 (tome 2) »

  • Commentaires

    1
    Yunette
    Lundi 27 Juillet 2015 à 08:58
    Visiblement il n'avait pas besoin de ça pour être un chieur ! ^^
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 27 Juillet 2015 à 10:38

    Une de mes préférées, celle-là, hu hu hu.

    Un poison violent qui vous emporte sur le trône en moins de deux. Il est chié, lui.

    3
    Lundi 27 Juillet 2015 à 11:46

    Mettre le nez de qui, dans le caca ?

    4
    Lundi 27 Juillet 2015 à 13:09

    C'est chié, comme chantage.

    5
    Samedi 1er Août 2015 à 14:01

    Ben en tout cas, il y aura mis ses tripes, dans son chantage !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :