• GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 64

    Péché mortel

      A côté de chez mes parents, chaussée de Wavre à Ixelles, il y avait une minuscule bouquinerie tenue par une vieille dame charmante, madame Delcourt. Dès que je sus lire, elle devint ma caverne d’Ali Baba. Me proposait-on une glace, un bonbon ? Je demandais les sous et je courais, vite, vite, les dépenser chez elle.

             Ayant découvert Prévert grâce aux chansons des Frères Jacques, j’eus une envie folle de mieux le connaître. Je me rendis donc chez madame Delcourt qui dégota, dans le désordre indescriptible de sa boutique, un « Spectacle » en trop mauvais état pour être vendu, et m’en fit cadeau. Or, sur quoi tombé-je, en pleine extase littéraire ? Ce poème  qui me transit d’horreur :

              Jésus-Christ a une quéquette / Pas plus grosse qu’une allumette / Il s’en sert pour faire pipi / Vive la quéquette à Jésus-Christ ! 

      Je crois utile de préciser que j’avais, à l’époque, une dizaine d’années — peut-être moins — et que mes parents étaient très pieux. Élevée dans le respect des choses sacrées, je me sentis souillée par cette lecture. Pire, même : avilie. En me rendant complice d’un pareil sacrilège, n’avais-je pas commis un péché mortel ?

             «  A tous les coups, me dis-je avec effroi, madame Delcourt est un suppôt de Satan. C’est pour me corrompre qu’elle m’a donné ce livre. Si je meurs maintenant, j’irai en enfer... »

             Terrifiée par cette perspective, je courus d’une traite jusqu’à l’église et me ruai dans le confessionnal. Devant mon repentir sincère, le curé — qui, d’origine flamande, ignorait totalement qui était Jacques Prévert — me donna l’absolution. Je pense qu’il dut bien rire en découvrant le contenu du « livre diabolique » que j’avais, à dessein, abandonné sur mon prie-Dieu afin qu’il l’exorcise !

     

    « GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 63L'ŒIL DE SEBASTIEN SONET »

  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Février 2012 à 09:22
    benoît barvin
    C'est trognon... Je garde, moi aussi, de cette Chaussée de Wavre, un souvenir ému. Immense avenue, si je ne m'abuse, dans laquelle les bouquinistes se comptaient par dizaine, au moins. Et, à l'intérieur, des "Marabout", cette collection qui, en Afrique, a fait mon bonheur par l'éclectisme de ses choix éditoriaux. Et puis, la bd belge, évidemment, et même les bouquins en Flamand, étranges, surchargés, colorés... Mais jamais je n'ai découvert de livres "sataniques", moi, sob!
    2
    Lundi 20 Février 2012 à 13:39
    benoît barvin
    Hé oui... On était donc fait pour se rencontrer...
    3
    Lundi 20 Février 2012 à 14:55
    Castor tillon
    Moi, ça m'évoque immanquablement le "Hamster jovial" de Gotlib. C'est Prévert qui reprend la chanson des Bretons, ou la chanson des Bretons qui cite Prévert ?
    En tout cas, l'histoire progresse, puisque "Dieu est un petit bonhomme sans queue qui fume sa pipe au coin du feu".
    4
    Lundi 20 Février 2012 à 16:12
    Castor tillon
    "♬ Paringaux a une quéquette ♪
    ♪ Pas plus grosse qu'une allumette ♬
    ♬ Il s'en sert sur son p'tit pot ♪
    ♪ Vive la quéquette à Paringaux ♬".

    La différence est subtile, comme on voit.
    5
    Mardi 21 Février 2012 à 08:42
    benoît barvin
    Meuh non, Chère Soeur, on ne s'est pas rencontrés là-bas... sauf en rêve bien sûr. Je voulais dire, tout simplettement que des indices semés sur nos chemins respectifs ( par un gentil Petit Poucet?)nous avaient conduits à nous rencontrer, à Paris, finalement, chez qui tu sais, en faisant ce que tu sais (pas de cochoncetés, je rassure les lecrtices et lecteurs de ton blog). C'est grâce à toi, Chère Soeur, que j'ai pu me nourrir un peu, via des écritures mercenaires, et que j'ai également rencontré quelques directeurs(trices) de maison d'édition car, à l'inverse de beaucoup de tes consoeurs (et confrères), tu as toujours été partageuse d'infos...
    6
    Mardi 21 Février 2012 à 10:22
    benoît barvin
    A quand le livre, donc? Merci pour la musique que j'aime beaucoup...
    7
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    gudule
    Tu connais MA chaussée de Wavre ? Là où je suis née et où j'ai passé toute mon enfance ? Non?!?
    8
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    gudule
    Chaussée de Wavre ?!?
    9
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    gudule
    Je me souviens pas des chansons de Hamster Jovial, je l'avoue humblement...
    10
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    gudule
    Oh, la vaaache ! Je préfère Jésus-Christ, quand même. Ce que c'est que d'avoir été élevée dans la religion... Paringaux, c'est quoi, comme genre de dieu ? (On pourrait décliner ça avec Mahomet qui s'en sert sur son bidet, mais ça ferait des histoire, une charria, des milliers de morts peut-être, alors je préfère pas. Toujours ma foutue lâcheté).
    11
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    gudule
    On dirait presque un scénar de roman. Des gens appelés à se rencontrer et qui se loupent systématiquement, en dépit des efforts de la destinée... Et un beau jour, ils finissent par tomber l'un sur l'autre dans le lieu le plus improbable qui soit. "On s'est rencontrés, on s'est retrouvés, puis on s'est séparés... Chacun de nous est reparti, dans le tourbillon de la vie..." Et puis hop ! Facebook est arrivééé ! (oui, je suis d'humeur musicale, ce matin).
    12
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:49
    gudule
    Ah, La Jeanne... Jules et Jim... Toute une époque !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :