• grands moments de solitude 30 (tome 2)

                                                               Hospitalité

     

             Etant donné les préjugés de mes parents — pour qui le mariage était sacré, indissoluble, et le divorce prohibé  à l’extrême —, je leur cachais soigneusement mes problèmes conjugaux. La distance entre Paris et les Ardennes belges facilitant cette dissimulation, ils ignoraient qu’Alex et moi, après une rupture houleuse, avions refait nos vies chacun de son côté. Aussi, quand ils venaient nous rendre visite (tant que leur état de santé leur permettait encore de voyager), je prétendais que mon mari était en déplacement. Nos enfants, soigneusement briefés, jouaient le jeu, et Sylvain s’éclipsait quelques jours.  Oui mais, pour aller où ? À la rue ? À l’hôtel ? Chez des potes ? C’était là que le bât blessait

            ­— Et pourquoi pas à la maison ? proposa Alex à qui nous faisions part de notre embarras.

                La cohabitation se déroula sans encombres. Désormais, tous les trois ou quatre mois, Sylvain s‘octroya une petite semaine de vacances chez mon ex. Vacances d’autant moins contraignantes qu’ ils étaient tous deux férus de poker et profitaient de l’occasion pour s’adonner à leur hobby jusqu’à pas d’heure.

     

             J’aurais pu ajouter, pour la beauté de l’histoire, qu’ils s’éprirent follement l’un de l’autre, mais ce ne fut pas le cas. En tant qu’auteur, je le déplore ; mais pas en tant que femme. C’eût pourtant été une sacrée solitude, au sens propre comme au figuré !

     

               

    « grands moments de solitude 29 (tome 2)grands moments de solitude 31 (tome 2) »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 23:10
    Mélanie
    Je goûte particulièrement cette anecdote... nomnomnomnom
    2
    Samedi 12 Juillet 2014 à 01:21
    Annie GH
    La famille élargie, au plein sens du terme…
    3
    Samedi 12 Juillet 2014 à 07:05
    is deux troi petites
    Oh, Annie !
    4
    Samedi 12 Juillet 2014 à 10:09
    Annie GH
    Ce n'était pas une critique, bien au contraire… ni de l'humour…
    5
    Samedi 12 Juillet 2014 à 11:03
    Gudule
    Je n'avais pas pris ça pour une critique mais pour un double sens coquin, et mon "indignation" était feinte !
    6
    Samedi 12 Juillet 2014 à 16:24
    Castor tillon
    Viens chez moi, j'habite chez l'ex de ma meuf.
    7
    Samedi 12 Juillet 2014 à 16:41
    Tororo
    Ah ben v'la aut'chose, maintenant! Les moments de solitude ne sont pas assez nombreux comme ça, il faudrait qu'ils invitent des amis imaginaires? pour jouer au poker peut-être?
    8
    Samedi 12 Juillet 2014 à 16:47
    Gudule
    Pourquoi "imaginaires" , t'es invité, camarade !
    9
    Dimanche 13 Juillet 2014 à 01:50
    Tororo
    Bon, alors merci aux grands moments de solitude pour leur invitation!
    10
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 17:06
    Pata
    Quand un ex de Gudule rencontre un autre ex de Gudule, de quoi parle t-ils ?

    Ben non, pas de Gudule, de Poker ! Vous vous attendiez à quoi ?? ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :