• GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 247

    La peur au ventre

             Oncle Louis, officier de carrière à la retraite, faisait montre envers sa famille d’une autorité quasi-militaire. Toute rebellion était sévèrement réprimée. Or, pour une raison que je ne m’explique pas, ce foudre de guerre estimait le chewing-gum mauvais pour la santé, et m'interdisait formellement d'en consommer. Mais outre le fait qu’elles ne coûtaient que trois centimes chez l’épicière, les succulentes plaques roses s’agrémentaient de photos d’acteurs, très en vogue chez mes amis du Thier-à-Liège. Comment, dès lors, ne pas désobéir ? 

             Un jour où je mâchonnais tranquillement le fruit défendu, qui aperçois-je, venant vers nous ? Oncle Louis — censé être absent toute la journée. Prise de panique, j’avale aussitôt l’objet du délit, puis, l’âme en paix, je lui souris. Il me passe distraitement la main dans les cheveux et poursuit son chemin. 

             — T’es complètement zinzin ! s’écrie ma copine Josiane, qui a suivi la scène avec effarement. Tu ne sais pas que le chewing-gum, ça colle les boyaux ?

             Horrifiée par cette révélation, je rentre la maison en me tenant le ventre. Car j’ai réellement mal ! Le collage de boyaux, c’est affreusement douloureux !

             Entre deux catastrophes, il faut choisir la moindre. Plutôt que de mourir dans d’atroces souffrances, je préfère encore avouer mon forfait à Tantine. A mon grand étonnement, au lieu de s’inquiéter, voire d’appeler le docteur, elle me demande en riant :         

             — Qui t’a raconté ces foutaises ? 

             Eh bien, vous me croirez si vous voulez, mais comme par magie, le mal s’est arrêté !

            

    « ZOÉ BORBORYGMEZOÉ BORBORYGME »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Décembre 2012 à 09:18
    Benoît Barvin
    Pourquoi Oncle Louis n'aimait pas qu'une fille - une fille!!! - mâche du chewing gum? Ben parce que c'était du genre laisser-aller, non?
    2
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 02:46
    Castor tillon
    On a tous eu droit au coup du chewing-gum qui colle les boyaux. Moi, c'est les copains d'école qui me l'ont sorti, et je confirme : on a tout de suite un mal (psychosomatique) de bide. Bien plus dangereux étaient les berlingots, avec leurs angles aigus : j'ai failli avaler mon extrait de naissance en même temps que l'un de ces sales trucs, quand j'étais petit.
    3
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 07:42
    Castor tillon
    Nan, des gros bonbecs !
    http://acoeuretacris.a.c.pic.centerblog.net/o/2f5f219b.jpg
    4
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 07:54
    Castor tillon
    J'ai passé une nuit blanche à terminer ma fameuse relecture, parce que ça urge, la parution est prévue pour avant le 20 décembre. Patrick a une efficacité redoutable.
    Je me rattraperai la nuit prochaine, pfouh.
    5
    Samedi 8 Décembre 2012 à 15:05
    Martine27
    J'ai aussi eu le droit à la menace des boyaux collés !
    6
    Samedi 8 Décembre 2012 à 21:51
    Lunatik
    Ben moi on m'a fait croire que les chewing gums étaient fabriqués avec des boyaux de chats. Déjà que je ne mangeais pas de viande, alors là... ça m'a passé l'envie de ruminer du malabar.
    7
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:39
    gudule
    Non non, mes cousins non plus n'avaient pas le droit. Je pense plutôt qu'il avait fréquenté des Américains, à la Libération, et les avait pris en grippe.Or, ce sont eux qui ont introduit le chewing-gum en Europe.
    8
    Nadege
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:39
    Nadege
    Votre famille me surprendra toujours.
    9
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:39
    gudule
    Bah, toutes les familles sont surprenantes, quand on les regarde à la loupe !
    10
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:39
    gudule
    Des berlingots de quoi ? De lait concentré sucré ?
    11
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:39
    gudule
    Ahouais, moi je connaissais la génération précédente, des jaunes stiés de blanc, à la menthe (il n'y avait pas encore d'autres parfums, à l'époque). C'était les préférés de tante Ida. Mais dis donc, tu ne dors jamais, toi ?
    12
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:39
    gudule
    Oh, la vaaache ! C'est ton père qui t'a raconté ces horreurs ? (question hypocrite et insidieuse, gnierk, gnierk, gnierk !)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :