• grands moments de solitude 24 (tome 2)

                                               Les joies de la gastronomie

     

             A la même époque, avec les copines, nous avions créé un code linguistique. Entre autres gaudrioles, « Bouffer des escargots » signifiait « embrasser un garçon », et si on ajoutait « à l’ail », le message était clair : le Don Juan avait mauvaise haleine. Que de pauvres gamins, convaincus d’être irrésistibles, furent ainsi la risée de pécores surexcitées, pour avoir oublié de se brosser les dents !

             L’impunité que nous conférait ce code secret nous donnait toutes les audaces, si bien qu’un beau jour, au début du cours de flamand, je lançai à Claire, ma meilleure amie :

             — Alors ? Ta soirée d’hier s’est bien passée ?

      Super, répondit-elle. J’ai bouffé une tonne d’escargots.

      A l’ail ?

      Non, heureusement. 

      Vous n’aimez pas les escargots à l’ail ? intervint Sœur Godelieve, qui causait volontiers avec ses élèves. Vous avez tort, c’est délicieux : moi, j’en raffole.

      On mange ce genre de truc dans les couvents ? m’étonnai-je, faussement candide, tandis que la classe se tordait de rire.

      Dans les grandes occasions, oui. Quand monseigneur  l’évêque est venu inaugurer la chapelle, par exemple. C’est un fin gastronome, vous savez !    

             Cette remarque anodine mit fin à la conversation, nous épargnant de justesse des confidences salaces — ou que nous eussions interprétées comme telles. En revanche, les mœurs de Sœur Godelieve donnèrent lieu, désormais, à des plaisanteries d’un goût douteux qui firent les beaux jours de l’Institut Sainte Thérèse jusqu’à la fin de l’année scolaire.

     

     

    « grands moments de solitude 23 (tome 2)grands moments de solitude 25 (tome 2) »

  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Juillet 2014 à 23:19
    Jeanne-a Debats
    pauvre vieille naïve
    2
    Samedi 5 Juillet 2014 à 23:20
    3
    Samedi 5 Juillet 2014 à 23:22
    Annie GH
    Je connaissais l'humour de harem… je découvre l'humour de couvent…
    4
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 00:19
    Castor tillon
    Sœur Godelieve ignore qu'il n'y a pas loin de l'ail au lit.
    5
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 01:38
    Tororo
    Castor, fin gastronome!
    6
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 06:06
    Gudule
    @ Annie : l'humour de harem ? Tu m'allèches, là !
    7
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 06:07
    Gudule
    @ Tororo : C'est aussi mon avis !
    8
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 06:09
    Gudule
    @ Jeanne : bof, était-elle vraiment à plaindre ? C'est si confortable, la naïveté.
    9
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 16:26
    Annie GH
    L'humour de harem, ce sont les blagues salaces sur les hommes que les femmes se racontent quand elles sont entre elles… sauf dans les couvents, mais ça mériterait d'être vérifié… Tu connais sûrement, en fait, même si cette expression t'est inconnue
    10
    Dimanche 6 Juillet 2014 à 19:30
    Gudule
    L'expression m'était en effet inconnue. C'est, en gros, le pendant féminin des vestiaires de stades Sauf que le mot "harem" y ajoute une dimension supplémentaire, et très fantasmatique (contrairement à l'humour de nonnes, qui sent un peu le rance).
    11
    Mardi 22 Juillet 2014 à 11:52
    Pata
    Des plaisanteries d'un goût douteux, pour parler des escargots à l'ail de la sœur, je trouve ça très logique !!
    12
    Mardi 22 Juillet 2014 à 11:52
    Pata
    Et que leur humour sente le rance aussi, du coup :))
    13
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 04:56
    Gudule
    Comment ça, le rance ?
    14
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 16:52
    Pata
    Ben c'est un commentaire purement partial, parce que JE n'aime pas les escargots, J'ai donc décrété que ça n'était pas bon et que c'était du coup tout pourri...
    D'où l'odeur de rance.

    Moui, Stéphanie 31 ans... L'adultie est encore loin je crois !!
    15
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 16:53
    Pata
    Mais ça ne s'adressait en aucun cas à ton humour, qu'il soit d'hier ou d'aujourd'hui !!
    16
    Vendredi 25 Juillet 2014 à 07:44
    Gudule
    mouarfff !
    17
    Mardi 24 Mars 2015 à 19:25

    Ah, j'ai 32 ans maintenant, mais je ne vois toujours pas se profiler l'adultie... Ni la suite de mon périple dans tes pages !!!

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :