• GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 199

    Le mauvais exemple

             Ma mère était ronde. Pas grosse, mais pas mince non plus. Un poil corpulente, voyez ?  Comme je manquais d’appétit, elle me disait souvent :

             — Tu veux devenir comme ça ?

             Et elle sortait une photo d’elle pendant la guerre, amaigrie par les privations, cernée, les joues creuses ; vingt kilos de moins, au bas mot.

             — J’ai l’air de revenir de Buchenwald, ajoutait-elle invariablement.

             J’ignorais alors ce qu’était Buchenwald, mais, en mon âme et conscience, je la trouvais bien plus belle sur la photo qu’en vrai.

             Ça ne m’a donc jamais incitée à manger. 

    « ZOÉ BORBORYGMEZOÉ BORBORYGME »

  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Septembre 2012 à 08:23
    Benoît Barvin
    Litanie de celles et ceux qui ont connu la Seconde Guerre Mondiale et qui nous ont bourré de sale nourriture pendant notre enfance, toujours pour ces mêmes mauvaises raisons. "Plus jamais ça"; "Remercions le Seigneur de nous avoir épargné"; "la Démocratie de consommation, il n'y a rien de mieux"; "Tu veux devenir Communiste, peut-être?", et autres "Vérités" débitées avec exaspération car, petit, je n'avais qu'un appétit d'oiseau - et peut-être de poète, qui sait?. Donc d'empêcheur de mal penser en rond... Je compatis, Chère Soeur, à ce grand moment de solitude...
    2
    Samedi 1er Septembre 2012 à 09:15
    Tororo
    Je me souviens qu'à l'armée, "Mange, que tu es maigre!" était une vanne qui faisait sourire tout le monde, même à la 1498° fois... (forcément, on était tous de la même classe d'âge).
    3
    Samedi 1er Septembre 2012 à 13:56
    Castor tillon
    Vu dans un "Dingodossier" : "Votre chérubin refuse de manger à table ? Ne vous inquiétez pas, dans quelques années, il ressemblera à un de ces messieurs :" Et l'image suivante nous montre quatre bonshommes à l'embonpoint marqué en train de s'empiffrer au restaurant.
    J'ai pris bonne note, et n'ai jamais forcé ma fille à se gaver sans faim. C'est maintenant une ravissante jeune femme dans une forme éblouissante.
    Gotlib est un grand sage.
    4
    Samedi 8 Septembre 2012 à 14:51
    Castor tillon
    Pourquoi est-ce que ça ne m'étonne pas de Gotlib ?
    Tiens, voilà celle du castortillard :

    http://nsm05.casimages.com/img/2012/09/08//12090803013714328910295052.gif
    5
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:43
    Gudule
    Décidément, on n'en finit pas d'avoir des points communs ! Serions-nous nés sous deux étoiles jumelles, cher frère ?
    6
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:43
    Gudule
    Ah, les éternelles paroles des mères... Et le pire, c'est qu'on l'a sûrement sorti à nos enfants !
    7
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:43
    Gudule
    Yep : http://www.youtube.com/watch?v=wPcfvJjWmJc
    8
    Flore
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:43
    Flore
    Pour ma part, c'était mes grand-mères qui avaient connu les privations de la guerre et invariablement, chaque fois que j'allai manger chez l'une ou l'autre :
    "Mange, il faut que tu manges à ton âge."
    "Mamie, tu sais j'ai 25 ans, j'ai déjà repris 3 fois du rôti et 2 fois des pommes de terre."
    "T'as-pas-faim-t'es-malade ?" (phrase consistant en un seul mot et où le point d'interrogation n'était que de pure forme)
    9
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:43
    Gudule
    Les grands-mères adorent les enfants obèses, c'est bien connu !
    10
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:43
    Gudule
    Castor : tiens, à propos de Gotlib, Odomar m'a envoyé son hilarante imition de la mort de Marion Cotillard, que je te livre toute chaude : http://peopledyinglikemarioncotillard.tumblr.com/post/30030193108/marcel-g-dies-like-marion-cotillard
    11
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:43
    Gudule
    Enfoncée, la Marion !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :