• grands moments de solitude 187 (tome2)

    Grégoire

     

    Mon vieux relieur avait eu un frère, dans sa jeunesse, lequel, mort à la guerre, se prénommait Grégoire. Chaque fois qu’il l’évoquait, Louis avait les larmes aux yeux. Ce qui me poussa un jour à décider :

             — Si  c’est un garçon, nous l’appellerons Grégoire !

             Cette proposition le toucha beaucoup.

             Un que ça toucha moins, en revanche, ce fut mon père, car tout ce qui émanait du « suborneur » lui était parfaitement odieux.

             Arriva le terme de ma grossesse, ce joli mois d’avril 1965. Et, mes parents m’ayant fait accoucher sous un nom d’emprunt dans une clinique secrète, ce fut papa qui déclara son petit-fils aux autorités compétentes. Or, quel que soit le sexe de l’enfant, son prénom était déjà choisi : garçon=Grégoire, pour les raisons susdites, et fille = Frédérique comme l’héroïne de « L’Ourse aux pattons verts » de Christian  Pineau, paru chez Hachette, dans la collection rouge et or. Mon père eut-il un trou de mémoire involontaire, ou une subite poussée d’autoritarisme brouilla-t-elle ses idées ? Mystère. Toujours est-il que, par sa faute,  Grégoire devint officiellement Frédéric sur les registres de la maison communale d’Ixelles. Je n’en ressentis nulle amertume, car ce nom était celui de Chopin, pour lequel j’éprouvais une tendresse toute particulière. Quant à Claude Léveillée, chanteur québécois auquel nous devions la superbe chanson « Frédéric » qui passait en boucle à la radio, j’étais ravie qu’en quelque sorte, il soit, par le biais des ondes, le  parrain virtuel de mon petit bonhomme !  

     

    « grands moments de solitude184 (tome 2)grands moments de solitude 188 (tome2) »

  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Janvier 2015 à 21:45

    ♫ Ils savent tous ♬qu'après-demain
    ♬C'est la fête de ♫ Frédéric Chopin ! (Antoine)

    2
    Luna
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 15:00

    Moi je m'appelle Luna parce que mon reup abusait du 3615 à l'époque bénie du minitel rose.

    Ou bien à cause que ma reum a accouché dans la grande roue du Luna Park après un pari stupide perdu au terme d'une belote trop arrosée.

    Ou encore parce qu'ils avaient lu en avant première le fabuleux épisode de Spirou, Luna Fatale, de Tome & Janry paru quelques neuf années plus tard.

     

    Je sais pas trop, en fait. Les trois versions se tiennent.

    Quelque part, j'ai du bol. J'aurais pu m'appeler Ulla. Ou Park. Ou Fatale....

    3
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 15:32

    @ LUNA : VOUI, TU AURAIS PU T'APPELER Ulla, d'autant que Olivier, l'anima teur (trice) vedette était branché sur ce label (36 &15 ULLA), ET QUE BON, LES HISTOIRES DE FAMILLE, C'EST TOUJOURS Sympathique !

    4
    Jeudi 8 Janvier 2015 à 16:05

    @ Luna : moi qui connais bien ton reup, je peux t'assurer qu'il était infoutu de se servir d'un minitel. Donc voilà, ça c'est plié. Nan, je pense que comme tu es sa deuxième fille, ce monsieur Prèlautre a cru très malin de te prénommer Luna.  Qui est un prénom magnifique, d'ailleurs.

    5
    Mardi 25 Août 2015 à 12:00

    Frédéric plutôt que Grégoire... C'est joli aussi, même plus moderne...

    C'est la réaction du vieux relieur qui aurait été intéressante : je suis sûre qu'aimant Gudule, il n'a pas été déçu !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :