• grands moments de solitude 185 (tome 2)

     

                                  Où le roi va tout seul

     

         Shabazz raffolait des parfums « rares et coûteux », comme il disait. Et moi, j’avais horreur de ça. A tel point qu’après lui avoir fait la bise, je me ruais dans ma baignoire, histoire de ne pas lui gerber sur les pompes. Je n’ai jamais compris pourquoi des hommes à l’odeur plutôt agréable éprouvaient le besoin de s’inonder de ce liquide nauséabond. Par masochisme pur, peut-être ? Pour le simple plaisir d’être un objet de répulsion ? Nulle tentative de séduction dans cette démarche, en tout cas : la seule femelle de mon entourage sensible aux charmes des hormones industrielles était notre chatte Pépette, une bête hystérique et fortement sexuée dont « Habit rouge », « Cavalier seul», « Tabac » ou « Venez, Milord » titillaient à haute dose la libido féline. Résultat : non contente de lécher avec ferveur le col de l’odorant blouson, elle finissait, surexcitée, par mordre cruellement Shabazz dans le cou, ce qu’il n’appréciait guère. Bref, afin d’échapper aux hommages de l’affectueuse bête, il n’avait d’autre choix que de courir se planquer dans les chiottes, ce qui libérait mes narines de l’éprouvante agression. Ah, combien j’appréciais la saine et fraîche odeur des déjections humaines, quand je la comparais à ces odieuses fragrances chimique !

    « grands moments de solitude 184 (tome 2)grands moments de solitude 186 (tome 2) »

  • Commentaires

    1
    Yello à la douche
    Mercredi 16 Décembre 2015 à 10:24

    A propos de Fraîcheur océane

    C'était au temps où...

    La concierge était dans l'escalier et l'édicule au fond de la cour à ...droite*.
    Mes camarades en s'y rendant annonçaient parfois un projet de "travail pour ma marine " , l 'expression n'étant pas usitée dans ma famille où l'on respectait la gent navigatrice ,je pensais qu'il s'agissait sans doute d'un travail pour la ... narine .
    Depuis , l'eau ayant coulé sous et sur les ponts et les élections succédé aux élections , j'ai fini par comprendre que la marine* en question afin de s'accorder avec l'édicule devait se pourvoir d'une M majuscule.
     
     
     
    *J'en demande pardon à ce   si joli prénom .
    * ( extrême )
      • Mercredi 16 Décembre 2015 à 11:35

        Toutafé, Yello, la personne en question devrait être attachée de cabinets... publics. La fragrance lui sied à merveille.

        Sinon, j'avais déjà évoqué le sujet ici (clic) : "c'est mou, le gras de la narine"

    2
    Pata
    Mercredi 16 Décembre 2015 à 12:39

    Bigre ! Connaissant (via les écrits de Gudule !) les préférences amoureuses de Shabazzz, il est paradoxal et contradictoire qu'il s'asperge d'une fragrance attirant ainsi les chattes !

    (Oui, finesse de mon comm... J'ai honte !)

      • Mercredi 16 Décembre 2015 à 17:40

        Ah oui, Pata,mais note que son parfum repousse violemment les Gudule. Peut-être qu'il était irrésistible pour les hommes, qui sait. En ce qui me concerne, je suis comme Gudule, je déteste ça, et mon seul après-rasage, c'est un coup de gant savonné.

    3
    Catherine
    Mercredi 16 Décembre 2015 à 17:39

    Je tombe sur ce post FB alors que j'étais justement en train de m'inquiéter de l'absence de grands moments de solitude depuis quelque temps... Ouf!

    Gudule n'aimait pas ça mais moi, oui ! Alain était un être raffiné et séducteur et j'ai bourdonné autour de ses charmes parfumés comme une petite abeille que j'étais à mes 20 ans...

    Aaaahh, jeunesse jeunesse....

    sarcastic

     

      • Mercredi 16 Décembre 2015 à 17:56

        Oui, Catherine, Alain était un bel homme, je comprends qu'il ait été en odeur de sainteté^^.

        En ce qui concerne les moments de solitude, on arrive malheureusement au bout. Encore quelques textes, et nous devrons choisir autre chose à poster. J'ai pensé à "vos gueules les mômes", mais si les lecteurs ont d'autres préférences, il y a le choix, entre "Zoé Borborygme", "Rose", "le bel été", etc. Ça sera un peu du réchauffé, et je m'en excuse, mais si vous voulez continuer à lire un peu de Gudule tous les jours, j'alimenterai le blog avec plaisir.

    4
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 08:05

    Oui oui, on veut continuer à lire du Gudule ! Alimente-nous, Castor.

    5
    Catherine
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 14:21

    Oh oui! Une chose importante également Castor, c'est que cela t'apporte autant qu'à nous!

    Je m'interroge parfois sur ton deuil et cette immersion permanente... Donne-nous aussi de tes nouvelles à toi. Tout plein d'affection !

      • Jeudi 17 Décembre 2015 à 15:26

        Catherine, tu ne peux pas savoir comme elle me manque. Faire vivre le blog est une façon pour moi de rester encore un peu avec elle. Et d'apporter un peu de sa présence et de son humour aux potes.

        Merci. Bises. smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :