• grands moments de solitude 181 (tome 2)

                                                                          Harry Baur

          

     

           Dans le courant des années 90, un metteur en scène dont j’ai oublié le nom se lança, en partenariat avec l’éducation nationale, dans l’adaptation de La Bibliothécaire. Outre la narration pure et simple de l’histoire, ce film comportait un certain nombre d’interventions de l’auteur (c’est-à dire moi) : en gros, une dizaine de mini-séquences anecdotiques où je développais ma pensée, mes intentions, et donnais aux jeunes spectateurs les clés pour décrypter l’intrigue et ses symboles.

           Or, comme l’une de ces scènes se déroulait dans le petit cimetière de Montmartre, l’équipe de tournage en profita pour m’indiquer l’emplacement de la tombe d’Harry Baur où étaient stipulées les circonstances horribles de sa mort.

           Bouleversée par ces révélations, je demandai à l’accessoiriste la superbe couronne mortuaire qui figurait dans le film afin de la lui offrir.

           Cet hommage accompli, je m’en fus l’âme en paix, avec le sentiment d’avoir exprimé ma gratitude à l’admirable comédien dont le jeu dans Volpone m’avait tant enchantée.

    Cette rencontre restera à jamais gravée dans ma mémoire.

     

          

          

    « grands moments de solitude 216 (tome 2)grands moments de solitude 199 (tome2) »

  • Commentaires

    1
    Mardi 25 Août 2015 à 11:42

    Haw... Je ne connaissais pas, j'ai été voir qui était ce grand monsieur.

    Ben, il a eu une fin beaucoup moins sucrée que les haribo à qui sont nom me faisaient penser !

     

    C'est beau un tel engagement, il mérite la couronne que Gudule lui a offerte ^^

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :