• GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 158

    Ze mufle

              Nous avions un ami — paix à ses cendres —, dessinateur de talent et rustre achevé. Appelons-le Roger. La première fois qu’il vint dîner à la maison, j’avais mis, comme de juste, les petits plats dans le grands. Un mezzé libanais trônait sur la grande table : une quinzaine de ramequins remplis de taboulé, m’jadra, hommos, kebbé, feuilles de vigne farcies, koftas, falafels, et j’en passe... Mes gosses tournaient autour comme un essaim de mouches et Alex salivait en regardant sa montre toutes les cinq minutes.

             Enfin, Roger se pointe, avec une heure de retard.

             — Passons à table, dis-je, car les enfants ont faim.

             Tandis que mes loupiots font honneur au repas, Roger se penche vers moi :

             — Tu n’aurais pas des œufs ? me glisse-t-il à l’oreille. Parce que tu comprends, moi, ce genre de ragougnasse...

             Et, sans une once de gêne, il va dans la cuisine se fristouiller une omelette.

             À sa visite suivante, j’ai servi des tartines. 

    « ZOÉ BORBORYGMEZOÉ BORBORYGME »

  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Juin 2012 à 08:16
    Benoît Barvin
    Pas beurrées, au moins, les tartines?
    2
    Lundi 11 Juin 2012 à 14:09
    Castor tillon
    Mouais. Etant peu difficile avec la bouffe, voilà une attitude avec laquelle j'ai du mal. Risquer de blesser ses amis en snobant leur ragougnasse préparée avec amour, ça ne vaut pas le coup, je préfèrerais mourir empoisonné avec, tiens !

    J'ai souvent entendu des hommes râler leur femme parce que les pâtes n'étaient pas assez salées. Moi je dis qu'il vaut mieux remettre du sel plutôt qu'en retirer.
    3
    Lundi 11 Juin 2012 à 14:40
    Castor tillon
    Chouette, me v'là Maman ! Profitons-en : "Nanette, file dans le placard pendant trois heures avec le mi-sel et la lampe de poche !"
    4
    Lundi 11 Juin 2012 à 15:02
    Castor tillon
    Ben moi je préfère le placard. Ces endroits solennels et qu'ont passé me font peur. J'aurais p't'être besoin d'un ptit exorcisme.
    5
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Oh, quand même ! La vengeance est un plat qui se mange froid, mais pas insipide !
    6
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Castor, ma mère vient de se réincarner en toi. C'était l'un de ses préceptes favoris : "le sel, on peut toujours en rajouter, on ne peut las le retirer". Elle ne salait donc quasiment pas ses plats. Et je suis sûre qu'au paradis, elle fait pareil.
    7
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Ah, non, pas le placard ! L'église, ou la chapelle, ou le couvent, ou le prieuré, ou le cloître — qui sont aussi des placards, étroits, obscurs, sans espace ni liberté ni oxygène, mais ça se voit moins.
    8
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    C'était la pensée religieuse de la semaine, par la Révérende Mère Gudule du très Saint Glapissement.
    9
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    C'est le but, mon enfant, c'est le but... La peur est le ferment de toutes les religions.
    10
    Odomar
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Odomar
    Avec moi, cette histoire n'aurait pas pu arriver.
    Sans doute, comme ton mufle, ne puis-je avaler sous aucun prétexte ce genre de nourriture exotique.
    Mais je préviens avant, et j'envoie aux amis ma liste alimentaire.
    11
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Tu me l'avais dit, ça un jour. Je m'en souviens bien. J'avais trouvé ça vachement surprenant, mais après tout, ça évite bien des pataquès !
    12
    Nadege
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Nadege
    Comme Odomar, je préviens avant vu mes préférences alimentaires.

    Par contre, votre liste de plats me fait saliver. Chapeau bas si vous avez tout préparé de vos blanches mains à une époque où le mixeur n'était pas répandu dans les cuisines.
    13
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Je raffole de la cuisine libanaise, et sans me vanter, je la prépare très bien. Mes enfants aussi, d'ailleurs, par extension.
    Mais, euh, courant 70, les mixeur existaient déjà. J'en avais même un gros offert par mon papa, pour hacher le persil et la menthe du taboulé !
    14
    Nadege
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Nadege
    N'ayant pu me trouver (heureusement pour vous car j'aurais tout dévoré) dans votre cuisine ce jour-là, je ne pouvais le savoir :)

    PS : vous m'avez donné envie de me préparer des koftas de courgette...
    15
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Mmmm, le régal !
    16
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Moi, j'ai préparé des courgettes farcies avec une sauce au yaourt et à la menthe.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :