• GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 157

    Moins de stress, plus de strass

       J’ai toujours détesté les bijoux... sauf un, offert par mon copain Alain pour Noël 1986. Un kitchissime collier de strass vert pomme que je portais avec mon Perfecto. La classe !

             Quelques mois plus tard, je me rends en Belgique pour l’anniversaire de ma mère. Et dans le train, catastrophe ! je réalise que j’ai oublié son cadeau. Or, elle adore les colliers, et justement, j’ai le mien sur moi...

             Qu’à cela ne tienne ! Avec – tout de même — un pincement au cœur, je le retire, l’emballe de mon mieux, et sur le quai de la gare où elle m’attend avec papa, le lui offre solennellement.

             Elle me remercie, m’embrasse... et l’enterre au fond d’un tiroir.

             Lors de ma visite suivante, je lui pose la question :

             — Pourquoi ne mets-tu jamais le collier que je t’ai donné ? Tu ne l’aimes pas ?

             — Non, pas beaucoup, me répond-elle.

             Elle hésite un instant, puis ajoute :

             — Je n’aurais jamais cru que tu avais aussi mauvais goût !

     

             Après son décès, je l’ai récupéré. Mais comme le look branché des années 80 était devenu ringard, il est resté dans son tiroir. Si maman voit ça de là où elle est, elle doit bien se marrer ! 

    « ZOÉ BORBORYGMEZOÉ BORBORYGME »

  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Juin 2012 à 08:20
    Benoît Barvin
    "Je n'aurais jamais cru que tu avais si mauvais goût"... Belle phrase. Elle savait que vous aviez "mauvais goût", Chère Soeur (les mères, faut pas leur raconter des salades, hein?), mais "si mauvais goût", ça non... Un simple adverbe, et voilà la mauvaise action dénoncée, en filigrane... Grand art.
    2
    Dimanche 10 Juin 2012 à 00:13
    Castor tillon
    Maman était capable de la formule la plus euphémistique ("non, pas beaucoup") comme de la franchise la plus impitoyable.
    Bof, quand on reçoit un cadeau, qu'importe qu'il soit beau ou moche, coûteux ou bon marché, si la personne y a mis tout son coeur ? Quand ma fille était petite, elle m'offrait bien des trucs (des dessins ?) en nouilles collées. Je ne lui en ai pas voulu, du moins pas longtemps.
    3
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Ah, le commentaire de l'écrivain qui saisit toutes les nuances... Bien joué, cher frère !
    4
    Gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:45
    Gudule
    Bah, tant que ça n'était pas un bar en béton armé, comme dans la BD de Reiser...
    N'empêche que mon collier de strass vert (qu'Alain avait payé la peau du cul, soit dit en passant) a été récemment extirpé par ma petite-fille Maya de son tiroir. Elle l'a regardé, éblouie, et elle a dit : "Oh ! Un collier de fée !" J'en ai conclu que Maya N'ÉTAIT PAS la réincarnation de ma mère.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :