• GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 142

    Sœur Sourire et le diable

       Dans les années soixante sévissait, chez les sœurs, une coutume que nous, élèves, aimions beaucoup : la retraite. Durant trois jours, les cours étaient remplacés par des prêches, des méditations et des chants religieux. Afin de nous « couper » de notre quotidien, ces moments d’intense spiritualité se déroulaient dans un couvent, à la campagne — car chacun sait que la nature élève l’âme vers le Seigneur.

             L’année de mes seize ans, nous échouâmes chez les dominicaines de Waterloo.

             La religieuse chargée de notre groupe était jeune, sympathique, avec de grosses lunettes et un petit côté « cheftaine ». Elle jouait de la guitare et, pendant les pauses ou les veillées, poussait la chansonnette. Comme ses rengaines étaient faciles à retenir, nous reprenions le refrain en chœur.

             En rentrant à Bruxelles, toute la classe fredonnait « Dominique, nique, niques » dans le car. Deux ans plus tard, c’était un tube mondial.

             Lors de mon séjour au Liban, j’eus la surprise de voir mes copains hurler de rire en l’écoutant. C’est à cette occasion que j’appris le sens du mot « niquer », issu de l’arabe et encore inconnu en Europe. La brave sœur Sourire avait, à son insu, composé une chanson triviale, digne de « Bali balo » ou de « La grosse bite à Dudule », et l’avait fait chanter à des milliers de fillettes avant qu’elle se propage sournoisement sur les ondes.

             Qui oserait prétendre, après ça, que le diable n’existe pas ?

    « Et voici l'article dans Charlie hebdoZOÉ BORBORYGME »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Mai 2012 à 08:25
    Benoît Barvin
    Moi j'aime bien la chanson... mais pas trop le film qui a évoqué la vie de Soeur Sourire - sans qu'on la voit sourire beaucoup à l'intérieur. Content, certes, de retrouver les moments de solitude, mais sachez, Madame La Soeur, que supprimer ainsi Zoé, ça s'appelle du désaveu de maternité et que vous vous êtes abaissée au niveau de Monsieur Casterman... Je ne vous félicite pas et espère que vous allez cesser d'écouter Monsieur Devil le Censeur, qui est de mauvais conseil!
    2
    Jeudi 10 Mai 2012 à 08:46
    Benoît Barvin
    Ou on assume... ou on n'exhibe plus ses texticules et on se balade, dans le village, en rasant les murs en chevrotant que "si c'est pas malheureux" et gniagniagnia... et sur le blog, on fait dans son froc... Non mais!
    Chère Soeur, Zoé ne mérite pas ce balai de "oui mais" piteux. Vous nous l'avez montrée... heu... Enfin, Zoé, quoi! On veut maintenant tout savoir à son propos.
    3
    Jeudi 10 Mai 2012 à 13:00
    Tororo
    Rencontrer Sœur Sourire en vrai? Moi aussi je suis impressionné!

    Quant aux œuvres de jeunesse… ma foi, tout le monde peut souhaiter un jour revendiquer le droit à l'oubli… (même si ça brise le cœur des fans!)
    Je n'extrairai donc donc aucune citation de la rubrique "Les déconnades de G…" dont Pendant ce temps à Landerneau put s'enorgueillir jusqu'à sa fin… Non, non, promis, pas même le consensuel:
    "Quoi t'il dit, le mec emmerdé par le fisc à la suite des erreurs de son comptable Emile Héhu?
    - Le compte d'Emile Héhu nuit."
    Je me permettrai seulement un discret hommage en forme de coup de Panama:
    "Quoi t'il dit, Monsieur Casterman quand il annonce au rédac' chef de Pendant ce temps à Landerneau qu'il le tient pour responsable des frasques de Gudule?
    - Yvan, d'elle porte le chapeau."
    4
    Jeudi 10 Mai 2012 à 21:51
    Tororo
    Le club des peu dignes filles qui mordent?
    5
    Vendredi 11 Mai 2012 à 04:19
    Castor tillon
    Qu'est-ce qu'on a pu rigoler avec les potes ! Cependant la mélodie est jolie, et aujourd'hui encore , on l'entend sous forme de jingles, de sonneries de téléphone...
    Une amie en lisant cette solitude m'a raconté l'histoire de ce missionnaire qui prêchait en Afrique dans la langue du bled (une langue à clics). Un de ses sermons en particulier déchaînait la joie et la ferveur, au point que, ravi mais étonné quand même, il finit par en demander la raison à un natif : en fait, ses intonations n'étaient pas justes, et il faisait tout simplement l'apologie de la sodomie.
    6
    Vendredi 11 Mai 2012 à 18:40
    Castor tillon
    On emploie tellement le mot "amour" dans la religion, avec tellement de façons de le galvauder...
    7
    eole l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:46
    eole															l
    quoi ?! Gudule a même connu Sœur Sourire !!! je suis encore plus fan qu'avant. :)
    - et en plus, les moments de solitude continuent -
    8
    eole l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:46
    eole															l
    par contre, pas merci pour la scie dans la tête, hein...
    - c'est implacable, c'est ça les tubes -
    9
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:46
    gudule
    Ah ah ah, c'est la rançon de la Solitude !
    10
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:46
    gudule
    Ah ah ah, bon d'accord, à la demande générale de monsieur Benoît Barvin, nous alternerons. Demain, vous aurez droit au troisième épisode de Zoé Borborygme - bien que, n'en déplaise aux contrecenseurs de tout poil, je n'en sois pas fière du tout. Franchement, ces p'tites histoires volent à ras-les-pâquerettes (pour ne pas dire à ras-les-coucougnettes) !
    11
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:46
    gudule
    Je m'incline, je m'incline... Mais sachez, cher frère, qu'un fossé vertigineux sépare ces salaces balbutiements des conneries mûres (voire séniles) que j'éructe aujourd'hui. O folle et inconstante jeunesse !
    12
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:46
    gudule
    Hi hi hi, toi aussi, tu es adepte des mauvais jeux de mots ? J'ai beaucoup donné dans cette discipline, à une certaine époque. Dans la préface de mes "Mémoires d'une aveugle", Michel Pagel cite "Crabe a d'jà l'âme au Caire", mais il y en eut bien d'autres ! "Cul, cure, bite assez !" s'exclame le concombre masqué, outré par les dérèglement de mœurs à Vichy. "Morille, tu ris, t'es sale, U. Thant" s'exclame le pédicure en soignant les champignons de pied du secrétaire des Nations Unies de l'époque. Et tant d'autres encore... Merci, en tout cas, pour "Le compte d'Emile Héhu nuit" et le chapeau qu'Yvan d'elle porte !
    13
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:46
    gudule
    On devrait former un club !
    14
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:46
    gudule
    Toi, tu veux d'ores et déjà devenir membre d'honneur !
    15
    eole l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:46
    eole															l
    ahah ! j'adore ce genre de malentendus.
    16
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:46
    gudule
    Ah ah ah ! Voilà une petite histoire comme je les aime ! C'est presque trop beau... Il aurait pu faire involontaire l'apologie de, je ne sais pas, moi, la machine à café ou le cirage de pompes. Ben non : de la sodomie, tout simplement. On aurait dû le marier avec soeur Sourire !
    17
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:46
    gudule
    Ouaip ! En revanche, sodomie, pas tellement...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :