• GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 133

    La gifle

      L’unique gifle reçue par Mélanie dans son enfance a failli lui coûter la vie.

             Nous habitions avec Sylvain rue du Chevaleret, dans les XIIIème arrondissement de Paris. Un jour, sortant tous trois de notre immeuble, nous apercevons Alex sur le trottoir d’en face. Mélanie, sept ans, hurle : « Papa ! » et, ni une ni deux, traverse sans regarder, nous arrachant un triple cri de frayeur. Tandis que son père la semonce, je les rejoins et, hors de moi, retourne une claque à l’imprudente — qui retraverse aussi sec, pour aller se faire consoler par Sylvain.

             Le coup de frein de la voiture, même si je vis cent ans, je ne l’oublierai pas...

             Ma fille a échappé de justesse à l’accident, et moi, j’ai maudit mon reflexe à la con. Moralité : quoiqu’en pensent certains parents, frapper un enfant n’est jamais anodin, et peut avoir de funestes conséquences !

    « GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 132SHABAZZ NOUS A QUITTÉS »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Avril 2012 à 08:29
    Benoît Barvin
    La violence est toujours l'expression d'un désespoir, d'une impuissance, c'est mon maître Hiamuri qui le dit et il le sait bien, lui qui ne nous a jamais frappés, nous, ses infâmes vermisseaux, se contentant de nous laisser seuls dans un cul de basse fosse, sans boire ni manger, pour nous forger le caractère... En dehors de ce trait d'humour, je frémis également à ce qui aurait pu se passer, puisque nous avons toutes et tous des épisodes de la sorte où notre impulsivité a failli mal se finir...
    2
    Dimanche 29 Avril 2012 à 15:55
    Castor tillon
    Mélanie a traversé deux fois, elle méritait deux tartes, tu as été plutôt magnanime.
    Pff, pour quoi je vais passer, maintenant ? Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour écrire une idiotie...
    3
    Dimanche 29 Avril 2012 à 16:13
    Tororo
    Histoire de positiver un peu: Mélanie a sûrement retenu de cette aventure une autre leçon, plus générale et du genre qu'on ne peut apprendre que de soi-même: on peut très bien faire deux fois de suite exactement la même bêtise, et on n'a pas toujours deux fois de suite la même chance!
    4
    Lundi 30 Avril 2012 à 03:20
    Tororo
    Oui, la première fois, c'est ce qu'on appelle la chance des débutants. ^___^
    5
    Odomar
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:47
    Odomar
    D'autres diraient qu'avant de donner une claque il faut bien attacher l'enfant !

    (mais pas moi, Mélanie, je te rassure....)

    Encore que... pendant qu'on l'attache, l'impulsion se dissipe, et il échappe à sa claque !
    6
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:47
    gudule
    Ben là, elle l'a eu deux fois de suite, la chance d'échapper aux bagnoles. En revanche, elle n'a pas eu deux fois la chance de se prendre une tarte !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :