• GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 127

    Carte d’électeur

      Lorsque je vivais à Moussy-le-neuf, petit village de Seine-et-Marne, il m’arriva une drôle d’histoire. Un employé de mairie, opposé sans doute à l’abstentionnisme, m’envoya d’office ma carte d’électeur. (Je n’en avais pas fait la demande, pour l’excellente raison qu’à cette époque, je ne votais pas.) Jusque là, rien d’exceptionnel, hormis le zèle quelque peu excessif du fonctionnaire. Mais où les choses se corsent, c’est que cette carte, pour une raison que je ne m’explique pas, était libellée au nom de Gudule.

             Après un instant d’incrédulité — que dis-je ? d’ahurissement ! —  j’éclatai de rire, et tous ceux auxquels je la montrai en firent autant. Jamais je ne pus déterminer quel était l’auteur de cette initiative, ni si c’était une plaisanterie, de la simple distraction ou une manière infiniment subtile de boyoter les élections.

             Par la suite, cette carte fut reproduite dans quelques revues d’humour — Fluide Glacial, entre autres, où elle trôna en bonne place dans « Les documents de la mère Docu », de Frémion — et, passant de main en main, finit par s’égarer. Un amateur de curiosités aura sans doute oublié de me la rendre.

             Encore un distrait !

    « GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 126LES SINÉLECTIONS »

  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Avril 2012 à 09:46
    Benoît Barvin
    Moi, ce n'était pas une carte d'électeur que j'avais, mais "d'espion"! Et je l'avais obtenue dans un magazine, si je me souviens bien, qui parlait des "Agents Très spéciaux" (ces espions rigolards inventés par le créateur de James Bond et qui faisaient fureur à la télé). Je n'étais pas peu fier de cette carte qui m'ouvrait... heu... les portes de l'imaginaire et me laissait dans l'isoloir du Vrai Monde, celui où les adultes ne rentraient jamais... Jusqu'à cet horrible matin où, ayant laissé ma carte dans la poche de mon short (j'habitais à l'époque l'Afrique et le short était le battledress obligatoire), elle est allée, cette pauvre carte, de concert avec ce ridicule bout de tissu, faire un tour de montagnes russes dans un lave-linge, d'où elle n'est pas ressortie indemne, évidemment...
    2
    Mardi 24 Avril 2012 à 00:51
    Castor tillon
    Je ne voudrais pas dire (mais je vais le dire quand même), tu ne manques pas dans ton entourage de plaisantins tous plus marrants que les autres. Inutile de chercher bien loin pour suivre la piste du faussaire.
    Dommage que tu n'aies plus cette carte, ça aurait fait une voix de plus pour notre challenger.
    3
    Mardi 24 Avril 2012 à 01:00
    Castor tillon
    "... tous plus marrants LES UNS que les autres". Il n'est que 0 h 60 et j'ai déjà les neurones qui font la colle.
    4
    Odomar
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:47
    Odomar
    J'avais bien aimé l'initiative de Hara-Kiri (mensuel) d'offrir à ses lecteurs la "Carte de Con" et l'"Autorisation de conduire en état d'ivresse".
    5
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:47
    gudule
    @ Benoît : Ah, ah, ah... Mais c’était pas pareil. Moi aussi, j’avais la carte de flic Hara-kiri... Ma carte d’électeur, elle, était OFFICIELLE ! C’était pas pour de rire ! (Et en plus, je ne l’ai JAMAIS passée à la lessive !)
    @ Odomar : Et la carte de flic, justement, barrée de tricolore comme une .vraie. Mon fils Frédéric l'a longtemps trimballée dens ses poches
    6
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:47
    gudule
    Bah, tu te doutes bien que j'ai des soupçons, mais bon, on ne peut pas en vouloir à quelqu'un de vous barboter un p'tit bout de rigolade, hein !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :