• grands moments de solitude 112 (tome 2)

                                                           Blague d’outre-tombe

     

             Michel avait un grand ami surnommé « le Lutin » . Écrivain, humoriste, dessinateur, poète, ce quinquagénaire solitaire, planqué dans sa Drôme natale, avait constamment le bon mot à la bouche (au clavier, plutôt, car nous communiquions essentiellement par mails).    

              Le 31 mars au soir, une copine commune nous contacte :

             — Avez-vous des nouvelles du Lutin ?  Je suis un peu inquiète : J’essaie de le joindre depuis ce matin, et il ne répond pas au téléphone. J’ai l’impression qu’il ne va pas très bien.

             Comme souvent dans ces cas-là, une chaîne de solidarité se met en place. Les amis se mobilisent, s’appellent les uns les autres. Étant à Paris, nous ne pouvons intervenir directement, mais Michel remue ciel et terre pour essayer d’en savoir plus.

             Nous venons de nous endormir quand, vers minuit,  un bruit étrange nous tire du lit. Une sorte de couinement obsessionnel et cadencé qui emplit la pièce (la salle de jeux de mes petits-enfants, où nous logeons). Michel saute sur ses pieds, retourne le matelas, fouille les étagères ; impossible de trouver d’où ça vient, jusqu’à ce qu’il découvre un robot miniature style Toy story qui, à l’évidence s’est mis en marche tout seul, et quadrille le plancher d’un pas mécanique.

             —Éteins ce truc ! m’écrié-je. Il va réveiller la maison !

             Impossible : le bouton d’arrêt ne fonctionne plus. Force nous est de coincer l’objet récalcitrant sous une pile de coussins.

             La terrible nouvelle nous parvient le lendemain par SMS. Le Lutin est décédé d’une crise cardiaque, dans son sommeil. Les gendarmes, qui se sont rendus sur place, situent sa mort entre minuit et une heure du matin.

             ­« Je voudrais disparaître un premier avril »  répétait-il toujours. Il y est arrivé, à quelques minutes près.

             Poète, humoriste ET exact à ses rendez-vous. Un homme parfait, en somme !

            

            

     

    « grands moments de solitude 111 (tome 2grands moments de solitude 113 (tome 2) »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 23:45

    Qu'est-ce qu'il me manque ! Et pis son humour, son amitié, tout ça... Pff.

    Le site du Lutin

    Son livre : LE MONDE MERVEILLEUX DES BÊTES ET DES ANIMAUX

    2
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 23:48

    Tout ça, oui...

    3
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 00:10
    4
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 00:10
    5
    Vendredi 6 Février 2015 à 18:03
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :