• GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 102

    La chieuse

      En ce temps-là, je ne m’appelais pas encore Gudule ; c’était le nom d’une de mes chattes, une chartreuse belle comme tout et parfaitement stupide. Nous vivions, avec Alex et nos deux fils, dans un petit pavillon de Seine-et-Marne, et travaillions à Pif. Vous situez l’époque ?

             Un jour, le téléphone tombe en rade. J’appelle les P et T qui envoient un réparateur. Ce dernier constate la panne sans en comprendre la cause : il a testé la ligne avec succès, et logiquement, ça devrait marcher.

             En dernier ressort, il demande à voir la prise. Elle est hors de portée, derrière un gros buffet acheté aux Emmaüs et pesant un âne mort. Comme il insiste, je l’aide péniblement à le déplacer, ce qui met à jour un vision d’épouvante : la prise téléphonique disparaît sous une énorme bouse, faite de multiples couches d’excréments séchés.

             — Inutile de chercher plus loin, dit le réparateur d’un ton las.  Vous n’avez pas de bac à chat ?

             Parole d’honneur, j’étais aussi confuse que si ç’avait été moi, la chieuse ! 

             J’ai pris, peu de temps après, le pseudonyme de « Gudule ». Sans qu’il y ait là aucune relation de cause à effet, bien entendu ! 

    « GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 101GRANDS MOMENTS DE SOLITUDE 103 »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Mars 2012 à 16:06
    Castor tillon
    Ce réparateur n'a jamais dû avoir de chat. Sinon il saurait que le chat chie où il veut, bac ou pas. Gudule a certainement posé là pour neutraliser le bruyant appareil.
    2
    Jeudi 29 Mars 2012 à 19:19
    Aline Méchin
    Mais tu en as eu combien de chattes tarées ! C'est incroyable... Ou alors, c'est parce qu'elles vivaient en appart ! En tout cas ça devient louche...
    3
    Jeudi 29 Mars 2012 à 21:53
    Aline Méchin
    Exact !
    4
    Odomar
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:48
    Odomar
    Pas (encore) de commentaire, aujourd'hui ! Je pense que tout le monde en reste sans voix.
    5
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:48
    gudule
    Sans odorat serait plus judicieux !
    6
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:48
    gudule
    Ou alors parce que les vibrations électriques lui provoquaient des sensations, va savoir... Elle était stupide, cette bête, mais non dépourvue de sensualité !
    7
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:48
    gudule
    Ah non mais là, on était en pavillon, avec jardin des prés autour, tout ça ! Quant aux chattes, tarées ou pas, j'en ai eu plein. D'ailleurs, il y a encore deux ou trois solitudes qui en parlent. (Mais au fond, si tu y regardes bien, les chats sont TOUS tarés, c'est pour ça qu'on les aime).
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :