• grand moment de solitude 6 (tome 2)

    Attention, un illustrateur peut en cacher un autre !

     

    1. Comme annoncé plus haut, Le Manège de l’oubli sort chez Nathan, avec de superbes illustrations de François Roca. Je nage dans le bonheur. En littérature jeunesse, les dessins ont une importance primordiale. Ils subliment le texte ou le desservent, et peuvent même, dans certains cas, le réduire à néant. Car ce sont eux qui, en premier lieu, interpellent le public, et lui donnent ou non l’envie d’acheter le livre. La découverte de l’histoire ne vient qu’après.

        L’année suivante, à la demande de l’éditrice, j’écris La poupée aux yeux vivants spécialement pour François Roca. Il excelle dans les clair-obscur, les ambiances étranges, les plans vertigineux ; l’intrigue en regorge. Bref, je lui mitonne un récit sur mesure, dont je visualise d’avance le résultat.

        Manque de bol, l’éditrice, en établissant son planning, ne s’est pas assurée qu’il était libre. Or, il a une série d’albums en chantier ; six mois de boulot, au bas mot... Qu’à cela ne tienne ! Le livre paraîtra à la date prévue. Sans que j’en soie informée, l’illustration est confiée à une débutante dont c’est le premier travail, et qui ne maîtrise ni le dessin, ni la couleur, ni la perspective. Résultat : un flop monstrueux.

        En découvrant le carnage, j’en ai chialé.

    « grand moment de solitude 5 (tome 2)grand moment de solitude 190 (tome 2) »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Février 2015 à 01:02

    Glups...

    Il eut mieux fallu attendre 6 mois de plus...

    Cela me fait penser au premier roman de ma soeur (Dis oui, Ninon), quand il est sorti en poche. On avait fait des tonnes de photos évoquant réellement le livre, nos enfants, à elle et moi, ressemblant assez à l'héroïne de son roman. Une petite fille brune, au teint mat... Même son fils pourtant châtain, mais aux cheveux longs, aurait convenu. Vraiment des photos extras.
    Et bien... pour illustrer celle qui était surnommée la guenon (les enfants sont gentils), ils ont pris une petite blonde crasseuse.

    ...

    De quoi être dégoutée.

    2
    Angelque
    Dimanche 15 Février 2015 à 22:59

    Je vous trouve quand même dure avec cette petite. Je n'ai jamais vu son travail, cependant si elle est employée par une si grosse maison c'est qu'elle sait tenir un crayon. 

     

    J'espère que vous serez quand même satisfaite de ce travail

    3
    Lundi 16 Février 2015 à 08:51

    @ Angelque : Gudule baigne depuis son plus jeune âge dans le monde de la bande dessinée et de l'illustration. En outre, elle a été un temps prof de dessin. Elle est donc à même de faire la différence entre une bonne illu et du boulot approximatif. En l'occurrence, ce ne sont pas tant les compétences de la dessinatrice qui sont en cause, que les délais d'édition et l'empressement de l'éditrice à boucler l'affaire.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :