• grand moment de solitude 18 (tome 2)

                                                    Le borgne 

     

        Ma mère — je crois l’avoir déjà dit — était une grande adepte des proverbes. Elle en sortait à tout propos, ce qui m’agaçait prodigieusement. Un jour, en discutant avec un client borgne, elle lui lança sans réfléchir :

          — Vous, vous êtes comme le personnage de la parabole : vous voyez la paille dans l’œil du voisin, mais pas la poutre dans le vôtre !

     Le type devint tout rouge et tourna les talons. Consciente d’avoir gaffé, maman, très ennuyée, s’empressa de relater l’incident à mon père.

          — Je n’ai pas voulu le vexer, assura-t-elle. Ça m’a échappé involontairement. Le pauvre homme a dû croire que je me moquais de lui. 

          —D’autant qu’il a perdu son œil dans un accident de chantier, répondit papa qui le connaissait bien.

          — Ah bon ?

          — Oui, il s’est pris un madrier en pleine figure...

     

    « grand moment de solitude 17 (tome 2)grand moment de solitude 19 (tome 2) »

  • Commentaires

    1
    Pierre-Yves Delarue
    Mercredi 25 Mars 2015 à 14:53

    L'histoire est drôle et j'y suis d'autant plus sensible qu'on doit m'opérer de la cataracte le mois prochain. Pourvu qu'ils me conservent au moins un oeil pour te lire !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :