• BD-souvenir 67

    http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/16//13091602320116601911554831.jpg

    « BD-souvenir 66BD-souvenir 68 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Septembre 2013 à 15:52
    Castor tillon
    Pierre-Yves, tu as oublié d'ajouter : "comme les péchés que ces bonnes soeurs commettent en toute connaissance de cause", sadisme sexuel, abus de pouvoir, et quelques autres etcætera dont je n'ai même pas idée.
    En tant que dessinateur, j'ai beaucoup apprécié la note technique, hu hu.
    2
    Pierre-Yves Delarue
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:31
    Pierre-Yves Delarue
    Petit aparté concernant la technique graphique de cette B.D. : je me rappelle avoir utilisé une plume à dessin "Atome" et de l'encre de chine bien grasse, bien noire, comme les péchés que ces jeunes filles commettent en toute innocence. J'adorais leur fouailler* le trait. J'adorais entendre la plume qui grattait le papier et grinçait violemment. De terribles taches noires explosaient sur la feuille -vierge évidemment- jusqu'à ce quelle demande grâce.**
    Par la suite, je nettoyais toutes les taches d'un pinceau rédempteur chargé de gouache blanche comme après une absolution.
    *Fouailler : cf Wiksionnaire
    ** papier à dessin lavis technique 160g page A3 avec en moyenne 3 strips
    3
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:31
    gudule
    Oh, monsieur Pierre-Yves, vous êtes le roi du symbole ! Je suis terriblement impressionnée... Cette bande dessinée est, si j'ai bien compris, du concentré de spiritualité, même au niveau technique. Vous êtes un saint homme de dessinateur (a défaut d'être un saint dessinateur d'hommes) !
    4
    Nadège
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:31
    Nadège
    *Passe un coup d'aspirateur et sert un assiette de mezzé à Dame Gudule*

    Trop longtemps que je n'ai pas eu le temps de suivre et commenter le blog. Je viens de lire toute la bd d'un coup et j'aime beaucoup tant au niveau graphique que de l'histoire, c'est exactement ce que racontait ma grand-mère paternelle à une nuance près. Dans l'institution où elle a été placée, les religieuses n'osaient pas en général aller si loin avec les élèves pensionnées, elles se rattrapaient sur les élèves placées chez elles par l'Assistance Publique ou équivalent des années 30/40 comme ma grand-mère d'ailleurs...

    J'aime beaucoup
    5
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:31
    gudule
    Ah, coucou, Nadège ! C'est vrai que ça faisait longtemps... Merci pour le mezzé, mais le coup d'aspiro, pas besoin. Ce serait abuser, je trouve.
    Sinon, ben je suis très contente que cette BD te plaise. C'est d'ailleurs rigolo qu'elle ait des échos dans les souvenirs de ta grand-mère. Comme quoi, le passage au pensionnat laisse toujours des traces...
    6
    Nadège
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:31
    Nadège
    A ma connaissance, ma grand-mère ne connait pas cette BD, je parle là de souvenirs qu'elle a évoqué il y a une vingtaine d'années ;)
    7
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:31
    gudule
    C'est bien comme ça que je l'avais compris. Ses souvenirs et les miens concordent même si nous les racontons de manière différente : (moi à travers des livres et des BD, elle directement à l'oreille de ses petits-enfants)
    8
    Nadège
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:31
    Nadège
    Houlà ! Vivement la fin de ma formation que je dorme un peu plus...

    *Sert une deuxième assiette de mezzé à Dame Gudule*
    9
    gudule
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:31
    gudule
    OK et re-merci !
    10
    Pata l
    Vendredi 29 Août 2014 à 13:31
    Pata															l
    Ah ben voilà; le courtisan est à sa place, près à faire son entrée dans la cour !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :